Le pouvoir de l’intention

Qui est-ce que tu choisis d’être ?

Une des premières leçons VRAIMENT marquantes de ma vie est arrivée quand j’avais 25 ans et c’était la suivante : on a le choix. On n’est absolument obligée de subir la vie et vraiment, réellement, ON PEUT CHOISIR.

  • Qui on veut être.
  • Quelle vie on va vivre.
  • Quel genre de réussite on aura
  • Quelle quantité d’argent on va gagner.

À ce moment-là de ma vie je me sentais en échec, car je n’étais pas heureuse de mon activité professionnelle qui n’était pas épanouissante. J’avais conscience que le comportement « normal » serait d’en rester là et d’essayer de « m’y faire ».

De me dire « c’est la vie ».

De me convaincre que même si j’ai cru à un moment que j’allais avoir une vie super, ce n’étaient que les fantasmes de l’enfance et qu’il était tant de grandir.

(Est-ce que tu es dans ce cas ? Est-ce que tu as abandonné ?)

C’est a le moment-là que j’ai découvert le pouvoir de l’intention et ça m’a entièrement sauvé la vie.

Ma réussite entrepreneuriale et mon épanouissement intense dans ma vie quotidienne partent de là : j’ai choisi il y a plusieurs années que je n’allais pas laisser la vie décider par hasard pour moi (au gré des événements) de qui j’allais être.

J’ai CHOISI, et depuis je vis très intentionnellement.

Et c’est la source d’un immense bonheur et de pas mal d’accomplissements.

(Je vous ai déjà dit que mon bonheur est ma priorité absolue ?)

J’ai parlé sur instagram il y a quelques mois de mon contentement intense, à l’approche des 30 ans et j’ai reçu beaucoup de messages de personnes surprises, me demandant pourquoi, comment.

Il s’avère qu’en général c’est un cap difficile à passer (à ce qui parait, toutes les dizaines sont en général dures à passer ?). Vieillir, c’est censé être difficile.

Mais pas pour moi, je suis heureuse chaque année de grandir et c’est, je pense, parce que je GRANDIS justement.

Je pense que c’est dur de vieillir quand on s’autorise à stagner.

Quand chaque année est exactement la même que la précédente à part qu’on est maintenant plus près de la mort, plus éloignée de la jeunesse.

Et d’ailleurs, jusqu’à mes 25 ans, j’ai ressenti exactement ça moi aussi, chaque année.

Juste du vieillissement.

Qu’est-ce qui a changé ?

Je me suis demandé à 25 ans qui je voulais être. Dans mes pensées, dans mon corps, dans ma vie, QUI je voulais être aujourd’hui, qui je voulais être à 40 ans, qui je voulais être à 60, 80, 100 ans ?

L’idée m’a frappé un jour, dans mon open space alors que j’observais ma cheffe de département.

Je revenais d’un rendez-vous client avec elle et mon account manager et je dois dire que j’étais bluffée, estomaquée.

Je savais déjà que ces deux femmes étaient des forces de la nature.

Elles dégageaient toutes les 2 une super énergie de réussite et de confiance en elles et de « tu peux bien aller te faire foutre » qui me plaisait énormément. Mais alors les voir à l’action, les voir en pleine négociation d’un contrat de 5 ans avec le plus gros client de la boite, j’étais sciée ! (Et heureuse de l’opportunité d’avoir pu assister à ça !)

Et plus tard, de retour au bureau, malgré toute mon admiration pour ces 2 femmes, je ne pouvais que constater qu’elles n’étaient pas du tout qui je voulais être.

Que dans 20 ans, à leur âge (grosso modo), si je devenais exactement comme elles (la vie de famille, le métier, le salaire, etc) je ne serais pas satisfaite.

Pas heureuse, pas comblée, pas contente.

Et je vous avoue bien que ça m’a pas mal emmerdée : si je ne veux pas être les 2 femmes en chair et en os de ma vie qui m’inspirent et que j’admire, QUI (WHO THE FUCK !) je veux être alors ?

QU’EST-CE QUE JE VEUX FAIRE DE MA VIE ?

Une question pénible, mais salvatrice.

Parce que là, on ne se demande plus quel métier on veut faire. On ne se demande plus si on postule à telle ou telle offre.

Non, on regarde plus loin. Plus profondément.

Moi par exemple, j’ai découvert à 24 ans que je voulais devenir, être une personne puissante, une personne « de pouvoir » (= qui a la capacité – connaissances/compétences/réseaux/argent – d’obtenir tout ce qu’elle désire et de FAIRE des choses importantes = qui font une différence dans le monde)

Je veux me sentir importante.

C’est donc tout naturellement que j’ai pensé entrepreneuriat : les compétences acquises – je me disais à l’époque (avec raison) serait des compétences utiles dans pleins d’autres domaines.

Réussir en tant qu’entrepreneure m’obligera à travailler sur MOI, à devenir douée dans TOUTES sortes de domaines, à avoir plusieurs cordes à mon arc.

Ça s’inscrivait très très bien dans mon plan de vie global, alors l’année suivante (le temps de surmonter la peur), j’ai sauté le pas.

