Articles

Comment aimer le rétrécissement de ses cheveux crépus?

Archives 2018

*Passer du court au long et toutes les longueurs intermédiaires : ou comment aimer le rétrécissement de ses cheveux crépus* Toutes ces photos ont été prises dans un intervalle d’un an, l’année 2015.

Je vous montre ce montage parce qu’une amie passionnée de cheveux naturels depuis presque aussi longtemps que moi l’a vue dans mon historique instagram et me l’a décrite comme « la photo ou tu montres des coiffures de toutes les époques, où on voit ton évolution sur plusieurs années ».

Du coup j’ai mis énormément de temps à comprendre de quelle photo elle me parlait (puisque toutes ces photos datent de la même année).

Et alors ça m’a rappelé : montrer la versatilité des cheveux crépus et la magie du « shrinkage » à TOUT LE MONDE (même aux plus aguerries et passionnées), c’est important.

C’est très important parce que le rétrécissement du cheveu crépu, le « shrinkage » comme on dit, c’est bien LE truc le plus frustrant pour la majorité des femmes noires qui décident de repasser au naturel.

Ça fait chier tout le monde, disons-le simplement.

Et moi la première : dans plusieurs de mes vidéos d’avant 2013, on peut m’entendre me plaindre rageusement du shrinkage.

Et je sais que je ne suis pas la seule : je discutais il y a quelques jours avec la soeur d’une amie qui a redéfrisé plusieurs fois ses cheveux parce qu’elle ne supportait pas le shrinkage. (Elle veut voir sa longueur, donc elle défrise)(va falloir qu’on parle lissage au fer, elle et moi un jour).

2015, c’est la première année ou j’ai changé mon regard sur le shrinkage.

C’est la première année où j’ai décidé d’en faire un atout et plus une faiblesse.

Et en faisant toutes ces coiffures (montrées en photo), toutes ces « coupes » (à ce stade on peut quasiment parler de nouvelle coupe, non ?) j’ai commencé à accepter mon shrinkage. Et plus que l’accepter, c’est l’année où j’ai commencé à l’aimer, vraiment beaucoup. A la folie, même 😉

Un bon moyen de commencer à aimer le shrinkage, c’est de ne plus y penser en termes de : « Oh non je ne peux jamais exposer ma longueur réelle » mais plutôt en termes de « Je peux changer RADICALEMENT de tête sans JAMAIS me couper les cheveux ».

Attendez, mais ça c’est une chance de DINGUE, non ?? Je vous le dis : nous femmes noires avons une chance folle 😃

Alors je reposte cette photo qui date de fin 2015 pour vous rappeler ceci : nos cheveux sont incroyables et fabuleux.

Aimez-les a la folie, ils le valent complètement ❤️

Regarde aussi cette vidéo pour aimer encore plus son shrinkage: https://youtu.be/7Ib7gF2W-dA

Bonne soirée

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRA malléables au quotidien ! 💃💅👑

Ce guide est pour toi si :

✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides

✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer

✅ Tes cheveux sont (souvent) secs

✅ Tu évite au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »

Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.

Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !

Lien dans ma bio Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/

Trouver un équilibre capillaire

Archives 2018

Je relisais par hasard un article de blog que j’ai écrit en 2013 dans lequel je parle de trouver un équilibre capillaire.

En sommes, j’y raconte que je n’ai pas atteint mes objectifs de longueur cette année-là, parce que j’ai privilégié les coiffures et le style.

Et à l’époque, j’évoquais souvent cet aspect (qui est encore aujourd’hui souvent évoqué dans la « sphère capillaire » sur internet : si on veut maximiser sa pousse alors il faut maximiser les coiffures protectrices.

Point-à-la-ligne-fin-de-l’histoire.

Si on veut avoir les cheveux libres tout le temps et « faire la belle » (sourire) alors on perd en potentiel de rétention de longueur.

Moi, je n’ai jamais changé sur un point : j’aime profiter de mes cheveux et les porter libre tout le temps.

