Articles

Le pouvoir de l’intention

Qui est-ce que tu choisis d’être ?

Une des premières leçons VRAIMENT marquantes de ma vie est arrivée quand j’avais 25 ans et c’était la suivante : on a le choix. On n’est absolument obligée de subir la vie et vraiment, réellement, ON PEUT CHOISIR.

  • Qui on veut être.
  • Quelle vie on va vivre.
  • Quel genre de réussite on aura
  • Quelle quantité d’argent on va gagner.

À ce moment-là de ma vie je me sentais en échec, car je n’étais pas heureuse de mon activité professionnelle qui n’était pas épanouissante. J’avais conscience que le comportement « normal » serait d’en rester là et d’essayer de « m’y faire ».

De me dire « c’est la vie ».

De me convaincre que même si j’ai cru à un moment que j’allais avoir une vie super, ce n’étaient que les fantasmes de l’enfance et qu’il était tant de grandir.

(Est-ce que tu es dans ce cas ? Est-ce que tu as abandonné ?)

C’est a le moment-là que j’ai découvert le pouvoir de l’intention et ça m’a entièrement sauvé la vie.

Ma réussite entrepreneuriale et mon épanouissement intense dans ma vie quotidienne partent de là : j’ai choisi il y a plusieurs années que je n’allais pas laisser la vie décider par hasard pour moi (au gré des événements) de qui j’allais être.

J’ai CHOISI, et depuis je vis très intentionnellement.

Et c’est la source d’un immense bonheur et de pas mal d’accomplissements.

(Je vous ai déjà dit que mon bonheur est ma priorité absolue ?)

J’ai parlé sur instagram il y a quelques mois de mon contentement intense, à l’approche des 30 ans et j’ai reçu beaucoup de messages de personnes surprises, me demandant pourquoi, comment.

Il s’avère qu’en général c’est un cap difficile à passer (à ce qui parait, toutes les dizaines sont en général dures à passer ?). Vieillir, c’est censé être difficile.

Mais pas pour moi, je suis heureuse chaque année de grandir et c’est, je pense, parce que je GRANDIS justement.

Je pense que c’est dur de vieillir quand on s’autorise à stagner.

Quand chaque année est exactement la même que la précédente à part qu’on est maintenant plus près de la mort, plus éloignée de la jeunesse.

Et d’ailleurs, jusqu’à mes 25 ans, j’ai ressenti exactement ça moi aussi, chaque année.

Juste du vieillissement.

Qu’est-ce qui a changé ?

Je me suis demandé à 25 ans qui je voulais être. Dans mes pensées, dans mon corps, dans ma vie, QUI je voulais être aujourd’hui, qui je voulais être à 40 ans, qui je voulais être à 60, 80, 100 ans ?

L’idée m’a frappé un jour, dans mon open space alors que j’observais ma cheffe de département.

Je revenais d’un rendez-vous client avec elle et mon account manager et je dois dire que j’étais bluffée, estomaquée.

Je savais déjà que ces deux femmes étaient des forces de la nature.

Elles dégageaient toutes les 2 une super énergie de réussite et de confiance en elles et de « tu peux bien aller te faire foutre » qui me plaisait énormément. Mais alors les voir à l’action, les voir en pleine négociation d’un contrat de 5 ans avec le plus gros client de la boite, j’étais sciée ! (Et heureuse de l’opportunité d’avoir pu assister à ça !)

Et plus tard, de retour au bureau, malgré toute mon admiration pour ces 2 femmes, je ne pouvais que constater qu’elles n’étaient pas du tout qui je voulais être.

Que dans 20 ans, à leur âge (grosso modo), si je devenais exactement comme elles (la vie de famille, le métier, le salaire, etc) je ne serais pas satisfaite.

Pas heureuse, pas comblée, pas contente.

Et je vous avoue bien que ça m’a pas mal emmerdée : si je ne veux pas être les 2 femmes en chair et en os de ma vie qui m’inspirent et que j’admire, QUI (WHO THE FUCK !) je veux être alors ?

QU’EST-CE QUE JE VEUX FAIRE DE MA VIE ?

Une question pénible, mais salvatrice.

Parce que là, on ne se demande plus quel métier on veut faire. On ne se demande plus si on postule à telle ou telle offre.

Non, on regarde plus loin. Plus profondément.

Moi par exemple, j’ai découvert à 24 ans que je voulais devenir, être une personne puissante, une personne « de pouvoir » (= qui a la capacité – connaissances/compétences/réseaux/argent – d’obtenir tout ce qu’elle désire et de FAIRE des choses importantes = qui font une différence dans le monde)

Je veux me sentir importante.

C’est donc tout naturellement que j’ai pensé entrepreneuriat : les compétences acquises – je me disais à l’époque (avec raison) serait des compétences utiles dans pleins d’autres domaines.

Réussir en tant qu’entrepreneure m’obligera à travailler sur MOI, à devenir douée dans TOUTES sortes de domaines, à avoir plusieurs cordes à mon arc.

Ça s’inscrivait très très bien dans mon plan de vie global, alors l’année suivante (le temps de surmonter la peur), j’ai sauté le pas.

Et aujourd’hui, à 30 ans et quelques mois, je confirme à la jeune femme que j’étais « oui, bon choix, bravo ».

Et je me repose la question, pour toujours mieux affiner, affirmer et DÉCIDER

« Qui je veux devenir ? Qui je choisis d’être ? »

Et toi ? Qui est-ce que tu veux devenir ?

Dans 10 ans, qui tu seras fière d’être ?

Laisse-moi t’aider et t’accompagner dans ce cheminement !

Parce que moi, aujourd’hui, celle que je veux être c’est quelqu’un qui renvoie l’ascenseur. Qui ne garde pas sa réussite pour elle toute seule, jalousement.

Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

Argent et santé financière

Changer son rapport à l’argent pour en gagner et en avoir plus (en particulier quand on vient d’un milieu modeste) est PRIMORDIAL et c’est un travail qui a complètement changé mon rapport au monde et à l’abondance !

Regarde la vidéo et dis-moi en commentaire quelle est la limite supérieure de ce que tu penses être capable de gagner et d’avoir !

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

prendre du temps pour soi, au milieu de la tempête !

Quand tes déjà en retard pour ton bilan 2017, mais que tu « voles » quand même du temps de promenade ensoleillée au bord de Seine 😅

#viedentrepreneure #adminwork#putainmaisquelcauchemar

Je procrastine ce bordel depuis plus d’un mois (en fait j’en fait un tout petit peu chaque jour et j’avance à rythme d’escargot) et mon comptable n’en peux plus de moi ! J’aimerais avoir quelque chose de super positif et optimiste à dire, mais en fait non. Même quand on fait tout son possible au quotidien pour vivre la vie ses rêves, il y a des tâches de merde qui font vraiment vraiment chier. Lire la suite

Il n’est jamais trop tard pour suivre son coeur

Entre le moment où j’ai su que je voulais être indépendante et le moment où j’ai commencé à essayer il y a eu 2 ans.

Ensuite entre le moment où j’ai commencé à essayer et le moment où j’ai démissionné de mon travail (en mode kamikaze) il y a eu 3 ans.

Entre le moment où j’ai démissionné et celui et j’ai enfin lancé mon entreprise il y a eu 1.5 ans.
Et entre ce moment et celui ou mes ventes mensuel permettait de me payer il y a eu encore 1 an et demi. Lire la suite