Et aujourd’hui, à 30 ans et quelques mois, je confirme à la jeune femme que j’étais « oui, bon choix, bravo ».

Et je me repose la question, pour toujours mieux affiner, affirmer et DÉCIDER

« Qui je veux devenir ? Qui je choisis d’être ? »

Et toi ? Qui est-ce que tu veux devenir ?

Dans 10 ans, qui tu seras fière d’être ?

Laisse-moi t’aider et t’accompagner dans ce cheminement !

Parce que moi, aujourd’hui, celle que je veux être c’est quelqu’un qui renvoie l’ascenseur. Qui ne garde pas sa réussite pour elle toute seule, jalousement.

Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Argent et santé financière

Changer son rapport à l’argent pour en gagner et en avoir plus (en particulier quand on vient d’un milieu modeste) est PRIMORDIAL et c’est un travail qui a complètement changé mon rapport au monde et à l’abondance !

Regarde la vidéo et dis-moi en commentaire quelle est la limite supérieure de ce que tu penses être capable de gagner et d’avoir !

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Compromis et sacrifices

À propos de tes compromis et de tes sacrifices…

On est la moyenne des 5 personnes que l’on fréquente le plus.

En ligne ET hors ligne.

Cette phrase fait peur parce qu’elle donne l’impression qu’il faut du jour au lendemain laisser tomber sa famille et ses amis et égoïstement chercher de nouvelles personnes qui seront « meilleures » pour nous.

On a l’impression de trahir toutes les personnes qu’on connait et surtout de se trahir soi-même, ses racines, ses valeurs.

Pendant longtemps, en tout cas, c’est comme ça que je l’ai vécu.

Pourtant, mes rêves et mes aspirations ne changeaient pas :

Dans la vie, je veux absolument TOUT.

Tous mes rêves, sans compromis.

Ces rêves et ces aspirations ont évolué avec le temps, mais j’ai toujours été claire (depuis toutes petites)(consciemment ET en partie inconsciemment) sur le fait que je ne compromettrais rien, JAMAIS.

Ni sur le couple, ni sur la carrière, ni sur l’argent, ni sur la qualité de vie… RIEN.

Et je me suis souvent sentie seule, là-dedans.

Être aussi catégorique ?

Aussi exigeante ?

Aussi ambitieuse ?

Ce n’est non seulement pas commun dans la société, mais ce n’est pas non plus très bien vu chez une femme.

Alors j’ai pris l’habitude d’être assez silencieuse, là-dessus.

Laissant entrevoir ma vraie vision de la vie par tous petits bouts, ici et là.

Mes mentors, mes soutiens, je les trouvais sur internet.

Mais c’était toujours très fragmenté : je trouvais le mentor business, le mentor développement personnel, le mentor « oser être soi », le mentor couple, etc.

Mais le mentor qui incarne vraiment le TOUT ?

Qui incarne TOUS les aspects du fait d’être une femme qui veut absolument tout et sans compromis ?

Qui adresse tous les sujets liés au fait d’être une femme qui veut une belle carrière, une belle vie, de l’abondance et de la liberté à tous les niveaux ?

Je ne l’ai jamais trouvé.

Et ça me confirmait presque que ce « radicalisme » dont je faisais preuve était « too much ».

Jusqu’à ce que je commence a rencontrer mon audience.

D’atelier en atelier, de coaching en coaching, de discussion en discussion, j’étais interpellée par quelque chose :

Mon audience me ressemble.

BEAUCOUP.

La même réserve, la même retenue dont je faisais preuve avec la plupart des gens sauf mes proches.

Et en même temps, la même détermination, la même FAIM, qui se devine entre les lignes.

Je découvrais des femmes qui ont du caractère, qui sont dynamiques, motivées, fières, fortes, exigeantes.

Même dans leur réserve, dans leur timidité pour certaines, je pouvais le voir.

Ça se sent, en fait.

On ne peut pas vraiment le cacher.

(En tout cas pas à une hypersensible des énergies comme moi)

Mais il m’a fallu DES MOIS pour que l’idée se forme entièrement :

Peut-être que nous sommes très nombreuses à être des femmes qui veulent ABSOLUMENT TOUT et sans compromis ?!

Peut-être que nous sommes toutes cachées derrière nos masques de politesse et de « raisonnabilité » alors qu’en vrai, au fond, on a toutes la même flamme !?

La même intuition, la même idée, le même soupçon que peut-être…

C’est possible de TOUT AVOIR ?

Et alors même qu’on accepte de s’amuser à demi de réussir à demi d’être belle à demi d’être aimée à demi

Au fond de nous, la frustration est bien là.

La sourde colère par rapport au fait que… noooon

Ce n’est pas possible, ça ne peut pas être ça, la vie ?!

Je refuse !

Il doit y a voir un autre moyen, une autre méthode, une autre façon de vivre !

Et alors j’ai réalisé que je pouvais, moi, être celle qui ose enlever le masque et dire : tu n’es pas seule.

Tu n’en demandes pas trop

Tu n’es pas trop exigeante ou trop « grand chou » (comme on dit en créole)

Et non, tu n’es pas seule.