Je n’aime pas pour autant y passer des heures (5-10 minutes soir et matin) mais ils sont devenus une partie importante de mon apparence, de ce qui fait que je me sens « moi » quand je me regarde dans le miroir (je ne sais pas si vous avez quelque chose de similaire qui vous sert de point d’ancrage ? Pendant longtemps ça a été mes lunettes #teammyope, ou alors ma tâche de naissance sur ma main droite. Maintenant, ce sont mes cheveux).

Donc, comme en 2013, je ne fais quasiment jamais de coiffure dite « protectrices »

Par contre, contrairement à 2013, mes cheveux prennent très bien en longueur malgré cela.

Ce qui a changé c’est mon approche de mes cheveux.

J’ai arrêté de compartimentaliser les choses (d’un côté les chignons, de l’autre les soins, de l’autre la pousse, de l’autre les coiffures « libres », etc.).

Je privilégie une méthode globale. Et ça change tout.

Comme vous le savez déjà (peut-être), je travaille sur ma méthode (méthode ALaFolie) depuis 2012. En 2014, elle a commencé à prendre sérieusement forme et c’est seulement en 2015 que j’ai pu connecter les points et transformer les différents « compartiments » de l’entretien des cheveux crépus en une vraie méthode globale qui permet de tout avoir :

1/ Parvenir à se coiffer sans difficulté.

2/ Parvenir à garder ses cheveux hydratés et souples

3/ Parvenir à limiter leur casse et à les faire pousser

4/ Parvenir à réaliser des coiffures à l’esthétique satisfaisante (se sentir belle, quoi)

En approchant chaque problème individuellement, on a l’impression d’être dans une course sans fin, on ne parvient jamais à tout obtenir et on finit par laisser tomber. La frustration finit par l’emporter.

L’intérêt d’une approche globale, c’est qu’elle va se placer au-dessus de toutes ces préoccupations pour vous proposer une solution qui délivre directement les résultats attendus. C’est pour cela que je ne suis jamais « fatiguée » de mes cheveux. Je n’ai jamais besoin de pause, parce que tout coule de source.

Quand j’ai réalisé que tout était lié, et qu’en réalité on pouvait bel et bien tout avoir en emboîtant bien toutes les cases, j’ai commencé à penser ma méthode plutôt comme un système. Un système complet composé de méthodes de soins et de manipulations visant in fine une extrême satisfaction capillaire…

Cette vidéo peut t’intéresser: https://youtu.be/IG3NV7-nI2o

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRA malléables au quotidien ! 💃💅👑

Ce guide est pour toi si :

✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides

✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer

✅ Tes cheveux sont (souvent) secs

✅ Tu évite au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »

Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.

Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !

Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/

Les fausses solutions auxquelles on croit..

Archive décembre 2018

Les fausses solutions auxquelles on croit… (et que je rejette)

En cette veille de réveillon (hello allitération 😋) je ressens le besoin de vous expliquer une chose importante pour moi (et pour vous aussi, je crois)

Mon truc à moi c’est la résolution de problème.

J’adore créer des solutions long terme, des méthodes, des systèmes.

En parallèle de cela, j’aime transmettre mes connaissances et j’aime accompagner des personnes dans l’assimilation de ces solutions.

Si je ne faisais que ça, toute la journée et pour toujours, je serais au nirvana.

Mais comme il m’a fallu du temps pour assimiler que tout pouvait vraiment être exactement comme je le souhaite, dans mon travail quotidien, depuis presque 3 ans que j’ai crée mon entreprise, je fais pas mal de choses qui s’écartent de ça, mais que j’estime être de faibles sacrifices pour avoir l’opportunité de travailler à améliorer toujours plus la méthode ALaFolie et développer de nouveaux moyens de transmettre ces connaissances et les apporter au plus grand nombre.

C’est donc tout naturellement (et joyeusement) que j’ai passé la quasi-totalité de mes journées depuis 3 ans à m’occuper de la gestion de mon stock, du service après-vente, de la relation fournisseur, de la comptabilité, de l’expédition de commandes et de toute la communication, en plus de l’animation des ateliers, des coachings, des programmes en lignes et du travail sur la méthode et le développement de nouvelles solutions. Je n’ai pas tout fait toute seule, mais dans l’ensemble j’ai quasiment toujours supervisé tout cela.

