Montrer du beau en restant éthique : est-ce encore possible ?

Mon travail au quotidien est de restaurer (ou du moins, contribuer à restaurer) la mésestime profonde du peuple noir en guérissant notre rapport à nos cheveux.

En rendant ses lettres de noblesse à la texture crépue.

J’étudie, j’apprends et j’éduque sur le soin et l’amour des cheveux crépus.

J’étudie et j’enseigne sur nos pensées et croyances limitantes sur notre beauté, notre texture et la façon de prendre soin de nos cheveux.

Bon. Ça, c’est dans les détails.

De loin, en gros, je travaille dans la beauté.

Et en 2021, malheureusement, la beauté c’est encore plus fake et monochrome que ça ne l’était dans mon enfance dans les années 90.

La beauté telle qu’on peut l’observer sur les réseaux sociaux c’est une bonne peau lisse et sans pores visibles, pas de boutons, pas de taches, pas de cicatrices, pas de vergeture (merci les filtres et le photoshoppage à outrance) Pas de plis de peau, des ventres plats, des gros seins et de grosses (le corps en 8 parfait, quoi, même quand la personne est grosse 😒).

Si on veut capter l’attention, si on veut faire envie et vendre, c’est « ce qu’il faut » : il faut que ça soit « glossy » et clinquant, il faut faire rêver.

Aucune influence très connue ne déroge aux règles de la beauté « Kardashian » (en tout cas, je n’en connais pas. Toutes races confondues, ces critères de beauté sont unanimement respectés pour être adulés et faire envie).

Il ne faut plus avoir l’air d’une femme humaine normale pour être considérée comme belle : c’est de la folie pure !

Mais il s’avère que moi, ce n’est pas ma vision de la beauté.

Pour moi, la beauté c’est humain. C’est toutes les femmes, toutes les formes, toutes les tailles.

Avec des ventres, des pores, des bourrelets et des cicatrices.

Avec des cheveux fins, avec des cheveux courts avec des cheveux longs, avec des cheveux épais.

Alors je choisis, pour mon marketing et l’image de mon entreprise, de jouer avec les codes.

Oui, je crée de belles images : j’embauche des maquilleuses, un photographe, je prends un beau lieu, on prend la pose.

Mais aussi : mes modèles sont mes clientes.

Des femmes de la vraie vie, habillées et mises en valeur comme dans la vraie vie.

Elles ne sont pas retouchées, pas gommées.

Je ne leur demande pas d’être autre chose qu’elles-mêmes : et elles sont magnifiques.Elles et moi, on incarne la VRAIE beauté.

La beauté que l’on peut voir dans le miroir le matin, que l’on peut voir en regardant les femmes qu’on aime, dans la vraie vie.

Ce que j’appelle une beauté VRAIE.

Je n’ai jamais pris le temps d’en parler avant, mais c’est important pour moi et important que vous le sachiez : ALAFOLIE est l’entreprise de la beauté VRAIE.

Avec de VRAIES femmes, non retouchées, non filtrées.

Des femmes simplement sublimées.

Vous & moi. Pour de vrai.

Maelle

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *