Trouver un équilibre capillaire

Archives 2018

Je relisais par hasard un article de blog que j’ai écrit en 2013 dans lequel je parle de trouver un équilibre capillaire.

En sommes, j’y raconte que je n’ai pas atteint mes objectifs de longueur cette année-là, parce que j’ai privilégié les coiffures et le style.

Et à l’époque, j’évoquais souvent cet aspect (qui est encore aujourd’hui souvent évoqué dans la « sphère capillaire » sur internet : si on veut maximiser sa pousse alors il faut maximiser les coiffures protectrices.

Point-à-la-ligne-fin-de-l’histoire.

Si on veut avoir les cheveux libres tout le temps et « faire la belle » (sourire) alors on perd en potentiel de rétention de longueur.

Moi, je n’ai jamais changé sur un point : j’aime profiter de mes cheveux et les porter libre tout le temps.

Je n’aime pas pour autant y passer des heures (5-10 minutes soir et matin) mais ils sont devenus une partie importante de mon apparence, de ce qui fait que je me sens « moi » quand je me regarde dans le miroir (je ne sais pas si vous avez quelque chose de similaire qui vous sert de point d’ancrage ? Pendant longtemps ça a été mes lunettes #teammyope, ou alors ma tâche de naissance sur ma main droite. Maintenant, ce sont mes cheveux).

Donc, comme en 2013, je ne fais quasiment jamais de coiffure dite « protectrices »

Par contre, contrairement à 2013, mes cheveux prennent très bien en longueur malgré cela.

Ce qui a changé c’est mon approche de mes cheveux.

J’ai arrêté de compartimentaliser les choses (d’un côté les chignons, de l’autre les soins, de l’autre la pousse, de l’autre les coiffures « libres », etc.).

Je privilégie une méthode globale. Et ça change tout.

Comme vous le savez déjà (peut-être), je travaille sur ma méthode (méthode ALaFolie) depuis 2012. En 2014, elle a commencé à prendre sérieusement forme et c’est seulement en 2015 que j’ai pu connecter les points et transformer les différents « compartiments » de l’entretien des cheveux crépus en une vraie méthode globale qui permet de tout avoir :

1/ Parvenir à se coiffer sans difficulté.

2/ Parvenir à garder ses cheveux hydratés et souples

3/ Parvenir à limiter leur casse et à les faire pousser

4/ Parvenir à réaliser des coiffures à l’esthétique satisfaisante (se sentir belle, quoi)

En approchant chaque problème individuellement, on a l’impression d’être dans une course sans fin, on ne parvient jamais à tout obtenir et on finit par laisser tomber. La frustration finit par l’emporter.

L’intérêt d’une approche globale, c’est qu’elle va se placer au-dessus de toutes ces préoccupations pour vous proposer une solution qui délivre directement les résultats attendus. C’est pour cela que je ne suis jamais « fatiguée » de mes cheveux. Je n’ai jamais besoin de pause, parce que tout coule de source.

Quand j’ai réalisé que tout était lié, et qu’en réalité on pouvait bel et bien tout avoir en emboîtant bien toutes les cases, j’ai commencé à penser ma méthode plutôt comme un système. Un système complet composé de méthodes de soins et de manipulations visant in fine une extrême satisfaction capillaire…

Cette vidéo peut t’intéresser: https://youtu.be/IG3NV7-nI2o

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRA malléables au quotidien ! 💃💅👑

Ce guide est pour toi si :

✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides

✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer

✅ Tes cheveux sont (souvent) secs

✅ Tu évite au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »

Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.

Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !

Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/

N’oublie jamais de briller

Soyons honnêtes :

Je crois que je ne vous ai pas bien présenté le principe du challenge SLAY LA RENTRÉE.

Je crois que je n’ai pas assez bien exposé les frustrations et la vision qui m’ont inspirés ce challenge.

Pour être tout à fait honnête, je crois que je n’ai même pas été honnête avec MOI-MÊME sur ce qu’est réellement ce challenge.

Alors voilà :

Je m’appelle Maëlle Cabarrus et ma vision pour les femmes noires dans le monde est grande.

Bien au-delà des cheveux.

Je suis absolument convaincue de l’importance de maîtriser nos cheveux, sublimer nos cheveux, et nous réconcilier avec nos cheveux : c’est pour ça que je fais mon métier.

Je sais à quel point cette blessure est importante et centrale.

Je sais tout ce qui change, tout ce qui se bouscule dans notre estime de nous-mêmes et de notre acceptation de nous-mêmes après que l’on ait fait ce travail sur nos cheveux.

Beaucoup de mes clientes me le confirment : ce ne sont pas que des cheveux.

Je nous vois (nous femmes noires) occupant tellement plus de places importantes dans le monde !

Vous savez que les femmes noires sont la population la plus éduquée, la plus diplômée ? (en %)

Pourtant est-ce que ce sont des femmes noires que vous voyez occuper massivement les postes clés, les postes à pouvoir, les postes à responsabilités, les postes les mieux payés ?

Non, la réponse est non.

Pourquoi ?

J’ai une théorie.

Ma théorie est qu’on passe beaucoup trop de temps a essayer de bien faire.

À essayer de déjouer tous les préjugés sur la femme noire.

À essayer d’être des superwomen : « garder nos hommes satisfaits » (qu’est-ce que je déteste tellement cette phrase), élever des enfants « bien élevés », être une bonne employée…

Et vous savez ce qu’on n’oublie au passage ?

Ce qu’on n’a plus le temps de faire au passage ?

Briller.

Exprimer pleinement la personne que l’on est : chacune avec sa richesse personnelle, ses atouts, ses qualités.