Et en vrai, c’est excitant. C’est du travail agréable, qui agite bien les neurones et qui m’a obligé à apprendre des TAS de choses ! (Apprendre des choses c’est de la cocaïne pour moi) Donc ça n’a absolument pas été pénible, ça a été le kif absolu !

MAIS.

Parce qu’il y a un mais…

Ce n’est pas ma zone de génie.

Ce n’est pas ce que je fais de mieux, ce n’est pas là que j’apporte le plus.

Moi j’aime créer des solutions, et les transmettre => travailler sur ma méthode d’entretien des cheveux crépus (méthode ALaFolie) et travailler sur divers moyens de transmettre cette méthode.

Et puis, il y a les aspects difficiles : quand la poste perd un colis, c’est très dur de s’entendre traiter d’arnaqueuse.

Quand on veut proposer de vraies solutions complètes, c’est très dur de devoir répondre à longueur de journée à des questions comme « je cherche *juste* un produit pour faire pousser mes cheveux », « je ne veux pas toute la gamme, juste le produit qui fait pousser ». Ou de lire des commentaires comme « encore un truc pour se faire de l’argent sur la tête des noirs ».

C’est difficile et c’est un peu décourageant.

Surtout parce que d’un point de vue strictement business, ce serait beaucoup plus facile de créer un mélange d’huile appelé « élixir de pousse » et vous le vendre comme une solution pour la pousse des cheveux. Ça se vendrait tout seul ! Ce serait beaucoup plus facile de vendre des gélules pour la pousse des cheveux. Ça se vendrait tout seul, ça aussi !

Mais je veux du changement *long* terme.

Et je SAIS que le seul moyen de l’obtenir c’est par l’apprentissage. Apprendre à s’occuper de ses cheveux crépus une bonne fois pour toutes et régler le problème définitivement.

Moi, je n’ai plus eu à me préoccuper de mes cheveux depuis 2013. Si je n’avais pas cette plateforme, si je n’avais pas cette envie de transmettre, je n’aurais absolument jamais à penser à mes cheveux, je ferais simplement ma routine et mes cheveux continueraient d’être beaux et longs. Sans AUCUNE prise de tête.

Et c’est ce qu’on souhaite toutes, je le sais !

On voudrait juste avoir de beaux cheveux, sans prise de tête, sans trop y penser.

Et je suis désolée d’avoir à vous l’annoncer comme ça juste avant Noël, mais ça ne s’obtient pas en cherchant constamment le raccourci. Ça ne s’obtient pas en cherchant un produit miracle, ça ne s’obtient pas en cherchant une « astuce » par-ci, une « astuce par-là ».

Ça s’obtient en apprenant une *bonne* routine, et en l’intégrant dans son quotidien de façon aussi fluide que la douche ou le brossage de dents.

Enfin tout cela pour vous dire (parce que je me suis clairement laissée emporter par mon sujet ! Que je continuerais de créer des programmes capillaires. J’ai arrêté cette année mes packs pour me concentrer sur mes coachings parce sue c’est ce que je fais de mieux.

Parce que c’est le meilleur moyen d’obtenir des résultats durables (apprendre) quel que soit le nombre de personnes qui trouvent ça absurde de vendre des conseils et de l’accompagnement.

Je travaille pour celles qui ont besoin de mon aide.

Pour celles qui comprennent.

Les autres sont faciles à ignorer 😁

Pour plus de facilité au quotidien: Regarde cette vidéo https://youtu.be/0TqbHT62B_E

Je souhaite d’excellentes fêtes et de chérir ces moments en famille pour ceux et celles qui ont la chance d’être entourés.

Et une grosse pensée pour ceux qui sont seuls.

Bises

Maelle.

PS : J’ai crée un guide à télécharger gratuitement pour que les produits capillaires et leurs fonctions réelles (!!) n’aient plus aucun secret pour vous. 