Je serais resté célibataire autant de temps qu’il le faut pour ne pas me retrouver coincée avec un mec « normal » et banal et sexiste.

Et pendant mon célibat, je me serais amusée à fond !

J’aurais tenu autant d’années qu’il le faut dans la zone grise de l’entrepreneuriat pour avoir la vie professionnelle qui me correspond parfaitement.

La simple idée de galérer financièrement me donne la nausée.

Je construis un business qui cartonne, mais pas au prix de mon plaisir.

Les livres de non-fiction pour se former c’est bien, mais vous me trouverez 6-pieds sous terre avant que je n’arrête de lire des romans : c’est mon activité préférée !

Mon plaisir dans la vie est ma priorité absolue.

(Et non, ce n’est pas incompatible avec le fait d’avoir du cœur et d’être une personne généreuse)

J’aime me donner à fond dans TOUT, et je refuse une vie sans cette excitation.

J’ai une libido débordante et une grande curiosité que je ne vais JAMAIS tempérer.

J’ai une énergie ÉLECTRIQUE et je refuse une vie dans laquelle je ne pourrais pas juste sautiller sur place sans raison, juste parce que. (Ceux qui me connaissent savent)

Je ne veux aucune limite, une liberté totale de dire, faire, créer tout ce qui me fait envie.

Une abondance totale dans tous les domaines de vie.

Des voyages en illimité, des aventures sans fin.

Je veux tout.

Mes standards sont élevés.

Et même quand TOUTES ces choses n’étaient pas simultanément présentes dans ma vie, je refusais de capituler pour « moins ».

J’ai toujours refusé de capituler pour moins.

Je te vois, je te connais : tu te dis « oh non c’est quand même exagéré »

Mais au fond de toi, quelque chose remue.

Tu ressens un malaise.

Et c’est parce que, certainement, toi aussi, tu es des nôtres.

(Que tu sois prête à te l’admettre ou pas)

Et tu n’es pas toute seule.

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Conversation privée

PARTAGE D UNE CONVERSATION PRIVÉ AVEC MES AMIES (audio whatsapp)

Il faut absolument que je vous parle des 2 dernières vidéos publiées sur ma chaîne Youtube et des discussions qui m’ont interpellée dans les commentaires de ma vidéo sur la carrière !

Mais avant, je dois vous parler de L A C L I Q U E !
https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/la-clique/


L’objectif de LA CLIQUE est de créer un environnement dans lequel on se sent parfaitement à l’aise et en sécurité pour être qui on est vraiment.
Pour exprimer tous nos envies et nos désirs et non seulement les EXPRIMER, mais aussi aller les chercher.
LA CLIQUE est le club privé des femmes qui veulent TOUT, sans compromis.

En toute transparente, j’ai décidé de partager avec vous un audio whatsapp dans lequel je réfléchissais avec mes amies à propos de cette offre.

C’est probablement le moyen le plus fluide et sans filtre par lequel je pourrais vous en parler. J’ai uploadé l’audio sur soundcloud :https://soundcloud.com/maelle-kba/ptt-20190830-wa0006-opus

En l’enregistrant, je me suis dit « mince, je ne pourrais jamais le retranscrire aussi bien! » Et c’est normal en même temps : quoi de mieux que la sincérité et le naturel que l’on a quand on ouvre juste son cœur à ses amies ?

Alors voilà, je ne l’expliquerais jamais mieux que comme ça : https://soundcloud.com/maelle-kba/ptt-20190830-wa0006-opus

J’ai l’immense chance d’être très bien entourée et de pouvoir parler en toute transparence de mes désirs les plus fous et de mes ambitions les plus folles avec des amies qui ne vont même pas hausser un sourcil (à plus forte raison essayer de me dire que « j’exagère »).

Et je veux la même chose pour vous toutes, dans LA CLIQUE.

En plus donc des 2 programmes que vous recevez à l’inscription, 3 rendez-vous mensuels pour Apprendre | Etre coachée | Brainstormer.
1 groupe facebook pour échanger et networker en continu.

Chaque mois, un programme sera délivré sur une thématique spécifique (programme délivré sur 1 semaine, la 2nde semaine de chaque mois)

Chaque mois, en fin de mois un appel de groupe dans lequel nous allons rentrer au coeur du programme du mois en mode « comment implémenter ».

Chaque mois, nous avons un « hot seat » dans lequel 3 ou 4 personnes pourront présenter une problématique à moi et à la communauté et nous allons faire un brainstorming en profondeur sur le sujet.

En dehors de ces 3 rendez-vous, le groupe facebook sera le lieu privilégié des échanges et entraide dans le groupe.

Que va-t-on couvrir ?
L A C L I Q U E est un mastermind et un coaching mensuel de groupe dans lequel nous allons aborder, décortiquer et décoder ensemble tous les éléments pertinents dans notre réussite.

C’est un coaching intégral dans lequel nous allons avoir des masterclass et programmes de formation sur les sujets suivants :

  • L’argent : comment y penser, comment le gérer, comment le gagner.
  • La carrière : comment être à l’aise et naviguer les enjeux politiques qui nous permettront de décrocher le job de nos rêves et d’avoir toute la reconnaissance que nous méritons pour nos compétences.
  • L’entrepreneuriat : se lancer, s’organiser, se développer.
  • La beauté : se sentir bien dans sa peau, bien dans son corps et embrasser pleinement notre féminité à la fois comme un outil puissant et comme un cocon réconfortant.
  • Le corps : bien manger, bien bouger. Comment intégrer et garder ces bonnes habitudes dans sa vie.
  • Le couple et les relations : Savoir être sélective, savoir communiquer, savoir être un bon partenaire.
  • Intuition : être capable d’entrer en connexion avec soi-même pour prendre des décisions qui sont en accord avec qui on est.
  • Passion : Remettre la passion, l’envie, le plaisir au coeur de nos vies.
  • Confiance en soi.
  • Amour de soi, estime de soi : Te rappeler que te faire passer en premier n’est pas de l’égoïsme, bien au contraire. Tu ne peux faire de bien à personne si tu es épuisée, sur les nerfs et frustrée.

En attendant, je regarde les 2 dernières vidéos sur ma chaîne :https://www.youtube.com/user/misscamaelle/videos

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

☀️ No self-love = no deep joy ☀️

Archives décembre 2018

2018 a été l’année où j’ai accompli le plus et où je me suis poussée loin hors de ma zone de confort.

Et ça a aussi été l’année la plus difficile depuis un moment. #fuckthatwashard

Je suis très heureuse des leçons apprises et mes priorités pour 2019 en découlent naturellement :

☀️ L E C O N S et A C T I O N S☀️

Les accomplissements n’ont aucune importance en eux-mêmes.

Ils ne sont pas porteurs d’un bonheur intrinsèque..J’ai accompli beaucoup de choses importantes pour moi cette année : .

🌻J’ai triplé ma marge, doublé mon CA, augmenté mon « following » de plus de 15000 personnes.

⚘J’ai donné une conférence sur l’entrepreneuriat devant 1000 personnes.

🍁J’ai baroudé (Monaco, Nice, quelques jours à la campagne en Bourgogne, Maurice, Dubai, 2 semaines en famille en Guadeloupe, quelques jours à Limoges, une semaine de pur plaisir à Dubaï)

🍀J’ai créé un programme sur l’estime de soi

🎉J’ai créé une nouvelle chaîne Youtube sur le Business et le Dev Perso

🌾J’ai démarré une nouvelle activité de coaching et consulting Business et marketing web..J’ai COCHÉ DES CASES sur ma to-do list de la vie, c’est le moins qu’on puisse dire.

.

Pourtant, j’ai peu *ressenti* la joie et l’immense plaisir qui aurait dû accompagner tout ça.

.

Pour la première fois depuis que j’ai quitté mon job en 2014, je n’ai pas ressenti *chaque jour* le plaisir intense de vivre exactement la vie qui me convient .

J’ai continué de pratiquer la gratitude au quotidien, mais beaucoup de jours ne l’ai pas *ressenti* (Tu vois ce que je veux dire ?)

Et j’ai mis du temps à comprendre pourquoi, mais maintenant je sais :

L’année dernière, je me suis beaucoup fait violence.

Pour accomplir ce que j’ai accompli, j’ai dû me botter les fesses encore et encore.

Et au passage, malheureusement, j’ai oublié de m’aimer.

C’est le sergent-chef en moi : quand je sors le fouet, j’y vais à fond 🙄😅 ☀️ En 2019 ? ☀️

Ma priorité est de reprendre les bonnes habitudes : je m’aime activement chaque jour.

Ça ne veut pas dire que je ne me botterais pas les fesses si nécessaire, mais je le ferais avec une double dose d’amour et avec des mots gentils.

PS : Je le rappelle à nouveaux, en marge de cette discussion de « UPLEVEL » dans SLAY LA RENTREE, moi et mon équipe sont toujours disponible pour vos cheveux ^_^

Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Trouver un équilibre capillaire

Archives 2018

Je relisais par hasard un article de blog que j’ai écrit en 2013 dans lequel je parle de trouver un équilibre capillaire.

En sommes, j’y raconte que je n’ai pas atteint mes objectifs de longueur cette année-là, parce que j’ai privilégié les coiffures et le style.

Et à l’époque, j’évoquais souvent cet aspect (qui est encore aujourd’hui souvent évoqué dans la « sphère capillaire » sur internet : si on veut maximiser sa pousse alors il faut maximiser les coiffures protectrices.

Point-à-la-ligne-fin-de-l’histoire.

Si on veut avoir les cheveux libres tout le temps et « faire la belle » (sourire) alors on perd en potentiel de rétention de longueur.

Moi, je n’ai jamais changé sur un point : j’aime profiter de mes cheveux et les porter libre tout le temps.

Je n’aime pas pour autant y passer des heures (5-10 minutes soir et matin) mais ils sont devenus une partie importante de mon apparence, de ce qui fait que je me sens « moi » quand je me regarde dans le miroir (je ne sais pas si vous avez quelque chose de similaire qui vous sert de point d’ancrage ? Pendant longtemps ça a été mes lunettes #teammyope, ou alors ma tâche de naissance sur ma main droite. Maintenant, ce sont mes cheveux).

Donc, comme en 2013, je ne fais quasiment jamais de coiffure dite « protectrices »

Par contre, contrairement à 2013, mes cheveux prennent très bien en longueur malgré cela.

Ce qui a changé c’est mon approche de mes cheveux.

J’ai arrêté de compartimentaliser les choses (d’un côté les chignons, de l’autre les soins, de l’autre la pousse, de l’autre les coiffures « libres », etc.).

Je privilégie une méthode globale. Et ça change tout.

Comme vous le savez déjà (peut-être), je travaille sur ma méthode (méthode ALaFolie) depuis 2012. En 2014, elle a commencé à prendre sérieusement forme et c’est seulement en 2015 que j’ai pu connecter les points et transformer les différents « compartiments » de l’entretien des cheveux crépus en une vraie méthode globale qui permet de tout avoir :

1/ Parvenir à se coiffer sans difficulté.

2/ Parvenir à garder ses cheveux hydratés et souples

3/ Parvenir à limiter leur casse et à les faire pousser

4/ Parvenir à réaliser des coiffures à l’esthétique satisfaisante (se sentir belle, quoi)

En approchant chaque problème individuellement, on a l’impression d’être dans une course sans fin, on ne parvient jamais à tout obtenir et on finit par laisser tomber. La frustration finit par l’emporter.

L’intérêt d’une approche globale, c’est qu’elle va se placer au-dessus de toutes ces préoccupations pour vous proposer une solution qui délivre directement les résultats attendus. C’est pour cela que je ne suis jamais « fatiguée » de mes cheveux. Je n’ai jamais besoin de pause, parce que tout coule de source.

Quand j’ai réalisé que tout était lié, et qu’en réalité on pouvait bel et bien tout avoir en emboîtant bien toutes les cases, j’ai commencé à penser ma méthode plutôt comme un système. Un système complet composé de méthodes de soins et de manipulations visant in fine une extrême satisfaction capillaire…

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

N’oublie jamais de briller

Soyons honnêtes :

Je crois que je ne vous ai pas bien présenté le principe du challenge SLAY LA RENTRÉE.

Je crois que je n’ai pas assez bien exposé les frustrations et la vision qui m’ont inspirés ce challenge.

Pour être tout à fait honnête, je crois que je n’ai même pas été honnête avec MOI-MÊME sur ce qu’est réellement ce challenge.

Alors voilà :

Je m’appelle Maëlle Cabarrus et ma vision pour les femmes noires dans le monde est grande.

Bien au-delà des cheveux.

Je suis absolument convaincue de l’importance de maîtriser nos cheveux, sublimer nos cheveux, et nous réconcilier avec nos cheveux : c’est pour ça que je fais mon métier.

Je sais à quel point cette blessure est importante et centrale.

Je sais tout ce qui change, tout ce qui se bouscule dans notre estime de nous-mêmes et de notre acceptation de nous-mêmes après que l’on ait fait ce travail sur nos cheveux.

Beaucoup de mes clientes me le confirment : ce ne sont pas que des cheveux.

Je nous vois (nous femmes noires) occupant tellement plus de places importantes dans le monde !

Vous savez que les femmes noires sont la population la plus éduquée, la plus diplômée ? (en %)

Pourtant est-ce que ce sont des femmes noires que vous voyez occuper massivement les postes clés, les postes à pouvoir, les postes à responsabilités, les postes les mieux payés ?

Non, la réponse est non.

Pourquoi ?

J’ai une théorie.

Ma théorie est qu’on passe beaucoup trop de temps a essayer de bien faire.

À essayer de déjouer tous les préjugés sur la femme noire.

À essayer d’être des superwomen : « garder nos hommes satisfaits » (qu’est-ce que je déteste tellement cette phrase), élever des enfants « bien élevés », être une bonne employée…

Et vous savez ce qu’on n’oublie au passage ?

Ce qu’on n’a plus le temps de faire au passage ?

Briller.

Exprimer pleinement la personne que l’on est : chacune avec sa richesse personnelle, ses atouts, ses qualités.

Je suis convaincue d’une chose : tout le monde a un trésor. Tout le monde EST un trésor.

Ce trésor est enterré plus ou moins en profondeur en fonction d’à quel point on cherche à se conformer.

D’à quel point ce qui nous vient naturellement (qui on EST naturellement) est à l’opposé de ce qui est « attendu ».

Et je pense que pour nous, femmes noires, ce qui est « attendu » (ou en tout cas ce que l’on pense qui est attendu de nous) nous écartèle, nous emprisonne.

Je connais beaucoup trop de femmes que je ne connais pas.

Je veux dire par là que je ne connais que leur masque.

Et mon Dieu j’aimerais tellement les connaître.

J’aimerais tellement VOUS connaitre, toutes!

Si ce n’était pas « vulgaire » ou « trop », à quel point tu rirais fort ?

Dans quelles couleurs tu t’habillerais ?

Quelle serait la hauteur de tes talons ?

Comment tu serais coiffée, et maquillée ?

Si ce n’était pas « incorrect », à combien de personnes tu couperais la parole en réunion parce que tu as quelque chose à dire ?

Quelles questions tu poserais à une nouvelle personne intéressante que tu rencontres ?

Si tu ne voulais pas avoir l’air d’avoir « les dents qui raillent le parquet » ou d’en vouloir trop, quelle augmentation tu demanderais ?

À qui, dans ton entreprise, tu irais poser des questions sur le fonctionnement de son service et les éventuels postes à pourvoir ?

À quel genre de job tu postulerais ??

Quel genre d’homme tu draguerais ?

Quel genre d’homme tu ne regarderais même pas 2 fois ?? (parce qu’ils ne sont franchement pas dans la même LIGUE que toi !)

Avec qui tu ne serais JAMAIS sorti ??

Si tu pensais que tu méritais le respect d’une PDG, *qui* est-ce que tu aurais recadré méchamment au milieu de l’open space plutôt que de juste de détourner ?

Sérieusement, TU SERAIS QUI ?

J’ai hâte de te rencontrer.

Fin juin, je vous ai proposé « ITS A MENTAL GAME CHALLENGE » pour vous pousser à vous poser les bonnes questions dans votre quête de réussite (quel que soit l’objectif).

Je voulais le tenir à 100% ici, sur ALaFolie, mais j’ai finalement reculé et décidé de le publier sur mon autre page FB consacrée à l’inspiration, au business et au développement personnel.

Mais pas cette fois.

Vous êtes venues pour les cheveux et la beauté, oui.

Mais si je peux en passant bousculer les fondements de votre monde pour faire ressortir le TRÉSOR qu’est chacune d’entre vous, eh bien je vais le faire.

Je le fais.

Parce que j’ai une vision du monde où les femmes noires sont LÀ

Et damn it, je vais faire ma part pour créer cette vision.

SLAY LA RENTRÉE épisode 1 : Élever ses standards (texte)

SLAY LA RENTRÉE épisode 2 : Brillante et Attirante, il n’y a pas à choisir. (texte)

SLAY LA RENTRÉE épisode 3 : Embrasser sa féminité (sur Youtube)

SLAY LA RENTRÉE épisode 4 : prendre soin de son apparence – ma routine soin de la peau et make up (sur youtube)

SLAY LA RENTRÉE épisode 5 ; la beauté, ça s’apprend aussi – mon cheminement (en live sur instagram hier soir)

SLAY LA RENTRÉE épisode 6 : ça n’en suffit pas d’être compétence – les 70% du job que tu ne fais (et pourquoi tu n’as pas la reconnaissance de tes chefs malgré ton « talent »)(sur youtube dès ce soir)

La suite du programme à venir cette semaine 🙂Bonne soirée

Maëlle

PS : Bien sûr, moi et mon équipe sommes toujours disponibles pour vos cheveux ^_^

En ce moment nous sommes en train de chouchouter les clientes des programmes en cours (Crépus & Sains, Crépus & Longs, Crépus & Glam sont tous les 3 en cours en ce moment) donc pas de nouvelles sessions tout de suite.

Mais le meilleur moyen de démarrer avec la méthode ALaFolie reste les Fiches Routines !

Elles sont conçues pour vous permettre de suivre une routine complète, pas à pas, qui va vous permettre d’éliminer la sécheresse, les nœuds, et la casse, quelle que soit votre situation de départ !

Vous pouvez donc choisir ci-dessous la routine qui vous convient : les fiches seront livrées chez vous et vous recevrez également un guide d’achat de produits en fonction de votre type de cheveux (haut de gamme, petit budget ou le meilleur rapport qualité-prix), ainsi que la recette maison que vous pouvez choisir à la place si c’est votre préférence (ou si vos placards se sont vidés plus vite que prévu !)

Une de mes Routines vous convient forcément !

https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafol…/

Comment choisir ?

1/ Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?

Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.

2/ Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».

3/ Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ? Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »

4/ Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».

Cliquez ici -> https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafol…/

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

*Trouver son corps moche, mais l’aimer quand même*

Archive 2018

Regarder son corps et le trouver moche, je comprends. C’est normal : il existe UNE norme de beauté correspondant à une société et une époque. Le fait de fluctuer et de s’écarter de cette norme, c’est « normal ». 

En revanche, ce qui est dommage c’est qu’on confond souvent ne pas aimer l’apparence de son corps avec tout simpement ne pas l’aimer. On fait l’amalgame entre les 2 emotions, on jette le bébé avec l’eau du bain. 

« J’aime pas mon corps = je ne le trouve pas beau »

Pourtant, quand on y pense, il n’y a vraiment pas de raison. Beauté et amour ne sont pas synonyme et ne reflètent pas du tout la même réalité. 

Et si seulement c’était anodin, à la limite, je ne m’arrêterais pas sur l’idée -qui serait alors un simple lapsus. 

Mais non. Les mots sont forts et ont leur importance ! Et même, souvent, quand on dit « ‘j’aime pas mon corps », ça s’accompagne aussi de « je fuis les miroir, je n’aime pas qu’on me prenne en photo ». Un véritable rejet, en somme. 

(Rejet qui va souvent avec une attitude qui n’améliore pas les choses : relation obsessionnelle avec la nourriture par exemple)

Aujourd’hui, j’ai simplement envie de vous soumettre une idée : 
Et si vous pouviez aimer votre corps tout en le trouvant « moche » ? 

L’aimer, en prendre soin, le regarder, même si, là, tout de suite, il n’a pas l’apparence qu’on voudrait. 

Vous n’imaginez pas la révolution ! 

^_^

De mon côté, ces dernières années, j’ai pris beaucoup de recul dans mon rapport à mon corps, et à ma personne de manière générale.

Je m’aime tout entière (y compris mon corps) de façon inconditionnelle. Quoi qu’il arrive !

Il y a le corps que je trouve le plus beau (voluptueux, mince mais pas trop et avec des formes)(comme il est en ce moment même)

Il y a le corps que je préfère habité (beaucoup de muscles, très peu de gras, presque pas de formes, sec)(je préfère ce corps parce que dedans je me sens plus vivante, plus énergique. Mais d’un point de vue purement esthétique, c’est pas top)

En ce moment je regarde mon corps et je le trouve beau. Mais ce n’est pas mon corps préféré. Et je l’aime de toute façon. 

Et quand mon corps est comme je préfère mais que je ne le trouve pas *beau*, je l’aime aussi. Je l’aime tout autant !

Et cette liberté, cette aisance avec mon corps, ce plaisir que j’ai à l’habiter sous toutes ses formes (que je me trouve belle ou pas) je l’ai acquise très tard (vers mes 26 ans), mais alors j’y tiens tellement ! 

Et je vous la souhaite de tout coeur 💜🧡💛

J aborde l’amour de mes cheveux de la même façon. Je les aime d’abord pour eux. Dans leur entièreté. Ensuite je pense à leur apparence et à comment je peux les sublimer. 

Pour aborder l’entretien des cheveux « à ma façon » je vous recommande mes Routines : vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire (ainsi que dans la sélection des produits ou recettes maison) qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples. 

Cliquez ici pour choisir votre Routine ALaFolie 👉https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Bonne soirée 
Maelle

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?

J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.
La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !

(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.
Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 
Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !
A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

*Je suis la personne la plus importante au monde…* …Et toi aussi.

Archive 2018

Réfléchis-y : toute ton expérience de la vie n’existe qu’à travers ton corps et ton esprit. Tu ne vois que par tes yeux, tu n’entends que par tes oreilles, tu ne ressens que ce qui entre en contact avec ta peau… tout passe par toi !

Tu te rends compte ?

Non mais sérieusement est-ce que tu te rends vraiment vraiment compte ?

Parce que moi pendant longtemps je ne réalisais pas vraiment. Je ne réalisais pas que j’étais la seule personne au monde qui ne vivra jamais dans ma peau. Qui ne vivra jamais MA vie, mes expériences, mes ressentis.

Et tant que je ne le réalisais pas, je ne savais pas à quel point c’était précieux.

À quel point j’étais précieuse. Et à quel point toi -et donc vraiment, chaque individu sur terre- l’est.

Quand je l’ai réalisé, j’ai déplacé des montagnes pour moi. Pour m’offrir mes rêves. J’ai changé définitivement mon alimentation et mes habitudes de sport pour m’offrir le corps de mes rêves, j’ai développé LA routine capillaire de la mort qui tue pour m’offrir les cheveux de mes rêves. Jai pris le temps de prendre soin de ma peau. Et encore plein d’autres choses, comme créer mon entreprise.

Et tout cela sur la durée. Je me sens *toujours* belle, toujours heureuse et satisfaite. Rien à voir avec la boule d’anxiété que j’étais avant.

En fait, je suis devenu un gardien. Le gardien d’un immense trésor : moi-même.

Et tu es toi aussi ton propre gardien. C’est un job à prendre très très au sérieux !

Si tu t’occupes bien de toi, si tu te dis des mots gentils, si tu t’autorises tous les plaisirs, si tu t’offres de réaliser tes rêves, il va se passer une chose extraordinaire.

Un truc vraiment vraiment dingue : tu seras heureux-se. C’est une certitude.

Et si tu ne le fais pas ? Alors ton bonheur dépendra des autres, des circonstances.

Est-ce que j’ai eu le job ? Est-ce que j’ai un bon salaire ? Est-ce que j’ai perdu 5kg ? Est que mon mec m’a fait un compliment ce matin ? Est-ce que le RER est en retard ? Et bla bla bla.

Et franchement, avec toutes les merdes qui peuvent arriver dans une journée et même toutes les merdes qui peuvent arriver dans une vie (la mort, la maladie, par exemple) quels sont les chances que tout se passe de façon à ce que tu sois toujours heureux-se ? Aucune.

Absolument aucune.

Alors que quand tu décides de faire de toi-même une immense priorité, une petite perle précieuse… là. Là ! Mais mon Dieu ! Le bonheur ! Tout le bonheur que tu peux t’apporter à toi-même ! À quel point tu peux te combler !

Tu me diras « ouais mais pourquoi mon propre bonheur serait si important. C’est égoïste y’a des gens qui vivent la guerre et la famine bla bla bla ».

Mais justement. Justement !

Alors que TOI tu vis avec la sécurité, un toit sur la tête, un smartphone sur lequel tu lis ce message, de l’électricité, de l’eau courante, comment tu justifies de ne pas être comblée ? Comment tu justifies de ne pas te rouler dans la satisfaction tous les jours ?

Autre point ô combien important : les gens malheureux ça fait chier. Quand t’es de mauvaise humeur parce qu’il pleuvait ce matin tu fais chier tout le monde. Franchement, tu pourris l’ambiance ! Arrête !

Ensuite, quand tu décides d’être ta meilleure amie, ton amoureux, tes parents, bref être toi-même l’équivalent de toutes les personnes qui t’aiment le plus au monde alors il se passe de la magie : les kilos en trop, tu les perds beaucoup plus facilement.L’acné, tu trouves le moyen de la soigner, tes cheveux tu trouves le temps de les soigner, ta peau, tu prends le temps de la rendre douce comme la rosée.

Le job de tes rêves ? Tu y vas

Le mec de tes rêves ? Tu y vas

Le truc qui te fait tellement-peur-mais-t’aimerais-tellement-le faire-oh-mon-dieu ? Tu le fais.

Rien n’est trop beau pour toi !

N’est-ce pas ?

Je t’assure, aime-toi d’abord inconditionnellement et tout le reste viendra naturellement 😊 (parce que tu *sais* que tu le vaux bien)

Allez, dis-moi en commentaire 3 choses que tu vas faire pour toi-même parce que tu le mérites.

Je commence : Je vais aller au lit maintenant à 20h45 parce que je suis malade et j’ai besoin de repos (malgré le travail qu’il me reste à faire. Ce sera pour demain, je m’autorise à aller mieux)

Je vais écrire 3 pages d’appréciations pour moi-même avant d’aller me coucher parce qu’il y a rien de mieux pour se réveiller de bonne humeur (et cultiver l’amour de soi)

Je vais te proposer une expérience d’amour de son corps pour mieux changer son corps parce que l’idée même de partager ça en profondeur me donne des papillons dans le ventre (plus sur ça demain)

À toi maintenant 👌🏾 😘

Maelle

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Défrisage ou assouplissement, même combat (?)

Archive 2018

En grandissant, parmi celles qui se défrisaient les cheveux, il y avait la team « assouplissement » et la team « défrisage ».

La team assouplissement insistait toujours beaucoup pour dire « non je ne défrise pas mes cheveux, je fais des assouplissements ». J’ai toujours trouvé que c’était pour se donner un genre, pour se la péter un peu (pourquoi, je ne comprenais pas, puisqu’on mettait tous au final la même crème qui pue et qui brûle sur la tête).

Et puis aujourd’hui, en discutant avec une cliente, j’ai compris : la team « assouplissement » cherchait à préserver ses cheveux en ne faisant pas un défrisage « trop fort ». Et la team défrisage voulait juste lisser ses cheveux plus que tout et à tout prix.

Pourquoi je vous raconte ça ?

Parce que j’ai réalisé que c’était surtout une question d’amour et d’acceptation de ses cheveux.

Quand on a grandi en détestant ses cheveux crépus, on s’en fout d’à quel point on les crame avec des lissages ou des défrisages : on s’en fout puisque de toute façon on voudrait ne pas les avoir, ces putains de cheveux.

En revanche quand on aime ses cheveux mais qu’on les trouve « difficile », alors on veut les lisser un peu, mais de préférence sans trop les détruire.

Et aujourd’hui, ça m’a permis d’avoir une toute nouvelle perspective par rapport au fait de trouver les cheveux crépus difficiles.

Je m’échine à dire qu’on devrait tous avoir pour objectif de trouver facile l’entretien de nos cheveux crépus et ne plus du tout se trouver à dire la phrase « j’adore mes cheveux crépus, mais c’est vrai qu’ils sont difficiles ».

Et bien voilà : en disant cette phrase, vous rejoignez l’état d’esprit de la team assouplissement. Oui, vous aimez vos cheveux, mais en même temps, face aux circonstances adéquates (en l’occurrence, avant, c’était la banalisation de l’utilisation des produits défrisant) vous seriez prête à changer complètement et définitivement leur texture.

Ce qui me permet de réaffirmer ceci :

Aimer ses cheveux crépus c’est génial (et c’est beaucoup mieux que les détester comme dans la « team défrisage »).

Mais le mieux c’est encore de les accepter tellement pleinement que si il existait un moyen de rendre leur texture définitivement plus « détendue » sans les abîmer, vous refuseriez quand même.

Ça vous parle ?

Vous étiez « team défrisage » ou « team assouplissement » ?

Si vous pouviez changer votre texture définitivement sans casse, vous le feriez ?

Réfléchissons-y 🤔

Maelle

PS : J’ai créé un guide (gratuit) pour vous accompagner dans votre transformation physique. Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, qu’on se trouve encore plus « bleurgh », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceau, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

(Quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagnes).

À télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/