Je suis convaincue d’une chose : tout le monde a un trésor. Tout le monde EST un trésor.

Ce trésor est enterré plus ou moins en profondeur en fonction d’à quel point on cherche à se conformer.

D’à quel point ce qui nous vient naturellement (qui on EST naturellement) est à l’opposé de ce qui est « attendu ».

Et je pense que pour nous, femmes noires, ce qui est « attendu » (ou en tout cas ce que l’on pense qui est attendu de nous) nous écartèle, nous emprisonne.

Je connais beaucoup trop de femmes que je ne connais pas.

Je veux dire par là que je ne connais que leur masque.

Et mon Dieu j’aimerais tellement les connaître.

J’aimerais tellement VOUS connaitre, toutes!

Si ce n’était pas « vulgaire » ou « trop », à quel point tu rirais fort ?

Dans quelles couleurs tu t’habillerais ?

Quelle serait la hauteur de tes talons ?

Comment tu serais coiffée, et maquillée ?

Si ce n’était pas « incorrect », à combien de personnes tu couperais la parole en réunion parce que tu as quelque chose à dire ?

Quelles questions tu poserais à une nouvelle personne intéressante que tu rencontres ?

Si tu ne voulais pas avoir l’air d’avoir « les dents qui raillent le parquet » ou d’en vouloir trop, quelle augmentation tu demanderais ?

À qui, dans ton entreprise, tu irais poser des questions sur le fonctionnement de son service et les éventuels postes à pourvoir ?

À quel genre de job tu postulerais ??

Quel genre d’homme tu draguerais ?

Quel genre d’homme tu ne regarderais même pas 2 fois ?? (parce qu’ils ne sont franchement pas dans la même LIGUE que toi !)

Avec qui tu ne serais JAMAIS sorti ??

Si tu pensais que tu méritais le respect d’une PDG, *qui* est-ce que tu aurais recadré méchamment au milieu de l’open space plutôt que de juste de détourner ?

Sérieusement, TU SERAIS QUI ?

J’ai hâte de te rencontrer.

Fin juin, je vous ai proposé « ITS A MENTAL GAME CHALLENGE » pour vous pousser à vous poser les bonnes questions dans votre quête de réussite (quel que soit l’objectif).

Je voulais le tenir à 100% ici, sur ALaFolie, mais j’ai finalement reculé et décidé de le publier sur mon autre page FB consacrée à l’inspiration, au business et au développement personnel.

Mais pas cette fois.

Vous êtes venues pour les cheveux et la beauté, oui.

Mais si je peux en passant bousculer les fondements de votre monde pour faire ressortir le TRÉSOR qu’est chacune d’entre vous, eh bien je vais le faire.

Je le fais.

Parce que j’ai une vision du monde où les femmes noires sont LÀ

Et damn it, je vais faire ma part pour créer cette vision.

SLAY LA RENTRÉE épisode 1 : Élever ses standards (texte)

SLAY LA RENTRÉE épisode 2 : Brillante et Attirante, il n’y a pas à choisir. (texte)

SLAY LA RENTRÉE épisode 3 : Embrasser sa féminité (sur Youtube)

SLAY LA RENTRÉE épisode 4 : prendre soin de son apparence – ma routine soin de la peau et make up (sur youtube)

SLAY LA RENTRÉE épisode 5 ; la beauté, ça s’apprend aussi – mon cheminement (en live sur instagram hier soir)

SLAY LA RENTRÉE épisode 6 : ça n’en suffit pas d’être compétence – les 70% du job que tu ne fais (et pourquoi tu n’as pas la reconnaissance de tes chefs malgré ton « talent »)(sur youtube dès ce soir)

La suite du programme à venir cette semaine 🙂Bonne soirée

Maëlle

PS : Bien sûr, moi et mon équipe sommes toujours disponibles pour vos cheveux ^_^

En ce moment nous sommes en train de chouchouter les clientes des programmes en cours (Crépus & Sains, Crépus & Longs, Crépus & Glam sont tous les 3 en cours en ce moment) donc pas de nouvelles sessions tout de suite.

Mais le meilleur moyen de démarrer avec la méthode ALaFolie reste les Fiches Routines !

Elles sont conçues pour vous permettre de suivre une routine complète, pas à pas, qui va vous permettre d’éliminer la sécheresse, les nœuds, et la casse, quelle que soit votre situation de départ !

Vous pouvez donc choisir ci-dessous la routine qui vous convient : les fiches seront livrées chez vous et vous recevrez également un guide d’achat de produits en fonction de votre type de cheveux (haut de gamme, petit budget ou le meilleur rapport qualité-prix), ainsi que la recette maison que vous pouvez choisir à la place si c’est votre préférence (ou si vos placards se sont vidés plus vite que prévu !)

Une de mes Routines vous convient forcément !

https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafol…/

Comment choisir ?

1/ Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?

Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.

2/ Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».

3/ Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ? Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »

4/ Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».

Cliquez ici -> https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafol…/

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

*Trouver son corps moche, mais l’aimer quand même*

Archive 2018

Regarder son corps et le trouver moche, je comprends. C’est normal : il existe UNE norme de beauté correspondant à une société et une époque. Le fait de fluctuer et de s’écarter de cette norme, c’est « normal ». 

En revanche, ce qui est dommage c’est qu’on confond souvent ne pas aimer l’apparence de son corps avec tout simpement ne pas l’aimer. On fait l’amalgame entre les 2 emotions, on jette le bébé avec l’eau du bain. 

« J’aime pas mon corps = je ne le trouve pas beau »

Pourtant, quand on y pense, il n’y a vraiment pas de raison. Beauté et amour ne sont pas synonyme et ne reflètent pas du tout la même réalité. 

