Mais qu’est-ce que je vais faire de mes cheveux??

« MAIS ET MES CHEVEUX ? QU’EST-CE QUE JE VAIS FAIRE DE MES CHEVEUX ???? » 😫😭🤢

Est-ce que tu as déjà été complètement désespérée entre deux coiffures parce que personne ne doit te VOIR comme ça ? Cherché désespérément une coiffeuse après que la tienne t’ait à la dernière minute ? Et que la simple idée de sortir de chez toi « comme ça » te cause une vraie attaque de panique ? (le battement de coeur qui s’accélère, la respiration rapide, le cerveau qui vrille en mode « non non non non non » !

Ça te parle ?

Moi, c’était une fois par mois, tous les mois, toute l’année, toute ma vie jusqu’à ce que j’apprenne à maîtriser mes cheveux.

J’en reparle peu, parce que ça fait tellement longtemps et que maintenant tout va bien.

Maintenant je vis en totale harmonie avec mes cheveux et la question « mais et mes cheveux ? » ne me vient jamais à l’esprit quand un événement quelconque se présente un entretien d’embauche une sortie entre copines une journée à la plage un dîner romantique…

Peu importe finalement : du moment où on veut être « au top », la panique pointe le bout de son nez.

La pensée fatidique, parfois prononcée à haute voix au téléphone à une amie compatissant « MAIS ET MES CHEVEUX ? QU’EST-CE QUE JE VAIS FAIRE DE MES CHEVEUX ???? »

Mon amie Ihsane (aux cheveux bouclés), me racontait qu’elle avait fait le tour de Lyon en voiture un dimanche, en quête désespérée d’un coiffeur. Et avec la même rengaine en tête « Mais c’est pas possible, c’est pas possible, qu’est-ce que je vais faire de mes cheveux ??? »

Et ça m’a rappelé les multiples fois où, quand j’étais ados, j’ai pris le premier bus, avant 6h du matin le samedi pour aller chez ma coiffeuse. Avant 6h parce qu’entre l’arrêt de bus et le salon de coiffure, il y avait tout le centre-ville à traverser.

L’horreur, vous imaginez si je croisais quelqu’un ???

Avec mes cheveux gonflés, que j’ai peiné à faire tenir dans un chouchou (et échoué, clairement, vu le nombre de bosses que j’avais sur la tête). Gonflés, frisottés, MOCHES.

L’idée de croiser quelqu’un était insoutenable.

D’ailleurs, même à 6h du matin avec presque personne dans les rues, je traversais le centre-ville à pas vif (encore un peu et je courais, comme quand un mec marche derrière nous tard la nuit : on veut garder notre calme et pas commencer à courir, mais c’est difficile).

À pas vifs, tête baissée (au cas où), épaules voûtées (la honte), je fonce vers le salon de coiffure (qui n’ouvre pas avant une bonne heure).

Et quand j’arrive enfin, soulagée d’avoir laissé le centre-ville derrière moi, je me retrouve devant le salon avec au moins 5-10 autres femmes de tous les âges, exactement comme moi. Certaines ont un foulard sur la tête, c’est la seule différence.

Et on attend Nadia, la coiffeuse, comme le messie.

Ce jour-là, je fais mon défrisage et je ressors soulagée.

Soulagée, mais bien consciente que j’ai seulement 1 mois de répit devant moi. Dans un mois, j’aurais des repousses, les racines gonflées, et il faudra faire quelque chose. Désespérément.

Le plus choquant avec cette angoisse c’est à quel point elle est normale. Quand on est dedans, on ne se rend pas du tout compte qu’organiser toute sa vie autour de ses cheveux et se créer un ulcère d’anxiété à cause de ses cheveux ce n’est pas normal.

Ce n’est pas « la vie ».

Ce n’est pas « comme ça que c’est et puis voilà ».

Non non non.

Les cheveux, ça peut être cool.

Ça peut être exactement comme les dents (on se les brosse plusieurs fois par jour sans en faire tout un fromage), comme les ongles (on les lime, on les nettoie, on les vernit… rien d’angoissant là-dedans) ou comme… tout.

Un élément de notre vie, que l’on gère… tranquillement.

Et qui en plus nous aide à nous sentir belles chaque jour ^_^

C’est tout l’intérêt et la motivation derrière ma série de vidéo actuelle : Se sentir belle avec ses cheveux naturels.

Elle aurait aussi bien pu s’intituler « Vivre en harmonie avec ses cheveux naturels« .

Dans la vidéo 2, je vous explique exactement comment faire pour s’assurer d’atteindre son idéal capillaire.

Cliquez ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/serie-de-video-5-comment-se-sentir-belle-avec-des-cheveux-crepus-naturels/

Et raconte-moi dans les commentaires sous la vidéo ton anecdote de « crise » capillaire (on en a toutes au moins une) 😉

À bientôt

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *