Articles

Empowerment par la beauté

Un camion m’est passé dessus.

Si l’on en croit mon corps, qui dort tellement plus, et mon cerveau, qui s’est grosso modo arrêté de fonctionner, on pourrait penser que, oui. Un camion m’est passé dessus et je comatise.
Le ALAFOLIE DAY de samedi dernier a été exceptionnel et en même temps m’a laissée complètement lessivée.

Mais j’ai envie de vous en parler et de vous dire à quel point j’ai adoré cette journée.

À quel point je suis reconnaissante envers moi-même de m’être autorisée à organiser cette journée d’empowerment par la beauté.

Reconnaissante d’être sortie des carcans capillaires dans lesquels je reste bien sagement rangée la plupart pour parler de ce qui me tient à cœur : être une FEMME à 360°.
Une femme qui prend sa vie au sérieux, qui prend son bonheur à coeur. Une femme qui ne va pas laisser la vie se dérouler sous ses yeux sans jamais vraiment VIVRE, AGIR.

Au ALAFOLIE DAY, j’ai démarré la journée en demandant à tout le monde de se projeter dans sa version idéale d’elle-même. Une version qui ne souffrirait de l’influence de personne. Une version qui vient du coeur et de l’âme et qu’on aime, qu’on adore ! (Même si on n’a aucune idée de comment devenir cette personne et même si on a peur d’oser être cette personne)

Je ne m’attendais pas à ce que le format plaise autant.
(Mais quand j’y pense, une bonne vingtaine des personnes inscrites ne sont pas venues, donc ça ne fait pas non plus l’unanimité)
(Mais je suis sûre qu’elles s’en mordent les doigts ! hihihi)

Celles qui étaient là ont adoré !
Sont repartis avec une vision, une mission et de l’énergie à revendre.

Moi ?
Je suis repartie avec la permission.
(Attend je m’explique)

Celles qui me suivent depuis longtemps savent que je lutte depuis début 2018 avec cette envie d’étendre mes horizons au-delà des cheveux.

Au début, ma vision n’était pas claire du tout, mais la sensation d’être étriquée dans mon sujet était bien là.

Je l’ai déjà dit : j’adore les cheveux. J’adore ce que j’apporte via la Méthode ALaFolie.
Mais il me teint à coeur que ça ne s’arrête pas là.
Que pour nous toutes, nous rapproprier nos cheveux soit un tremplin pour nous redécouvrir nous-mêmes.
Pour challenger nos idées préconçues et challenger ce qui est normalement attendu de nous dans la société.

Bref, que les cheveux ne soient qu’un premier coup de marteau sur les chaines qui nous empêchent d’être pleinement nous-mêmes et de nous réaliser pleinement.

Mais comment commencer à parler cheveux pour ensuite parler empowerment ?

Peut-être que ça vous semble évident (ou pas ?) mais je me suis débattue avec cette question, c’est le moins qu’on puisse dire.

En faisant 3 pas en avant (programme Self Love Queen), puis 2 pas en arrière (annulation de plein d’idées avant même qu’elles sortent)
3 pas en avant (création de ma chaîne YT Bombes Inspirantes), puis 2 pas en arrière (arrêt des publications parce que pas tant inspirée que ça par une 2e marque)

La vérité est que j’avais l’intuition forte que ALAFOLIE pouvait être tout ça.

Quand j’ai nommé ma chaîne Youtube ALAFOLIE en 2010, c’était un cri du coeur.
ALAFOLIE déjà à l’époque pour moi symbolisait l’amour de soi, l’acceptation de soi, la sublimation de soi.

ALAFOLIE c’est :
Je suis belle
J’ai ma place (exactement telle que je suis)
Je mérite de m’exprimer (exactement telle que je suis)
Je mérite le meilleur
Je m’aime suffisamment pour l’exiger de la vie.

Et finalement, ce message de puissance féminine, je trouve dommage de le proclamer sous un autre nom (mes médias Bombes Inspirantes / The Woman’s Way) alors que ALAFOLIE le dit déjà tellement bien.

Quelqu’un m’a dit samedi dernier « Merci d’être pleinement toi et de nous autoriser en retour à être pleinement nous-mêmes »
(Je suis désolée je ne sais plus qui exactement me l’a dit. Mais Merci <3)

Cette phrase m’a marquée.

Honnêtement, dans ce que je FAIS (mes actions réelles et ce que je crée), je dirais que j’exprime 55% de tout ce que je suis.
Et toi, toi qui m’a dit cette phrase, tu m’a à la fois fait me dire « oh, donc même quand on n’es pas à 100% on peut quand même avoir un impact » et en même temps « Oh, mais alors je peux envoyer la sauce ! Ca va aller ! »

Et bien sûr c’est valable pour vous toutes, qui étiez présentes : MERCI

PS : J’ai conscience que ce message est parfaitement décousu et se termine sans conclusion. Il reflète assez clairement mon état mental donc c’est ok. Je n’ai pas encore de conclusion. Mais j’ai la permission et c’est déjà parfaitement suffisant.

PPS : On remet ça en Guadeloupe le 7 décembre ! Vous pouvez réserver votre place ici : https://buff.ly/2QLRmaC

PPPS : N’attendez pas que qui que ce soit vous donne la permission hein. Là, clairement, c’était purement symbolique. Je l’ai FAIT (malgré mon impression que ça allait saouler tout le monde). Le fait que ce soit bien reçu n’a fait que me « valider » dans la permission que je m’étais déjà donnée.
Osez faire vos trucs.
Osez faire face à l’échec.
La honte n’a jamais tué personne (j’en sais quelque chose..)

Voici une vidéo pour avoir une routine quotidienne qui supporte ta réussite: https://youtu.be/YbxWZS3zcV8

Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Comment être et rester motivée pour faire ses soins?


Ma réponse (rapide et applicable par toutes !) en vidéo

Au fait !

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRAS malléables au quotidien ! 💃💅👑
Ce guide est pour toi si :
✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides
✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer
✅ Tes cheveux sont (souvent) secs
✅ Tu évites au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »
Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.
Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !


Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇
https://buff.ly/2yIXTbQ

PS: Regarde aussi cette vidéo: https://youtu.be/ALjIBvy8jNM

J’ai crée un nouveau guide à télécharger gratuitement pour des cheveux ULTRA malléables au quotidien ! 💃💅👑

Ce guide est pour toi si :

✅ Tu as parfois les cheveux durs et rigides

✅ Tu as des cheveux difficiles à manipuler ou à coiffer

✅ Tes cheveux sont (souvent) secs

✅ Tu évite au maximum d’avoir à gérer tes cheveux crépus au quotidien parce qu’ils sont « galère »

Ce guide est également conçu pour toutes les personnes qui ont du mal à conserver leur hydratation et ont BESOIN de se réhydrater les cheveux quotidiennement.

Avec ce guide, je veux vous FACILITER la vie !


Lien dans ma bio Cliquez ici pour le télécharger 👇👇👇https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/

Le pouvoir de l’intention

Qui est-ce que tu choisis d’être ?

Une des premières leçons VRAIMENT marquantes de ma vie est arrivée quand j’avais 25 ans et c’était la suivante : on a le choix. On n’est absolument obligée de subir la vie et vraiment, réellement, ON PEUT CHOISIR.

  • Qui on veut être.
  • Quelle vie on va vivre.
  • Quel genre de réussite on aura
  • Quelle quantité d’argent on va gagner.

À ce moment-là de ma vie je me sentais en échec, car je n’étais pas heureuse de mon activité professionnelle qui n’était pas épanouissante. J’avais conscience que le comportement « normal » serait d’en rester là et d’essayer de « m’y faire ».

De me dire « c’est la vie ».

De me convaincre que même si j’ai cru à un moment que j’allais avoir une vie super, ce n’étaient que les fantasmes de l’enfance et qu’il était tant de grandir.

(Est-ce que tu es dans ce cas ? Est-ce que tu as abandonné ?)

C’est a le moment-là que j’ai découvert le pouvoir de l’intention et ça m’a entièrement sauvé la vie.

Ma réussite entrepreneuriale et mon épanouissement intense dans ma vie quotidienne partent de là : j’ai choisi il y a plusieurs années que je n’allais pas laisser la vie décider par hasard pour moi (au gré des événements) de qui j’allais être.

J’ai CHOISI, et depuis je vis très intentionnellement.

Et c’est la source d’un immense bonheur et de pas mal d’accomplissements.

(Je vous ai déjà dit que mon bonheur est ma priorité absolue ?)

J’ai parlé sur instagram il y a quelques mois de mon contentement intense, à l’approche des 30 ans et j’ai reçu beaucoup de messages de personnes surprises, me demandant pourquoi, comment.

Il s’avère qu’en général c’est un cap difficile à passer (à ce qui parait, toutes les dizaines sont en général dures à passer ?). Vieillir, c’est censé être difficile.

Mais pas pour moi, je suis heureuse chaque année de grandir et c’est, je pense, parce que je GRANDIS justement.

Je pense que c’est dur de vieillir quand on s’autorise à stagner.

Quand chaque année est exactement la même que la précédente à part qu’on est maintenant plus près de la mort, plus éloignée de la jeunesse.

Et d’ailleurs, jusqu’à mes 25 ans, j’ai ressenti exactement ça moi aussi, chaque année.

Juste du vieillissement.

Qu’est-ce qui a changé ?

Je me suis demandé à 25 ans qui je voulais être. Dans mes pensées, dans mon corps, dans ma vie, QUI je voulais être aujourd’hui, qui je voulais être à 40 ans, qui je voulais être à 60, 80, 100 ans ?

L’idée m’a frappé un jour, dans mon open space alors que j’observais ma cheffe de département.

Je revenais d’un rendez-vous client avec elle et mon account manager et je dois dire que j’étais bluffée, estomaquée.

Je savais déjà que ces deux femmes étaient des forces de la nature.

Elles dégageaient toutes les 2 une super énergie de réussite et de confiance en elles et de « tu peux bien aller te faire foutre » qui me plaisait énormément. Mais alors les voir à l’action, les voir en pleine négociation d’un contrat de 5 ans avec le plus gros client de la boite, j’étais sciée ! (Et heureuse de l’opportunité d’avoir pu assister à ça !)

Et plus tard, de retour au bureau, malgré toute mon admiration pour ces 2 femmes, je ne pouvais que constater qu’elles n’étaient pas du tout qui je voulais être.

Que dans 20 ans, à leur âge (grosso modo), si je devenais exactement comme elles (la vie de famille, le métier, le salaire, etc) je ne serais pas satisfaite.

Pas heureuse, pas comblée, pas contente.

Et je vous avoue bien que ça m’a pas mal emmerdée : si je ne veux pas être les 2 femmes en chair et en os de ma vie qui m’inspirent et que j’admire, QUI (WHO THE FUCK !) je veux être alors ?

QU’EST-CE QUE JE VEUX FAIRE DE MA VIE ?

Une question pénible, mais salvatrice.

Parce que là, on ne se demande plus quel métier on veut faire. On ne se demande plus si on postule à telle ou telle offre.

Non, on regarde plus loin. Plus profondément.

Moi par exemple, j’ai découvert à 24 ans que je voulais devenir, être une personne puissante, une personne « de pouvoir » (= qui a la capacité – connaissances/compétences/réseaux/argent – d’obtenir tout ce qu’elle désire et de FAIRE des choses importantes = qui font une différence dans le monde)

Je veux me sentir importante.

C’est donc tout naturellement que j’ai pensé entrepreneuriat : les compétences acquises – je me disais à l’époque (avec raison) serait des compétences utiles dans pleins d’autres domaines.

Réussir en tant qu’entrepreneure m’obligera à travailler sur MOI, à devenir douée dans TOUTES sortes de domaines, à avoir plusieurs cordes à mon arc.

Ça s’inscrivait très très bien dans mon plan de vie global, alors l’année suivante (le temps de surmonter la peur), j’ai sauté le pas.

Et aujourd’hui, à 30 ans et quelques mois, je confirme à la jeune femme que j’étais « oui, bon choix, bravo ».

Et je me repose la question, pour toujours mieux affiner, affirmer et DÉCIDER

« Qui je veux devenir ? Qui je choisis d’être ? »

Et toi ? Qui est-ce que tu veux devenir ?

Dans 10 ans, qui tu seras fière d’être ?

Laisse-moi t’aider et t’accompagner dans ce cheminement !

Parce que moi, aujourd’hui, celle que je veux être c’est quelqu’un qui renvoie l’ascenseur. Qui ne garde pas sa réussite pour elle toute seule, jalousement.

Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

PS: Tu veux élever tes standards et tout déchirer ? Regarde cette vidéo: https://youtu.be/IwJVLn2dtVI

Les fausses solutions auxquelles on croit..

Archive décembre 2018

Les fausses solutions auxquelles on croit… (et que je rejette)

En cette veille de réveillon (hello allitération 😋) je ressens le besoin de vous expliquer une chose importante pour moi (et pour vous aussi, je crois)

Mon truc à moi c’est la résolution de problème.

J’adore créer des solutions long terme, des méthodes, des systèmes.

En parallèle de cela, j’aime transmettre mes connaissances et j’aime accompagner des personnes dans l’assimilation de ces solutions.

Si je ne faisais que ça, toute la journée et pour toujours, je serais au nirvana.

Mais comme il m’a fallu du temps pour assimiler que tout pouvait vraiment être exactement comme je le souhaite, dans mon travail quotidien, depuis presque 3 ans que j’ai crée mon entreprise, je fais pas mal de choses qui s’écartent de ça, mais que j’estime être de faibles sacrifices pour avoir l’opportunité de travailler à améliorer toujours plus la méthode ALaFolie et développer de nouveaux moyens de transmettre ces connaissances et les apporter au plus grand nombre.

C’est donc tout naturellement (et joyeusement) que j’ai passé la quasi-totalité de mes journées depuis 3 ans à m’occuper de la gestion de mon stock, du service après-vente, de la relation fournisseur, de la comptabilité, de l’expédition de commandes et de toute la communication, en plus de l’animation des ateliers, des coachings, des programmes en lignes et du travail sur la méthode et le développement de nouvelles solutions. Je n’ai pas tout fait toute seule, mais dans l’ensemble j’ai quasiment toujours supervisé tout cela.

Et en vrai, c’est excitant. C’est du travail agréable, qui agite bien les neurones et qui m’a obligé à apprendre des TAS de choses ! (Apprendre des choses c’est de la cocaïne pour moi) Donc ça n’a absolument pas été pénible, ça a été le kif absolu !

MAIS.

Parce qu’il y a un mais…

Ce n’est pas ma zone de génie.

Ce n’est pas ce que je fais de mieux, ce n’est pas là que j’apporte le plus.

Moi j’aime créer des solutions, et les transmettre => travailler sur ma méthode d’entretien des cheveux crépus (méthode ALaFolie) et travailler sur divers moyens de transmettre cette méthode.

Et puis, il y a les aspects difficiles : quand la poste perd un colis, c’est très dur de s’entendre traiter d’arnaqueuse.

Quand on veut proposer de vraies solutions complètes, c’est très dur de devoir répondre à longueur de journée à des questions comme « je cherche *juste* un produit pour faire pousser mes cheveux », « je ne veux pas toute la gamme, juste le produit qui fait pousser ». Ou de lire des commentaires comme « encore un truc pour se faire de l’argent sur la tête des noirs ».

C’est difficile et c’est un peu décourageant.

Surtout parce que d’un point de vue strictement business, ce serait beaucoup plus facile de créer un mélange d’huile appelé « élixir de pousse » et vous le vendre comme une solution pour la pousse des cheveux. Ça se vendrait tout seul ! Ce serait beaucoup plus facile de vendre des gélules pour la pousse des cheveux. Ça se vendrait tout seul, ça aussi !

Mais je veux du changement *long* terme.

Et je SAIS que le seul moyen de l’obtenir c’est par l’apprentissage. Apprendre à s’occuper de ses cheveux crépus une bonne fois pour toutes et régler le problème définitivement.

