Articles

Cheveux souples et malléables + Slow Life

Courte vidéo, ULTRA APPLICABLE DES CE SOIR, pour des cheveux ultra malléables :

Des cheveux malléables DEMAIN !

Des cheveux malléables dès demain !Je te recommande d'appliquer les conseils de cette vidéo dès ce soir, en t'appuyant sur le guide "Objectif Malléabilité Maximale" (crée en février 2018 et déjà téléchargé plus de 10000 fois depuis)Il a été conçu pour être très concret et applicable tout de suite ! Télécharge-le, applique-le dès ce soir, et on en parle demain ^_^Cliques donc : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/guide-gratuit-malleabilite/D'ailleurs c'est demain à 18h que je ré-ouvre pour seulement 48h les inscriptions à mon programme Crépus & Longs pour les retardataires !Pour cette réouverture express vous aurez la possibilité de régler en plusieurs fois (3 fois, 5 fois, 9 fois, 12 fois) Vous aurez également droit à la MEGA réduction qui vient avec les paiements en 1 fois ainsi que le cadeau offert : le tshirt ALAFOLIE.C'est quoi Crépus & Longs ? C'est une aventure virtuelle que je t'invite à vivre avec moi et quelques centaines d'autres femmes noires et métissées (également quelques duos mère-enfant) dont le but et clair : des cheveux beaux souples et longs.Mais pas que.Crépus & Longs c'est surtout l'aventure qui te réconcilie avec ta beauté.Qui (re)construit ta confiance en toi, ta capacité à t'aimer, aimer ton apparence physique.Te sentir belle, recevoir des compliments (être à l'aise avec le fait de recevoir des compliments).Tout cela en partant des cheveux, oui (tu seras surprise). Rendez-vous demain ^_^

Publiée par Maelle Cabarrus – ALaFolie sur Jeudi 19 mars 2020

Ok maintenant à propos de slow life.


J’ai écrit des pages et des pages mais je pense que je préfère synthétiser ^_^ (je sais, ça en me ressemble pas)

Voilà l’idée : le confinement, si on met de côté l’anxiété et l’angoisse, c »est un peu l’univers (et l’état) qui nous oblige tous à ralentir.

Quand on enlève la course le matin pour déposer les enfants à la crèche/l’école tout en étant à l’heure au travail.
La course au travail fait et bien fait.
La course le soir pour récupérer tout le monde puis faire le dîner, les devoirs, le bain, le coucher.
La course le week-end et les vacances pour avoir une vie « bien remplie » avec suffisamment d’amis, suffisamment de sorties, suffisamment de voyages.
La couse au shopping pour être habillés comme il faut, coiffée comme il faut, conduire la voiture qu’il faut..



Quand on enlève tout ça et qu’on vous dit juste « restez chez vous », que reste-t-il ?



Ce qu’il reste c’est ce que j’appelle la « SLOW LIFE« 
(Ou alors la vraie vie ^_^)



Le calme.
Le vide.



Celui qui permet de regarder autour de soi et de voir.



Se voir soi.
Voir ses proches.
Voir sa vie.



Ressentir ses émotions.
Ressentir ses envies.
Etre en contact avec ses besoins et ses aspirations.



Beaucoup beaucoup trop de femmes n’ont pas de réponse à la question « quels sont tes rêves ? Qu’est-ce que tu veux ? Si tout était possible tu ferais quoi ? »

Et je pense que c’est cette course du quotidien qui empêche d’entendre la réponse.
(L’entendre, oui, parce que ce n’est pas quelque chose qui se trouve c’est quelque chose qui est déjà en nous, mais il y a tellement de « bruits » dans nos vies que c’est difficile à entendre)



J’ai choisis la SLOW LIFE vers 2011 (en commençant par arrêter d’écouter et de lire les actualités)(in fine : je ne suis influencée par aucune injonction sociale dans mes choix de vie)



Et je vis chaque jour le plaisir d’être connectée à moi-même : mes envies, mes besoins, mes rêves.

Je vis EXACTEMENT ma vie rêvée (et à chaque fois que mes rêves évoluent, j’ajuste, sans urgence)

Et je vous le dis : c’est le pied total ! Si je vous décrivais mon niveau de bonheur et de satisfaction au quotidien, vous ne me croiriez surement pas.
J’ADORE ma vie (et ça ne veut pas dire qu’elle est dénuée de problèmes et de difficultés, ça veut dire que j’AIME LES PROBLÈMES QUE J’AI)



Pendant cette période de quarantaine, je vous invite à vous rapprocher de ça par un exercice tout simple, auquel la période se prête bien  :



1. Renseignez vous sur l’actualité 1h par jour, pas plus (et sur vos réseaux sociaux, arrêtez de suivre tous les comptes qui vous connectent à la peur ambiante)

2. Demandez-vous régulièrement « et là, je veux quoi ?' » (je recommande de mettre une alarme sur son téléphone toutes les heures pour se rappeler de se poser la question)



La réponse peut être très variée : un verre d’eau, une pomme, une sieste, faire pipi, sautiller sur place dans mon salon, prendre mon bébé et le faire tourner au dessus de ma tête, passer la serpillière dans la salle de bain.

Peu importe.
Le but est de s’habituer à entendre ses envies.


Et puis bien sûr :

3. Le faire.



Le but ?



Devenir une personne qui sait ce qu’elle veut, et qui l’obtient.

Oui, ça commence comme ça : savoir qu’on a envie d’un verre d’eau, là tout de suite, et aller le boire.

(Faites moi confiance, ça fait presque 10 ans que je pratique)

Aller, à demain 🙂

Bonne soirée
Maelle

LES SOUHAITS INAVOUABLES

Quand je parle de Crépus & Longs (et de mes programmes capillaires, plus généralement), je parle beaucoup de comment la transformation la plus profonde que l’on obtient c’est avant tout celle d’être remarquée et complimentée pour ses cheveux.

Etre tellement remarquablement belle que les autres ne peuvent pas s’empêcher de le remarquer c’est quelque chose qu’on ose rarement souhaiter (à haute voix)

La majorité d’entre nous avons du mal à admettre que nous voulons des cheveux beaux et longs (on va édulcorer tout ça en disant qu’on veut des cheveux en bonne santé).

Alors à plus forte raison admettre qu’on veut être admirée !
A plus forte raison admettre qu’on veut être belle aux yeux des autres !

Et je trouve ça tellement dommage !

On va se censurer jusqu’à la mort sur nos véritables envies parce qu’on a un jugement sur ce qui est « ok » de vouloir et sur ce qui est mal (égoïste, superficiel, mal-venu, narcissique, etc).

Vouloir de la reconnaissance ? C’est mal (égoïste, pas généreux)
Vouloir être regardée et admirée ? C’est mal (superficiel)
Vouloir être complimentée ? C’est mal (narcissique, superficiel)

Et alors on se balade dans la vie cahin-caha, en essayant de jongler avec les raisons officielles pour lesquelles on fait ce qu’on fait (on prend soin de ses cheveux juste pour la santé, on soigne sa peau juste pour l’hygiène, on fait du bon boulot juste par éthique) et les choses qu’au fond de nous on souhaite très très fort qui se produisent (nos cheveux deviennent ultra beaux, brillants, souples et longs, notre peau est éclatante et tout le monde nous demande si on a du fond de teint même quand on n’en a pas, on est la rock star de l’entreprise et tout le monde s’exclame sur l’excellent travail qu’on fait).

Mais j’ai découvert un secret il y a quelques années :

Rien de tous ces souhaits ne sont « mal ».
D’ailleurs, si on s’autorise à souhaite « officiellement » ce qu’on souhaite secrètement au fond de notre cœur, on peut commencer à y travailler sérieusement et….*gasp*  l’OBTENIR !

Je pense que nos désirs sont en nous pour une bonne raison. Toujours.
Et on ne sait jamais où ils vont nous amener.

Moi par exemple, je me suis longtemps jugée pour la reconnaissance et la validation que je voulais pour le travail que je faisais sur les cheveux crépus.
D’ailleurs, je ne me l’admettais pas du tout ! Ce secret honteux était caché tout au fond de moi.
Puis un jour, vers mi-2017, j’ai regardé ce besoin en face.

Je me suis dis « ok, je veux des compliments, des remerciements, des commentaires, des cœurs. Je veux que les gens adorent mon contenu gratuit, puis qu’ils achètent mes programmes payants et que là encore ils adorent et me remercient infiniment et en parlent à tout le monde autour d’eux tellement ils sont contents ».

Ce moment à été comme un cataclysme.

J’ai alors arrêté d’être timide sur les réseaux sociaux.
J’ai arrêté d’être timide dans ma façon de vendre et de présenter mon travail.
J’ai appris des tas et des tas de choses sur comment bien promouvoir son travail.

Et devinez quoi ?
J’ai reçu toute la reconnaissance que je voulais.
J’ai été COMBLEE de reconnaissance.

Aujourd’hui, grâce à ce fuel, j’ai pu aider des MILLIERS de femmes à se sentir plus belles, plus confiantes.
J’ai une équipe, des salariés. Des gens qui vivent de ce travail !

Sans cette reconnaissance de mon besoin de reconnaissance (ahah), ça ne serait jamais arrivé.

Et maintenant ?


Je suis ouverte à mes désirs suivants : mes projets pour cette entreprise sont MASSIFS.

Mais je ne pense pas que j’aurais pu embrasser pleinement cette phase de croissance actuelle de l’entreprise où laquelle je dois voir tellement plus grand que moi si je n’avais pas nourris mon besoin de reconnaissance.
J’aurais été beaucoup trop effrayée de laisser d’autres gens travailler avec moi : mon cerveau aurait flippé en mode « mais et si les gens oublient que c’est moi qui ai fait tout ça ? Et si les gens pensent que je suis nulle, fainéantes, une grosse capitaliste de merde qui fait semblant de vouloir aider les gens juste pour gagner plein de thune ».
J’aurait été en panique totale.

Mais je n’ai plus ce besoin de validation. Ce qu’on peut penser de moi n’a plus d’emprise.
Et comme par magie, je vais pouvoir impacter et aider ENCORE PLUS de femmes !

Tout ça parce que j’ai pris soin de nourrir et de combler mon besoin « honteux », sans m’en cacher.

Et toi ?


Quel est le besoin inavouable que tu caches au fond de ton cœur ?
Qu’est-ce que tu souhaite de tout ton cœur qui se produise, mais que tu aurais honte de poursuivre officiellement ?

Discutons-en !
Ton avenir en dépend 🙂

Bonne soirée
Maelle

RÉSOLUTION 2020 : S’aimer (encore) PLUS.

(Un aperçu du chemin)

Concrètement, quand on commence à s’aimer plus, s’estimer plus (grâce à un déclic quelconque), ça commence toujours par des premiers (petits) changements concrets. 
Moi, par exemple, ça a été quand j’ai eu 17 ans et que j’ai choisi de ne plus agoniser sur le fait d’être belle ou pas et d’apprécier plus le fait que j’étais intelligente, curieuse et passionnée. 

Ça aurait pu s’arrêter là. (c’était déjà génial)

Mais quelques années plus tard, j’ai eu envie d’aimer mon apparence physique.
Alors j’ai appris à me maquiller et à m’habiller.
J’ai appris à « être séduisante », à recevoir des compliments et à ne pas m’écraser complètement sous l’attention des gens. 

Ça m’a donné un énorme boost de confiance en moi.
Ça aurait pu s’arrêter là. 

Mais ensuite, j’ai eu l’intuition que je voulais probablement avoir des « gains » plus profonds que ceux qui ont trait à mon apparence physique (mon regard, celui des autres, etc.)

Et si je pouvais vivre le même apaisement, mais en interne ?
Au niveau de ma PERSONNALITÉ.

Au lieu de végéter sans fin dans mon canapé ou de faire des choses par défaut, il m’est venu à l’idée que je pouvais CHOISIR des façons plus heureuses d’occuper mon temps (oui, je partais vraiment de loin).

Au lieu de passer des heures le soir à revivre ma journée et à me sentir mortifiée par des choses que j’ai dites ou pas dites.
Mortifiée par des scènes où j’aurais voulu être différente. Qu’on me parle ou qu’on me traite différemment, que moi-même je m’exprime différemment.
Il m’est venu à l’idée que peut-être je pouvais AIMER qui je suis ? Et ACCEPTER qui je suis ?

Et aussi que je pouvais (peut-être) CHOISIR de m’exprimer et d’ÊTRE d’une façon qui allait me plaire ?

D’ÊTRE au quotidien quelqu’un que j’aime ?

L’idée semble folle (« on est qui on est ») 

Mais j’ai fait des changements.

Radicaux.

Et c’était EXALTANT.

Ça semblait fou et impossible et ça a été dur.

Pourtant, en 2020 c’est la meilleure résolution que je t’invite à prendre.

PS : Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le justement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. 

Dans ce guide, je vous le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

ALAFOLIE DAY 2019 – It’s a wrap

Quand j’ai décidé que j’allais créer un événement annuel célébrant toutes les valeurs véhiculées par ALAFOLIE (ce fameux ALaFolie que j’ai choisis comme nom de ma chaîne YouTube quand je l’ai démarré en 2010 et qui est aujourd’hui mon porte-drapeau).

Quand j’ai décidé de créer cet événement, je le voulais vibrant, inspirant, stimulant.

Un événement lors duquel je pourrais rassembler mes clientes et les bombarder d’amour et de bonnes vibes pour qu’elles se construisent des vies exceptionnelles, qu’elle s’aiment ALAFOLIE, qu’elles se placent sur un piédestal, qu’elles sachent qu’elles méritent absolument tout ce que l’univers a à offrir de fabuleux.

Mission accomplie, d’après les feed-back  🎉🎉

Et je suis tellement contente !
Tellement comblée !

On était une cinquantaine à Paris et une cinquantaine en Guadeloupe.

Pour chacun de ces 2 événements, j’étais tellement stressée que j’ai tout organisé dans 3 à 5 jours précédents l’événement.

(d’ailleurs gros big-up a tous mes speakers qui ont relevé le défi de partager leur expertise et inspirer mes gens dans un si bref délai !
@fantaskcreations @bleuerachel @attitudesrelooking Rose Make-up Artist, Carine Aucagos, Lucie Charneau, Sandra… Vous êtes AU TOP 😘)

Merci à toute mon équipe pour votre capacité hors du commun à travailler au cœur de ma tornade.

Chiche pour 500 l’année prochaine ? 😎😜
#10Xyear

PS: Vidéo sur ma routine beauté ici : https://youtu.be/q-9LjXHIeg0

PPS : Et si tu osais t’aimer follement ?


J’ai crée un guide -gratuit – pour vous accompagner dans votre transformation physique.

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, avoir l’impression d’avoir régressé », qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceaux, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

La vérité est que quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagne !(La vraie vérité c’est que je me suis sentie encore mieux quand j’ai réussi à entièrement me détacher de l’apparence de mon corps, mais c’est venu après)

J’ai osé affronter le regard des autres en quittant mon travail sans filet de sécurité, crée mon entreprise, affronter encore une fois le jugement des autres pendant les premiers mois difficiles pour finalement arriver à un business florissant.

Rien de tout ça n’aurait été possible si j’étais resté la personne pétrie de complexe et mal dans sa peau que j’étais avant.

Acquérir une grande estime de soi, de la confiance en soi, c’est la première marche. Dans ce guide, je vous donne le processus exacte que j’ai suivi pour surmonter mes complexes et apprendre à me sublimer !

A télécharger ici : https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/

*Je suis la personne la plus importante au monde…* …Et toi aussi.

Archive 2018

Réfléchis-y : toute ton expérience de la vie n’existe qu’à travers ton corps et ton esprit. Tu ne vois que par tes yeux, tu n’entends que par tes oreilles, tu ne ressens que ce qui entre en contact avec ta peau… tout passe par toi !

Tu te rends compte ?

Non mais sérieusement est-ce que tu te rends vraiment vraiment compte ?

Parce que moi pendant longtemps je ne réalisais pas vraiment. Je ne réalisais pas que j’étais la seule personne au monde qui ne vivra jamais dans ma peau. Qui ne vivra jamais MA vie, mes expériences, mes ressentis.

Et tant que je ne le réalisais pas, je ne savais pas à quel point c’était précieux.

À quel point j’étais précieuse. Et à quel point toi -et donc vraiment, chaque individu sur terre- l’est.

Quand je l’ai réalisé, j’ai déplacé des montagnes pour moi. Pour m’offrir mes rêves. J’ai changé définitivement mon alimentation et mes habitudes de sport pour m’offrir le corps de mes rêves, j’ai développé LA routine capillaire de la mort qui tue pour m’offrir les cheveux de mes rêves. Jai pris le temps de prendre soin de ma peau. Et encore plein d’autres choses, comme créer mon entreprise.

Et tout cela sur la durée. Je me sens *toujours* belle, toujours heureuse et satisfaite. Rien à voir avec la boule d’anxiété que j’étais avant.

En fait, je suis devenu un gardien. Le gardien d’un immense trésor : moi-même.

Et tu es toi aussi ton propre gardien. C’est un job à prendre très très au sérieux !

Si tu t’occupes bien de toi, si tu te dis des mots gentils, si tu t’autorises tous les plaisirs, si tu t’offres de réaliser tes rêves, il va se passer une chose extraordinaire.

Un truc vraiment vraiment dingue : tu seras heureux-se. C’est une certitude.

Et si tu ne le fais pas ? Alors ton bonheur dépendra des autres, des circonstances.

Est-ce que j’ai eu le job ? Est-ce que j’ai un bon salaire ? Est-ce que j’ai perdu 5kg ? Est que mon mec m’a fait un compliment ce matin ? Est-ce que le RER est en retard ? Et bla bla bla.

Et franchement, avec toutes les merdes qui peuvent arriver dans une journée et même toutes les merdes qui peuvent arriver dans une vie (la mort, la maladie, par exemple) quels sont les chances que tout se passe de façon à ce que tu sois toujours heureux-se ? Aucune.

Absolument aucune.

Alors que quand tu décides de faire de toi-même une immense priorité, une petite perle précieuse… là. Là ! Mais mon Dieu ! Le bonheur ! Tout le bonheur que tu peux t’apporter à toi-même ! À quel point tu peux te combler !

Tu me diras « ouais mais pourquoi mon propre bonheur serait si important. C’est égoïste y’a des gens qui vivent la guerre et la famine bla bla bla ».

Mais justement. Justement !

Alors que TOI tu vis avec la sécurité, un toit sur la tête, un smartphone sur lequel tu lis ce message, de l’électricité, de l’eau courante, comment tu justifies de ne pas être comblée ? Comment tu justifies de ne pas te rouler dans la satisfaction tous les jours ?

Autre point ô combien important : les gens malheureux ça fait chier. Quand t’es de mauvaise humeur parce qu’il pleuvait ce matin tu fais chier tout le monde. Franchement, tu pourris l’ambiance ! Arrête !

Ensuite, quand tu décides d’être ta meilleure amie, ton amoureux, tes parents, bref être toi-même l’équivalent de toutes les personnes qui t’aiment le plus au monde alors il se passe de la magie : les kilos en trop, tu les perds beaucoup plus facilement.L’acné, tu trouves le moyen de la soigner, tes cheveux tu trouves le temps de les soigner, ta peau, tu prends le temps de la rendre douce comme la rosée.

Le job de tes rêves ? Tu y vas

Le mec de tes rêves ? Tu y vas

Le truc qui te fait tellement-peur-mais-t’aimerais-tellement-le faire-oh-mon-dieu ? Tu le fais.

Rien n’est trop beau pour toi !

N’est-ce pas ?

Je t’assure, aime-toi d’abord inconditionnellement et tout le reste viendra naturellement 😊 (parce que tu *sais* que tu le vaux bien)

Allez, dis-moi en commentaire 3 choses que tu vas faire pour toi-même parce que tu le mérites.

Je commence : Je vais aller au lit maintenant à 20h45 parce que je suis malade et j’ai besoin de repos (malgré le travail qu’il me reste à faire. Ce sera pour demain, je m’autorise à aller mieux)

Je vais écrire 3 pages d’appréciations pour moi-même avant d’aller me coucher parce qu’il y a rien de mieux pour se réveiller de bonne humeur (et cultiver l’amour de soi)

Je vais te proposer une expérience d’amour de son corps pour mieux changer son corps parce que l’idée même de partager ça en profondeur me donne des papillons dans le ventre (plus sur ça demain)

À toi maintenant 👌🏾 😘

Maelle

La façon la plus simple et accessible (tout en ayant un résultat WOUAW) d’avoir mon aide pour vos cheveux, c’est via mes Fiches Routine ALaFolie. 

Vous y trouverez des fiches explicatives détaillées pour vous accompagner de A à Z dans la mise en place de la routine capillaire qui vous permettra d’avoir des cheveux crépus doux et souples, ainsi qu’un guide détaillé pour vous permettre de sélectionner au mieux parmi les produits que vous avez déjà pour l’élaboration de cette routine.On trouve également dans ce guide des recettes maisons si vous préférez cette option.

Achetez la routine qui vous convient ici : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/ 

Routine Booster de Pousse

Routine Booster de Pousse pour cheveux abîmés

Routine Booster de Pousse pour cheveux fins

Routine Booster de Pousse pour cheveux défrisés

Routine Booster pour Retour au naturel (transition longue)


En achetant une routine, vous recevrez chez vous : 

💙 1 fiche « programme de soin » qui vous présente un calendrier de soin sur 12 semaines 

💚 1 fiche concept qui vous explique comment fonctionnent vos cheveux et vos soins. 

💛 1 fiche « comment ça marche » pour vous guider dans l’utilisation de vos fiches 

💜 3 fiches « routine quotidienne » qui vous expliquent quoi faire au quotidien (matin, soir, milieu de semaine)

💕 4 fiches « soins » qui vous expliquent le déroulement et le fonctionnement de chaque soin à faire dans le programme (la méthode alafolie est basée sur 4 soins « types »)

💛 5 fiches « méthode » qui vous présentent chaque étape du soin en détail et comment les réaliser de façon optimale (la manipulation et la « façon de faire » chaque étape du soin sont la pierre angulaire de vos résultats)

💜 1 livret « protéines et guide d’achat produits » (14 pages) qui vous expliquent comment sélectionner vos protéines et vos autres produits les appliquer à cette routine (contient également une liste d’ingrédient à repérer dans les produits que vous avez déjà pour savoir s’ils contiennent des protéines)(ce dernier est reçu par email au format PDF).https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Cliquez ici pour choisir votre routine ALaFolie : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Il est existe plusieurs : Booster de Pousse, Booster pour Cheveux Abîmés, Booster pour Cheveux Fins, Booster pour Cheveux Défrisés, Retour au Naturel et Vacances et Soleil.


Comment choisir ta routine ?


Première question à te poser : est-ce que tes cheveux sont secs et cassants ?Si oui, tu vas t’orienter directement vers la routine booster de pousse pour cheveux abîmés.


Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu es en transition ? Si oui, alors ce sera la routine « booster de pousse pour retour au naturel ».


Si la réponse est non, la question suivante est : est-ce que tu as les cheveux fins ?  Si oui, tu choisis la routine « booster de pousse pour cheveux fins »


Et là encore la réponse est non, ce sera la routine « booster de pousse ».


Cliques ici pour valider ton choix : https://cheveuxnaturelsalafolie.learnybox.com/routine-alafolie/

Dépasser ses blocages mentaux

En ce moment je lis ce livre (en photo) : The big leap, par Gay Hendricks
Hyper intéressant puisqu’il traite des ULP : upper limit blocks.
(Pourrait se traduire par « blocage au plafond » ou blocage liés à la limite supérieure).
L’idee est la suivante : nous sommes tous habitués à un certains niveau de bonheur et de bien-être (qui vient en général de l’éducation, du milieu dans lequel on a grandit). Et quand on atteint ou dépassé ce niveau de bonheur, on a tendance à s’auto-saboter.

Lire la suite