La sécurité et l’abondance

Est-ce que ma coiffure est assez pro ? Est-ce que je prends la bonne décision ? Est-ce que c’est ok ?

Pour moi la sécurité et l’abondance sont venues « grâce » au cadre et en suivant les « règles » (être sérieuse, ne pas faire de bêtises, réussir mes études, trouver un job) (On dirait pas comme ça, mais oui, ce poste parle cheveux 😋)

De quoi me faire croire dur comme faire dans les règles établies et le faire de « bien faire les choses ».

Mais en vérité, je ressentais la même sécurité et le même sentiment d’abondance pendant les quelques mois pendant lesquels j’avais quitté mon travail et pas encore crée mon entreprise. Pourtant je n’avais plus de revenu et j’avais réduit drastiquement mon train de vie (j’étais concrètement revenu à mon niveau de vie d’étudiante avec 600-650€/mois pour tout payer).Donc la sécurité et l’abondance, ce sont des sentiments qu’on peut ressentir quoiqu’il arrive.

C’est un sentiment qui vient de l’intérieur, qui est fonction de nos croyances et de nos convictions.

Je me sens dans l’abondance et la sécurité depuis le moment où j’ai réalisé que j’étais mon plus grand atout (moi et mes qualités, pas les circonstances externes). Et que tant que je serais moi (avec ma capacité d’adaptation et d’apprentissage, entre autres) tout ira bien.

Tout ça pour dire finalement que non, à bas le cadre, à bas les injonctions !

Que ce soit pour nous dire avec quelle texture de cheveux on sera belle, avec quelle coiffure on fera « professionnelle » ou à quel moment on peut dire qu’on a « réussi ».

Finalement tout ça, ça vient de l’intérieur :

* Si tu te sens compétente et professionnelle et que tu irradies cette confiance en soi, peu importe des cheveux.

* Si tu te sens belle, tu es belle.

* Si tu considères que porter ses cheveux crépus est normal, c’est normal.

Quel que soit ton job, même, je dirais.

La réalité est ce qui émane de toi, point.Parce qu’à partir du moment où tu as décidé, en toi, de ce que sera ta réalité, c’est tout naturellement que tu prendras les bonnes actions. Celles qui te mèneront *exactement* là où tu as besoin d’être.

Alors, qu’est-ce que tu décides pour ta beauté ?

Qu’est-ce que tu décides pour tes cheveux ?

Qu’est-ce que tu décides pour ton avenir ?

Ôde à la discipline !

Qui ici kiffe être discipliné(e) au quotidien ? 

Bonjour, je m’appelle Maëlle et j’adore être disciplinée.

Mais alors je considère que c’est une super bonne habitude donc je la garde !

Pendant des années et des années je tirais ma satisfaction, mon plaisir quotidien, dans la glande. J’étais la reine des glandeuses : des heures (parfois de jours)(oui oui) dans mon canapé, devant la télé ou devant des séries sur mon ordi.

Et ce n’était pas un petit plaisir que je m’octroyais de temps en temps (si seulement ) : c’était tout mon temps libre, tout le temps. Lire la suite

Dépasser ses blocages mentaux

En ce moment je lis ce livre (en photo) : The big leap, par Gay Hendricks
Hyper intéressant puisqu’il traite des ULP : upper limit blocks.
(Pourrait se traduire par « blocage au plafond » ou blocage liés à la limite supérieure).
L’idee est la suivante : nous sommes tous habitués à un certains niveau de bonheur et de bien-être (qui vient en général de l’éducation, du milieu dans lequel on a grandit). Et quand on atteint ou dépassé ce niveau de bonheur, on a tendance à s’auto-saboter.

Lire la suite

Il n’est jamais trop tard pour suivre son coeur

Entre le moment où j’ai su que je voulais être indépendante et le moment où j’ai commencé à essayer il y a eu 2 ans.

Ensuite entre le moment où j’ai commencé à essayer et le moment où j’ai démissionné de mon travail (en mode kamikaze) il y a eu 3 ans.

Entre le moment où j’ai démissionné et celui et j’ai enfin lancé mon entreprise il y a eu 1.5 ans.
Et entre ce moment et celui ou mes ventes mensuel permettait de me payer il y a eu encore 1 an et demi. Lire la suite