Moi, je n’ai plus eu à me préoccuper de mes cheveux depuis 2013. Si je n’avais pas cette plateforme, si je n’avais pas cette envie de transmettre, je n’aurais absolument jamais à penser à mes cheveux, je ferais simplement ma routine et mes cheveux continueraient d’être beaux et longs. Sans AUCUNE prise de tête.

Et c’est ce qu’on souhaite toutes, je le sais !

On voudrait juste avoir de beaux cheveux, sans prise de tête, sans trop y penser.

Et je suis désolée d’avoir à vous l’annoncer comme ça juste avant Noël, mais ça ne s’obtient pas en cherchant constamment le raccourci. Ça ne s’obtient pas en cherchant un produit miracle, ça ne s’obtient pas en cherchant une « astuce » par-ci, une « astuce par-là ».

Ça s’obtient en apprenant une *bonne* routine, et en l’intégrant dans son quotidien de façon aussi fluide que la douche ou le brossage de dents.

Enfin tout cela pour vous dire (parce que je me suis clairement laissée emporter par mon sujet ! Que je continuerais de créer des programmes capillaires. J’ai arrêté cette année mes packs pour me concentrer sur mes coachings parce sue c’est ce que je fais de mieux.

Parce que c’est le meilleur moyen d’obtenir des résultats durables (apprendre) quel que soit le nombre de personnes qui trouvent ça absurde de vendre des conseils et de l’accompagnement.

Je travaille pour celles qui ont besoin de mon aide.

Pour celles qui comprennent.

Les autres sont faciles à ignorer 😁

Pour plus de facilité au quotidien: Regarde cette vidéo https://youtu.be/0TqbHT62B_E

Je souhaite d’excellentes fêtes et de chérir ces moments en famille pour ceux et celles qui ont la chance d’être entourés.

Et une grosse pensée pour ceux qui sont seuls.

Bises

Maelle.

PS : J’ai crée un guide à télécharger gratuitement pour que les produits capillaires et leurs fonctions réelles (!!) n’aient plus aucun secret pour vous. 

(Cliquez ici : https://maellecabarrusalafolie.activehosted.com/f/1)

On sous-estime à quel point la mauvaise utilisation des produits peut affecter l’état de nos cheveux 

Quelques bénéfices à tirer de la lecture de ce guide :

  • Savoir quoi attendre de chaque type de produit et dans quelle situation les utiliser (quel est le rôle d’un beurre, d’un lait, d’un baume, d’une lotion, d’une mousse, etc.?)
  • Apprendre à choisir vos produits en fonction de vos besoins et de votre budget.
  • Avoir un aperçu de l’offre actuelle en terme de produits capillaires (prix moyens par type de produits et par budget, les rapports qualité/prix, produits de supermarché qui en valent la peine, etc.)Etc.

Je vous conseille de l’imprimer, de le garder sous la main et de le consulter à chaque fois que vous aurez un doute.A voir ici : https://maellecabarrusalafolie.activehosted.com/f/1

Vous aider à aimer vos cheveux crépus autant que j’aime les miens : future offre d’accompagnement

En vous annonçant l’ouverture de ma boutique en ligne Ounoz.com (à laquelle vous avez réservé un accueil des plus chaleureux, merci pour ces 2 mois et demi bien remplis) je vous avais également parlé d’accompagnement et d’ateliers capillaire. Et bien on y est presque !

Je vous concocte quelque chose qui me tient tellement à cœur, et ce depuis plusieurs années. A travers mes vidéos, j’ai toujours essayé d’être la plus pratique et concrète possible, pour essayer de vous guider sur la voie de la réconciliation capillaire telle que je l’avais arpentée moi-même. Les cheveux naturels ont beaux être à la mode maintenant (et c’est génial !) les mauvaises habitudes de soins et d’entretien des cheveux crépus sont encore bien encrées dans le quotidien de beaucoup de femmes noires et malheureusement difficile à défaire, je m’en rends compte au travers des e-mails que je reçois. Lire la suite