Et si seulement c’était anodin, à la limite, je ne m’arrêterais pas sur l’idée -qui serait alors un simple lapsus. 

Mais non. Les mots sont forts et ont leur importance ! Et même, souvent, quand on dit « ‘j’aime pas mon corps », ça s’accompagne aussi de « je fuis les miroir, je n’aime pas qu’on me prenne en photo ». Un véritable rejet, en somme. 

(Rejet qui va souvent avec une attitude qui n’améliore pas les choses : relation obsessionnelle avec la nourriture par exemple)

Aujourd’hui, j’ai simplement envie de vous soumettre une idée : 
Et si vous pouviez aimer votre corps tout en le trouvant « moche » ? 

L’aimer, en prendre soin, le regarder, même si, là, tout de suite, il n’a pas l’apparence qu’on voudrait. 

Vous n’imaginez pas la révolution ! 

^_^

De mon côté, ces dernières années, j’ai pris beaucoup de recul dans mon rapport à mon corps, et à ma personne de manière générale.

Je m’aime tout entière (y compris mon corps) de façon inconditionnelle. Quoi qu’il arrive !

Il y a le corps que je trouve le plus beau (voluptueux, mince mais pas trop et avec des formes)(comme il est en ce moment même)

Il y a le corps que je préfère habité (beaucoup de muscles, très peu de gras, presque pas de formes, sec)(je préfère ce corps parce que dedans je me sens plus vivante, plus énergique. Mais d’un point de vue purement esthétique, c’est pas top)

En ce moment je regarde mon corps et je le trouve beau. Mais ce n’est pas mon corps préféré. Et je l’aime de toute façon. 

Et quand mon corps est comme je préfère mais que je ne le trouve pas *beau*, je l’aime aussi. Je l’aime tout autant !

Et cette liberté, cette aisance avec mon corps, ce plaisir que j’ai à l’habiter sous toutes ses formes (que je me trouve belle ou pas) je l’ai acquise très tard (vers mes 26 ans), mais alors j’y tiens tellement ! 

Et je vous la souhaite de tout coeur 💜🧡💛

J aborde l’amour de mes cheveux de la même façon. Je les aime d’abord pour eux. Dans leur entièreté. Ensuite je pense à leur apparence et à comment je peux les sublimer. 

Pour aborder l’entretien des cheveux « à ma façon » je vous recommande mes Routines : vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire (ainsi que dans la sélection des produits ou recettes maison) qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples. 

Cliquez ici pour choisir votre Routine ALaFolie 👉https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Bonne soirée 
Maelle

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?

J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.
La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !

(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.
Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 
Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !
A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

*Je suis la personne la plus importante au monde…* …Et toi aussi.

Archive 2018

Réfléchis-y : toute ton expérience de la vie n’existe qu’à travers ton corps et ton esprit. Tu ne vois que par tes yeux, tu n’entends que par tes oreilles, tu ne ressens que ce qui entre en contact avec ta peau… tout passe par toi !

Tu te rends compte ?

Non mais sérieusement est-ce que tu te rends vraiment vraiment compte ?

Parce que moi pendant longtemps je ne réalisais pas vraiment. Je ne réalisais pas que j’étais la seule personne au monde qui ne vivra jamais dans ma peau. Qui ne vivra jamais MA vie, mes expériences, mes ressentis.

Et tant que je ne le réalisais pas, je ne savais pas à quel point c’était précieux.

À quel point j’étais précieuse. Et à quel point toi -et donc vraiment, chaque individu sur terre- l’est.

Quand je l’ai réalisé, j’ai déplacé des montagnes pour moi. Pour m’offrir mes rêves. J’ai changé définitivement mon alimentation et mes habitudes de sport pour m’offrir le corps de mes rêves, j’ai développé LA routine capillaire de la mort qui tue pour m’offrir les cheveux de mes rêves. Jai pris le temps de prendre soin de ma peau. Et encore plein d’autres choses, comme créer mon entreprise.

Et tout cela sur la durée. Je me sens *toujours* belle, toujours heureuse et satisfaite. Rien à voir avec la boule d’anxiété que j’étais avant.

En fait, je suis devenu un gardien. Le gardien d’un immense trésor : moi-même.

Et tu es toi aussi ton propre gardien. C’est un job à prendre très très au sérieux !

Si tu t’occupes bien de toi, si tu te dis des mots gentils, si tu t’autorises tous les plaisirs, si tu t’offres de réaliser tes rêves, il va se passer une chose extraordinaire.

Un truc vraiment vraiment dingue : tu seras heureux-se. C’est une certitude.

Et si tu ne le fais pas ? Alors ton bonheur dépendra des autres, des circonstances.

Est-ce que j’ai eu le job ? Est-ce que j’ai un bon salaire ? Est-ce que j’ai perdu 5kg ? Est que mon mec m’a fait un compliment ce matin ? Est-ce que le RER est en retard ? Et bla bla bla.

Et franchement, avec toutes les merdes qui peuvent arriver dans une journée et même toutes les merdes qui peuvent arriver dans une vie (la mort, la maladie, par exemple) quels sont les chances que tout se passe de façon à ce que tu sois toujours heureux-se ? Aucune.

Absolument aucune.

Alors que quand tu décides de faire de toi-même une immense priorité, une petite perle précieuse… là. Là ! Mais mon Dieu ! Le bonheur ! Tout le bonheur que tu peux t’apporter à toi-même ! À quel point tu peux te combler !

Tu me diras « ouais mais pourquoi mon propre bonheur serait si important. C’est égoïste y’a des gens qui vivent la guerre et la famine bla bla bla ».

Mais justement. Justement !

Alors que TOI tu vis avec la sécurité, un toit sur la tête, un smartphone sur lequel tu lis ce message, de l’électricité, de l’eau courante, comment tu justifies de ne pas être comblée ? Comment tu justifies de ne pas te rouler dans la satisfaction tous les jours ?

Autre point ô combien important : les gens malheureux ça fait chier. Quand t’es de mauvaise humeur parce qu’il pleuvait ce matin tu fais chier tout le monde. Franchement, tu pourris l’ambiance ! Arrête !

Ensuite, quand tu décides d’être ta meilleure amie, ton amoureux, tes parents, bref être toi-même l’équivalent de toutes les personnes qui t’aiment le plus au monde alors il se passe de la magie : les kilos en trop, tu les perds beaucoup plus facilement.L’acné, tu trouves le moyen de la soigner, tes cheveux tu trouves le temps de les soigner, ta peau, tu prends le temps de la rendre douce comme la rosée.

Le job de tes rêves ? Tu y vas

Le mec de tes rêves ? Tu y vas

Le truc qui te fait tellement-peur-mais-t’aimerais-tellement-le faire-oh-mon-dieu ? Tu le fais.

Rien n’est trop beau pour toi !

N’est-ce pas ?

Je t’assure, aime-toi d’abord inconditionnellement et tout le reste viendra naturellement 😊 (parce que tu *sais* que tu le vaux bien)

Allez, dis-moi en commentaire 3 choses que tu vas faire pour toi-même parce que tu le mérites.

Je commence : Je vais aller au lit maintenant à 20h45 parce que je suis malade et j’ai besoin de repos (malgré le travail qu’il me reste à faire. Ce sera pour demain, je m’autorise à aller mieux)

Je vais écrire 3 pages d’appréciations pour moi-même avant d’aller me coucher parce qu’il y a rien de mieux pour se réveiller de bonne humeur (et cultiver l’amour de soi)

Je vais te proposer une expérience d’amour de son corps pour mieux changer son corps parce que l’idée même de partager ça en profondeur me donne des papillons dans le ventre (plus sur ça demain)

À toi maintenant 👌🏾 😘

Maelle

La façon la plus simple et accessible (tout en ayant un résultat WOUAW) d’avoir mon aide pour vos cheveux, c’est via mes Fiches Routine ALaFolie. 

Vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples, ainsi qu’un guide détaillé pour vous permettre de sélectionner au mieux parmi les produits que vous avez déjà pour l’élaboration de cette routine.On trouve également dans ce guide des recettes maisons si vous préférez cette option.

Achetez la routine qui vous convient ici : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/ 

Routine Booster de Pousse

Routine Booster de Pousse pour cheveux abîmés

Routine Booster de Pousse pour cheveux fins

Routine Booster de Pousse pour cheveux défrisés

Routine Booster pour Retour au naturel (transition longue)


En achetant une routine, vous recevrez chez vous : 

💙 1 fiche « programme de soin » qui vous présente un calendrier de soin sur 12 semaines 

💚 1 fiche concept qui vous explique comment fonctionnent vos cheveux et vos soins. 

💛 1 fiche « comment ça marche » pour vous guider dans l’utilisation de vos fiches 

💜 3 fiches « routine quotidienne » qui vous expliquent quoi faire au quotidien (matin, soir, milieu de semaine)

💕 4 fiches « soins » qui vous expliquent le déroulement et le fonctionnement de chaque soin à faire dans le programme (la méthode alafolie est basée sur 4 soins « types »)

💛 5 fiches « méthode » qui vous présentent chaque étape du soin en détail et comment les réaliser de façon optimale (la manipulation et la « façon de faire » chaque étape du soin sont la pierre angulaire de vos résultats)

💜 1 livret « protéines et guide d’achat produits » (14 pages) qui vous expliquent comment sélectionner vos protéines et vos autres produits les appliquer à cette routine (contient également une liste d’ingrédient à repérer dans les produits que vous avez déjà pour savoir s’ils contiennent des protéines)(ce dernier est reçu par email au format PDF).https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Cliquez ici pour choisir votre routine ALaFolie : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Il est existe plusieurs : Booster de Pousse, Booster pour Cheveux Abîmés, Booster pour Cheveux Fins, Booster pour Cheveux Défrisés, Retour au Naturel et Vacances et Soleil.


Comment choisir ta routine ?


Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.


Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».


Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ?  Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »


Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».


Cliques ici pour valider ton choix : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Défrisage ou assouplissement, même combat (?)

Archive 2018

En grandissant, parmi celles qui se défrisaient les cheveux, il y avait la team « assouplissement » et la team « défrisage ».

La team assouplissement insistait toujours beaucoup pour dire « non je ne défrise pas mes cheveux, je fais des assouplissements ». J’ai toujours trouvé que c’était pour se donner un genre, pour se la péter un peu (pourquoi, je ne comprenais pas, puisqu’on mettait tous au final la même crème qui pue et qui brûle sur la tête).

Et puis aujourd’hui, en discutant avec une cliente, j’ai compris : la team « assouplissement » cherchait à préserver ses cheveux en ne faisant pas un défrisage « trop fort ». Et la team défrisage voulait juste lisser ses cheveux plus que tout et à tout prix.

Pourquoi je vous raconte ça ?

Parce que j’ai réalisé que c’était surtout une question d’amour et d’acceptation de ses cheveux.

Quand on a grandi en détestant ses cheveux crépus, on s’en fout d’à quel point on les crame avec des lissages ou des défrisages : on s’en fout puisque de toute façon on voudrait ne pas les avoir, ces putains de cheveux.

En revanche quand on aime ses cheveux mais qu’on les trouve « difficile », alors on veut les lisser un peu, mais de préférence sans trop les détruire.

Et aujourd’hui, ça m’a permis d’avoir une toute nouvelle perspective par rapport au fait de trouver les cheveux crépus difficiles.

Je m’échine à dire qu’on devrait tous avoir pour objectif de trouver facile l’entretien de nos cheveux crépus et ne plus du tout se trouver à dire la phrase « j’adore mes cheveux crépus, mais c’est vrai qu’ils sont difficiles ».

Et bien voilà : en disant cette phrase, vous rejoignez l’état d’esprit de la team assouplissement. Oui, vous aimez vos cheveux, mais en même temps, face aux circonstances adéquates (en l’occurrence, avant, c’était la banalisation de l’utilisation des produits défrisant) vous seriez prête à changer complètement et définitivement leur texture.

Ce qui me permet de réaffirmer ceci :

Aimer ses cheveux crépus c’est génial (et c’est beaucoup mieux que les détester comme dans la « team défrisage »).

Mais le mieux c’est encore de les accepter tellement pleinement que si il existait un moyen de rendre leur texture définitivement plus « détendue » sans les abîmer, vous refuseriez quand même.

Ça vous parle ?

Vous étiez « team défrisage » ou « team assouplissement » ?

Si vous pouviez changer votre texture définitivement sans casse, vous le feriez ?

Réfléchissons-y 🤔

Maelle

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRA malléables au quotidien ! 💃💅👑

Ce guide est pour toi si :

✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides

✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer

✅ Tes cheveux sont (souvent) secs

✅ Tu évite au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »

Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.

Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !

Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/

Se vouloir du bien

Tu te jettes tête baissée dans ta passion, tu étudies, tu te documentes, tu testes, encore et encore… Puis un jour tu relèves la tête et tu te rends compte que tu as développé une *vraie* expertise 😁😎😍🧡

#lovelearning

Je l’ai pleinement réalisé lors de cet échange amusant avec une cliente en diagnostic capillaire : [Moi, regardant et touchant les cheveux de ma cliente] « Est-ce que tu as fait de gros changements dans ton hygiène de vie ces.. 6 derniers mois environ ? »

[Cliente, cherche mon regard dans le miroir, l’air complètement choquée] « TU PEUX VOIR ÇA SUR MES CHEVEUX ?? O_0 » 😂🤣😂

Et elle m’explique qu’après avoir commencé à appliquer ma méthode en septembre dernier, les résultats ont été immédiats sur ces cheveux (moins de casse, gain de souplesse, prise de longueur). Du coup, elle a commencé à s’aimer plus, à vouloir prendre plus soin d’elle… et gros déclic : reprise du sport et mise en place d’une alimentation ultra saine. Et ça dure depuis… 6 mois ! 😀

#imjustthatgood #monegoestflatté

Donc oui, je « lis » dans les cheveux, vous ne pouvez rien me cacher 😀

Et surtout, j’ai kiffé cet échange parce qu’il me confirmait une fois de plus que c’est bien réel : quand on transforme sa chevelure et que l’on change son regard sur ses propres cheveux crépus (non, ils ne sont pas moches, impossibles à gérer et condamnés à être courts) c’est tout naturellement qu’on commence à s’aimer plus (plus d’estime de soi, plus d’amour-propre et donc moins de comportements « destructeurs »).

Et finalement, ce n’est pas étonnant : le stigmate est tellement fort, le préjugé de la société sur nos cheveux est tellement négatif, que forcément, quand on arrive à effectuer l’exploit de se détacher du stigmate, regarder nos cheveux et les trouver beaux, on se libère. C’est comme un brouillard qui se dissipe et qui révèle que tout autour de nous nous poussent à nous trouver 1000 défauts (trop grosse, trop d’acné, trop de cellulite, taille pas assez fine, cheveux trop crépus, cheveux pas assez longs, pas assez doux, pas assez « professionnels », pas assez lisse, peau trop foncée, etc etc.).

(En particulier quand on est une femme noire)

Et on est censé, bien sûr, acheter un million de produits pour remédier à tous nos « problèmes ».

On se convainc même que plus on regarde nos « défauts », plus on se critique, mieux c’est. Parce que ça signifie qu’on « prend soin de soi », qu’on ne « se laisse pas aller ».

Mais vous savez quoi ?

C’est tout l’inverse.

Plus on se critique, plus on se trouve de défauts, plus on les regarde avec obsession dans le miroir, alors moins on prend soin de soi. On n’est pas motivée. On démarre un traitement par-ci, un programme par là, mais on n’arrive pas à s’y tenir. On se dit que les résultats tardent à venir, qu’on n’y arrivera pas, que ça ne sert à rien et petit à petit, on abandonne.

Et vous savez ce qui se passe quand on arrête de se critiquer ? Quand on comprend que le regard qu’on porte sur nous-même n’est PAS objectif, quand on comprend que ce ne sont pas NOS yeux qui regardent, mais le regard collectif d’une société qui a décidé à l’avance de ce qui est beau, alors on peut respirer.

Fermer les yeux.

Et les rouvrir.

Et cette fois se regarder vraiment.

Et s’aimer.

Et par conséquent, se vouloir du bien.

Et tout naturellement, on *veut* manger sainement. On *veut* faire du sport régulièrement, on *veut* soigner sa peau et ses cheveux.

Et un jour, en plus de s’aimer, on se trouve belle.

Et si tu osais t’aimer follement ?

J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

À télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceau, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagnes !

(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche.

Dans ce guide, je vous le processus exact que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !

À télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/a-checklist-beaute/

Est-ce que vous avez peur d’échouer ?

Archive 2018

Je crois que c’est une peur très partagée et aujourd’hui je me suis rappelé d’une chose importante : c’est quasiment impossible de faire des choses géniales si on reste paralysé(e) par la peur d’échouer.

En général c’est lié à l’ego. On associe notre valeur intrinsèque à la qualité de ce qu’on produit.

C’est ainsi qu’un échec prend très vite- consciemment ou pas- des proportions démesurées du type :

J’ai merdé = je suis une merde.

Aujourd’hui, 3 clientes m’ont fait part de leur déception sur la façon dont j’ai clôturé un programme et sur le suivi qui a été fait.

C’était intéressant : dans les faits, le programme a été entièrement délivré tel que décrit. Pour autant, elles s’attendaient à plus.

Pour moi, ça a été l’occasion de me rappeler : je veux être excellente et produire des choses excellentes. Mais c’est processus. Toujours.

On démarre débutant puis on s’améliore.

Mon programme Crépus & Longs est exceptionnel parce que j’ai bossé dessus pendant treeeees longtemps.

Mes packs sont super aujourd’hui parce que je me suis autorisée à les lancer quand ils étaient treeeees imparfaits. Ça m’a permis d’avoir du feed-back et d’améliorer les choses au fur et à mesure.

Et ce cas n’est pas différent : je prends le feed-back et je travaille à l’amélioration.

Mais ce n’est possible que parce que je détache ma valeur intrinsèque, mon estime de moi, de ce que je crée.

Je m’aime et je m’estime. Point. Peu importe ce que je fais et peu importent les résultats. (Et c’est un travail constant de rester dans cet état d’esprit)

Grâce à cela je peux passer un court instant à me sentir triste d’avoir merdé et tout de suite passer en mode *action* et agir pour améliorer mon produit 🙂 Tout cela pour dire : s’aimer ce n’est pas anodin, ce n’est pas juste un truc dans la tête.

Ça a aussi un impact très concret sur les actions qu’on mène, ce qu’on peut créer, et surtout la rapidité avec laquelle on avance dans ses projets !

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Stop aux mauvaises idées transmises

Archive 2018

Est-ce que vous savez que pendant la longue période de l’esclavage, la texture crépue de nos cheveux (ainsi que d’autres traits négroïdes comme le nez épaté et les lèvres épiassent) étaient utilisés contre nous ?

C’était un moyen de s’assurer que nous resterions soumis et que nous nous considérions nous-mêmes comme inférieurs aux blancs.

La stratégie est en réalité brillante ! Alors que la population d’esclaves est nettement supérieure à la population blanche, comment s’assurer de la sécurité des maîtres de maison ? Comment se protéger (les blancs) contre une révolte générale ?

Et bien c’est simple, il suffit de convaincre l’Homme Noir de sa propre infériorité. De cette façon, il ne croit pas en son droit d’être traité différemment, il ne croit pas en son droit de vivre dans le même confort que le blanc, il se maintient lui-même dans sa position.

(Ou comment mettre des chaînes dans la tête en plus des chaînes aux pieds)

(C’est le même genre de lavage de cerveau qui fait que même de nos jours, les pauvres ont tendance à rester pauvres génération après génération et les riches s’enrichissent)

Les cheveux donc étaient utilisés comme un moyen de nous faire nous sentir inférieurs.

Tous les dimanches, pour rentrer à l’église, il y avait le test du peigne : un peigne fin était glissé dans les cheveux en partant de la racine. Plus le peigne glissait facilement jusqu’aux pointes, plus vous étiez assis à l’avant. Plus le peigne restait coincé rapidement, plus vous alliez être assis à l’arrière.

Donc forcément, les blancs aux cheveux lisses et raides étaient au premier rang et plus les cheveux étaient bouclés, plus on reculait dans les rangs. Les cheveux les plus crépus étaient logiquement au dernier rang.

Est-ce que ça ne vous rappelle pas le colorisme qui existe encore aujourdhui chez les noirs ? Le fait que les noirs clairs de peau sont souvent considérés comme plus beaux ? (En créole on appelle encore une peau claire « po chapé » ce qui veut littéralement dire « sauvé/qui s’en est sorti »)

Alors porter fièrement nos cheveux crépus, les regarder tous les matins dans le miroir et les trouver beaux, en parler fièrement dans notre entourage, en parler positivement à nos enfants, ce n’est pas anodin !

On est en train de tout doucement effacer cette histoire horrible. Effacer cet héritage brûlant, cette haine de nos propres traits qui a été forcé dans nos esprits par l’autre et marqué comme au fer rouge dans notre chair.

Des décennies de haine transmise de génération en génération vous vous rendez compte ??

C’est pour cela que je ne peux pas entendre « non mais moi ça va encore ils sont pas trop crépus, mes cheveux, je m’en sors »

C’est pour cela que je ne peux pas entendre « ma fille ses cheveux sont vraiment crépus crépus c’est vraiment dur » Parce que c’est dès maintenant qu’on doit changer notre vocabulaire.

Arrêter de parler des cheveux crépus comme d’une tare.

Arrêter de parler des cheveux crépus comme d’un problème.

Ils sont magnifiques et éclatants et extraordinaires !

À nous de nous les réapproprier !

Bonne soirée

La façon la plus simple et accessible (tout en ayant un résultat WOUAW) d’avoir mon aide pour vos cheveux, c’est via mes Fiches Routine ALaFolie.

 Vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples, ainsi qu’un guide détaillé pour vous permettre de sélectionner au mieux parmi les produits que vous avez déjà pour l’élaboration de cette routine.On trouve également dans ce guide des recettes maisons si vous préférez cette option.

Achetez la routine qui vous convient ici : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/ 

Routine Booster de Pousse

Routine Booster de Pousse pour cheveux abîmés

Routine Booster de Pousse pour cheveux fins

Routine Booster de Pousse pour cheveux défrisés

Routine Booster pour Retour au naturel (transition longue)


En achetant une routine, vous recevrez chez vous : 

💙 1 fiche « programme de soin » qui vous présente un calendrier de soin sur 12 semaines 

💚 1 fiche concept qui vous explique comment fonctionnent vos cheveux et vos soins. 

💛 1 fiche « comment ça marche » pour vous guider dans l’utilisation de vos fiches 

💜 3 fiches « routine quotidienne » qui vous expliquent quoi faire au quotidien (matin, soir, milieu de semaine)

💕 4 fiches « soins » qui vous expliquent le déroulement et le fonctionnement de chaque soin à faire dans le programme (la méthode alafolie est basée sur 4 soins « types »)

💛 5 fiches « méthode » qui vous présentent chaque étape du soin en détail et comment les réaliser de façon optimale (la manipulation et la « façon de faire » chaque étape du soin sont la pierre angulaire de vos résultats)

💜 1 livret « protéines et guide d’achat produits » (14 pages) qui vous expliquent comment sélectionner vos protéines et vos autres produits les appliquer à cette routine (contient également une liste d’ingrédient à repérer dans les produits que vous avez déjà pour savoir s’ils contiennent des protéines)(ce dernier est reçu par email au format PDF).https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Cliquez ici pour choisir votre routine ALaFolie : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Il est existe plusieurs : Booster de Pousse, Booster pour Cheveux Abîmés, Booster pour Cheveux Fins, Booster pour Cheveux Défrisés, Retour au Naturel et Vacances et Soleil.


Comment choisir ta routine ?


Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.


Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».

Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ?  Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »

Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».

Cliques ici pour valider ton choix : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Pourquoi je fais ce que je fais?

Archive 2018

Je veux que les femmes noires aiment leurs cheveux et se trouvent belles avec leurs cheveux. Je souhaite que les perruques et tissages soient pour nous avant tout un moyen de fantaisie, pas une option par défaut un mois sur 2 pour « faire une pause ». Je veux que nos cheveux soient pour nous « naturels ». Que les porter soit évident et naturel, que ça coule de source, sans prise de tête.

Qu’on sache quoi faire de nos cheveux, spontanément, naturellement.

Je veux qu’on puisse les aimer tels qu’ils sont.

Je veux qu’on puisse les sublimer, les magnifier : pas forcément chacune d’entre nous (parce qu’on n’est pas forcément toutes passionnées de cheveux), mais nous en tant que communauté. Que nos cheveux soient considérés et VUS comme les cheveux extraordinaires qu’ils sont ! (j’adore tellement la texture crépue, je pense qu’elle mérite d’être travaillée par les plus grands artistes)

Je veux qu’on puisse porter nos cheveux longs ou courts en fonction de nos envies. Par C H O I X, pas par dépit.

LES ENFANTS, L’AVENIR

Je veux que les enfants aux cheveux crépus ne se posent même pas la question de si leur texture est belle ou pas. Je veux qu’une petite fille se demande juste si elle préfère des vanilles ou des couettes, des perles multicolores ou pas, un gros puff ou 2 mini-puffs…

Pas cheveux lisses ou rajouts.

Pas « maman pourquoi mes cheveux sont pas beaux ? »

Pas « maman quand est-ce que je pourrais avoir les cheveux lisses ? »

LA SOCIÉTÉ, LES STANDARDS DE BEAUTÉ

Et je sais que tout cela vient aussi beaucoup du regard extérieur : le retour que l’on a de la société dans son ensemble sur notre beauté. Quand il faut Kim Kardashian pour mettre « à la mode » une banale coiffure comme 2 tresses collées, quand les plus grandes stars noires internationales choisissent l’option perruque lisse… (coucou Beyoncé)

Toutes ces choses-là rendent plus difficile le fait de trouver naturellement nos cheveux magnifiques et évidents à porter au quotidien.

Toutes ces choses-là font que les enfants, à l’école peuvent encore se moquer des cheveux crépus d’un(e) autre. On ne voit tout simplement pas assez de cheveux crépus partout (dans la rue, à la télé, dans les magazines, au cinéma, au théâtre, bref, P A R T O U T)

LE SCRIPTE INVISIBLE

Tout ça nous influence et joue un rôle très important. Mais c’est aussi à nous d’accomplir le changement. En imposant nos cheveux. Oui, en les imposant ! En les montrant, en les aimant, en parlant toujours d’eux positivement.

J’entends tellement souvent « oui, j’adore mes cheveux, MAIS c’est vrai que c’est dur quand même les cheveux crépus » ou « c’est chiant quand même les cheveux naturels » ou « oui c’est trop beau, mais c’est trop de travail ».

Ça semble anodin, mais je ne pense pas que ça le soit.

Quand tout le monde répète ça au quotidien, ça devient la pensée par défaut.

Pour les noir(e)s, mais aussi pour les autres.

Et on devient alors complice du standard de beauté qui reste blanc. Des enfants qui demandent encore aujourd’hui des défrisages.

Et cette pensée, cette croyance que les cheveux crépus « c’est beau, mais compliqué » je pense qu’elle vient du fait qu’on démarre tout juste. Ce n’est pas une fatalité, on vient juste de comprendre que nos cheveux ne sont pas impossibles et qu’ils sont beaux (10 ans, ce n’est rien à l’échelle de la société).

En tant que communauté il nous faudra du temps pour construire les connaissances, les distribuer à grande échelle ET les rendre basiques, normales, évidentes.

Et en attendant, il faut apprendre, oui. Et il faut faire attention à nos mots.

Donc non, les cheveux crépus ne sont pas « beaux, mais compliqués », ils sont « beaux et magnifiquement complexes et riches en possibilités, mais aussi très simples au quotidien ».

Et ma mission est de propager ce message.

En continuant de créer de l’information, de créer des connaissances en faisant mes propres recherches et en propageant ces connaissances.

Je pense aussi que la création de produits et de services participe à tout cela (d’où l’existence de Ounoz.com)(parce que le poids économique est LE pouvoir).

Mais cet article est déjà bien trop long 🙂

Bonne soirée

Maelle

La façon la plus simple et accessible (tout en ayant un résultat WOUAW) d’avoir mon aide pour vos cheveux, c’est via mes Fiches Routine ALaFolie. 

Vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples, ainsi qu’un guide détaillé pour vous permettrede sélectionner au mieux parmi les produits que vous avez déjà pour l’élaboration de cette routine.On trouve également dans ce guide des recettes maisons si vous préférez cette option.

Achetez la routine qui vous convient ici : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/ 

Routine Booster de Pousse

Routine Booster de Pousse pour cheveux abîmés

Routine Booster de Pousse pour cheveux fins

Routine Booster de Pousse pour cheveux défrisés

Routine Booster pour Retour au naturel (transition longue)


En achetant une routine, vous recevrez chez vous : 

💙 1 fiche « programme de soin » qui vous présente un calendrier de soin sur 12 semaines 

💚 1 fiche concept qui vous explique comment fonctionnent vos cheveux et vos soins. 

💛 1 fiche « comment ça marche » pour vous guider dans l’utilisation de vos fiches 

💜 3 fiches « routine quotidienne » qui vous expliquent quoi faire au quotidien (matin, soir, milieu de semaine)

💕 4 fiches « soins » qui vous expliquent le déroulement et le fonctionnement de chaque soin à faire dans le programme (la méthode alafolie est basée sur 4 soins « types »)

💛 5 fiches « méthode » qui vous présentent chaque étape du soin en détail et comment les réaliser de façon optimale (la manipulation et la « façon de faire » chaque étape du soin sont la pierre angulaire de vos résultats)

💜 1 livret « protéines et guide d’achat produits » (14 pages) qui vous expliquent comment sélectionner vos protéines et vos autres produits les appliquer à cette routine (contient également une liste d’ingrédient à repérer dans les produits que vous avez déjà pour savoir s’ils contiennent des protéines)(ce dernier est reçu par email au format PDF).https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Cliquez ici pour choisir votre routine ALaFolie : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Il est existe plusieurs : Booster de Pousse, Booster pour Cheveux Abîmés, Booster pour Cheveux Fins, Booster pour Cheveux Défrisés, Retour au Naturel et Vacances et Soleil.


Comment choisir ta routine ?


Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.

Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».

Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ?  Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »

Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».

Cliques ici pour valider ton choix : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Dépasser ses blocages

Archive 2018

En ce moment je lis ce livre (en photo) : The big leap, par Gay Hendricks

L’idée est la suivante : nous sommes tous habitués à un certain niveau de bonheur et de bien-être (qui vient en général de l’éducation, du milieu dans lequel on a grandi). Et quand on atteint ou dépassé ce niveau de bonheur, on a tendance à s’auto-saboter.

Dans mon cas par exemple, c’est la maladie, puis l’évitement.

Au début de cette année, j’ai non seulement fait un grand bond de chiffre d’affaires, mais j’ai aussi décidé de m’autoriser plus de liberté créative sur mes espaces web ET de m’autoriser à créer et vendre tout ce qui me fait plaisir (pas que des choses liées aux cheveux crépus, donc)

Et cette décision m’a fait sentir tellement bien !

Mon plus grand bonheur dans la vie c’est de pouvoir être créative et créer. Le 2e est de pouvoir inspirer. Le 3e de pouvoir impacter. Le 4e est le business.

J’avais le 2, le 3 et le 4 mais le 1er à été mis de côté mi-2016 face à l’impératif de gagner plus d’argent dans mon business (et surtout d’apprendre comment faire 😅) En m’autorisant mon plus bonheur en plus des 3 autres, j’ai atteint une limite supérieure. Trop de bonheur, mon cerveau a disjoncté🤣😋 : j’ai eu 2 fois la grippe (vraie grippe avec fièvre) en l’espace de 30 jours. J’ai eu toutes sortes de problèmes administratifs et j’ai tourné le dos à plusieurs projets qui me faisaient uuuultra kiffer pour des raisons de merde qui me semblaient très rationnelles sur le coup et puis… j’ai arrêté de créer de nouvelles choses (texte, vidéo, programme, dessins…. rien)

C’est comme ça que ce livre est arrivé dans ma vie : recommandé par une amie, puis mentionné dans un podcast dans la même semaine.

Je l’ai acheté… … et je n’y ai pas touché pendant 2 mois 😅

Depuis 2 semaines, je suis à nouveau prête à mettre la créativité au coeur de ma vie et cette fois, il est hors de question que je laisse quoi que ce soit m’entraver ! (Même pas moi-même et mon cerveau)

Alors je vous invite à vous poser la question : est-ce que vous vous limitez ? Est ce que vous vous sabotez

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/