(Cliquez ici : https://maellecabarrusalafolie.activehosted.com/f/1)

On sous-estime à quel point la mauvaise utilisation des produits peut affecter l’état de nos cheveux 

Quelques bénéfices à tirer de la lecture de ce guide :

  • Savoir quoi attendre de chaque type de produit et dans quelle situation les utiliser (quel est le rôle d’un beurre, d’un lait, d’un baume, d’une lotion, d’une mousse, etc.?)
  • Apprendre à choisir vos produits en fonction de vos besoins et de votre budget.
  • Avoir un aperçu de l’offre actuelle en terme de produits capillaires (prix moyens par type de produits et par budget, les rapports qualité/prix, produits de supermarché qui en valent la peine, etc.)Etc.

Je vous conseille de l’imprimer, de le garder sous la main et de le consulter à chaque fois que vous aurez un doute.A voir ici : https://maellecabarrusalafolie.activehosted.com/f/1

Qui suis-je ?

Hello, certain(e)s d’entre vous me connaissent déjà plus ou moins via ma chaîne Youtube (**A la folie**), sur laquelle je publie des vidéos de soins capillaires depuis plus d’un an déjà.

Pour les autres, moi c’est MissCamaelle, j’ai 22 ans, je suis guadeloupéenne, et je vis dans l’hexagone depuis  bientôt 3 ans (1 an à Toulouse, 1 an entre paris et Toulouse, et fixée en région parisienne depuis quelques mois maintenant).

Bientôt 3 ans, c’est aussi plus le moins le temps depuis lequel j’ai pris conscience que les poils qui me poussaient sur la tête n’étaient peut-être pas 100% problématique !

En arrivant ici et en voyant la pléthore de perruques et de tissage, et le peu de cheveux libres, beaux et sains, j’ai pensé que ça devait être vraiment très difficile d’avoir des cheveux (défrisés) regardable sous ce climat (eau calcaire, climat froid et sec, etc). J’ai donc commencé à faire des recherches sur internet pour avoir des infos sur l’arrêt du défrisant, et la transition vers le wave (oui oui, c’était ma solution « less damage » de l’époque), recherches qui m’ont amenées sur divers forums qui traitaient de cheveux naturels.

J’ai tout de suite été intéressée par le phénomène, d’autant plus que le naturel était quelque chose qui ne m’avait absolument jamais traversé l’esprit. Cela ne faisait tout simplement pas partie de mes options capillaires. Il fallait forcément «faire » quelque chose, pour pouvoir se coiffer.

ça à été une vraie révélation pour moi ! Je trouvais les cheveux crépus naturels magnifiques (mais ingérables) et là, j’avais tout simplement l’impression de trouver un trésor. Oui on PEUT avoir les cheveux naturels, et non, ce n’est ni ingérable, ni impossible à faire pousser, etc. Un vrai régal, un vrai cadeau !

J’ai donc coupé mes longueurs défrisés au bout de 6 mois, porté mes cheveux naturels depuis, et développé une vraie passion pour mes cheveux, une grande histoire d’amour !

Et puis il y a eu la rencontre sur internet de toutes ces filles, noires, qui vouaient elles aussi une vraie passion à leurs cheveux, qu’ils soient défrisés, assouplis, wavés, locksés, avec toutes les mêmes révélations sur les soins et la pousse des cheveux crépus, des choses que nos mamans et nos grand-mères n’ont pas su et n’ont pas pu nous transmettre pour que l’on s’occupe correctement de nos cheveux. Et heureusement, toutes la même envie de partager, d’aider celles qui pataugent, d’en apprendre toujours plus, et de former une immense communauté de « hair loveuse ».

Après ma chaîne Youtube, j’apporte ma pierre à l’édifice avec ce blog, ou je partagerai (tenterai de partager) avec vous un peu de tout sur les soins, les coiffures, l’entretien des cheveux crépus, bouclés.

BIENVENUE A TOUS, mettez-vous à l’aise…