I am not my hair

Il y a quelques années, la chanson « I am not my hair » de la chanteuse India Ari faisait un tabas auprès des naturelles.

Chacune se fendait de son texte ou de sa remarque en mode « oui c’est vrai arrêtons de se focaliser autant sur nos cheveux »

« que l’on se défrise ou que l’on se tisse ou que l’on porte ses cheveux naturels, c’est juste un choix, ce n’est pas si important ».

Et je n’ai jamais écouté cette chanson parce que toutes ces remarques m’agaçaient : parce que oui, merde, c’est important. Ça me mettait hors de moi qu’on puisse balayer d’un revers de main une vraie question de société comme celle-là.

J’avais envie de hurler !

Non, mais les gars, ce n’est pas « qu’une affaire de cheveux ».

Il est question de se trouver belle.

De s’aimer et de s’accepter pleinement malgré le fait que les normes de beauté de la société soient 100% caucasiennes.

Dans un monde où pour les femmes la beauté est mise en avant comme la qualité première à avoir, ça compte.

Concrètement ça nous enlève d’emblée une source de valorisation personnelle. Source qu’on essaye désespérément de récupérer en portant nos cheveux – vrais cheveux ou faux cheveux – lisses.

Donc non, je n’étais pas d’accord avec l’idée de mettre simplement de côté le travail à faire sur soi-même pour apprendre à s’aimer et s’accepter telle que l’on est quoi qu’en dise qui que ce soit en se disant tout simplement « je ne suis pas mes cheveux, ce n’est pas grave ».

(Non, tu as un travail sur toi à faire, fais-le) (bref)

Mais aujourd’hui, quand je pense à cette phrase, c’est autre chose qui me vient à l’esprit.

Hier j’ai discuté avec une femme (peau claire – blanche matte – et cheveux lisses, mais d’après notre conversation je devine que ses cheveux naturels sont très bouclés) qui me disait « ah oui ce que vous faite c’est un travail important parce que parfois on n’a pas envie ou pas le temps de faire tout le travail pour ses cheveux et on se prend des remarques des collègues ».

Ça m’interpelle à plusieurs niveaux :

Elle n’apprécie pas les remarques des collègues, mais au fond, elle est d’accord : ses cheveux auraient dû être lissés, mais ce matin, elle était fatiguée.

Donc elle trouve aussi que ses cheveux bouclés n’ont pas leur place au bureau (elle travaille dans les assurances)

Et ça la met suffisamment mal à l’aise pour qu’elle se force à « faire le travail pour ses cheveux » malgré la fatigue ou le manque de temps.

Elle considère ses cheveux pas « coiffés » (portés naturels étant ici considérés comme pas coiffés) comme une « faute ». Elle se sent honteuse, mais elle aimerait qu’on lui lâche la grappe, qu’on « laisse passer ».

Et là j’ai envie de dire « mais tu n’es pas tes cheveux ! »

Si tu considères que tu fais du bon travail, que ta tenue, ta posture, ta présentation d’ensemble font honneur à ton entreprise et à ton poste : lâche-toi la grappe sur les cheveux ! C’est juste UN élément qui fait ton apparence physique, ce n’est pas tout !

L’obsession qu’on a à être toujours parfaitement coiffée est assez incroyable.

Une « mauvaise » coiffure n’équivaut pas à une mauvaise employée.

Si on arrivait à dissocier entièrement notre beauté d’ensemble avec le détail de chaque partie de notre corps (et du coup ça vaut aussi pour les ongles, et la peau et le ventre et les cuisses et les chaussures etc etc) on serait tellement plus libre !

Personnellement, mon moto est le suivant : si l’ensemble est bien, alors je *suis* bien.

Dites-le avec moi : je ne suis pas mes cheveux, je ne suis pas ma paire de boucles d’oreille pas parfaitement assortie au reste, je ne suis pas le petit bouton sur ma joue, je ne suis pas un ongle cassé sur ma main gauche…

Je suis belle.

Je suis stylée (si le style c’est important pour vous)

Je suis pro

Je suis bonne à mon travail

Je suis… vous pouvez choisir en fait. (c’est la beauté de l’humain, on peut entièrement choisir son identité)

Mais quitte à choisir, autant prendre quelque chose de vraiment valorisant et de sûr.

Pas quelque chose de superficiel comme une jolie coiffure.

Qu’est-ce que t’en penses ?

PS : Se créer des cheveux beaux, souples et présentables, le matin, ça peut être aussi simple que ça : 5 min, on divise, bim bam boum. 😍💛,Mais pour ça il faut une *bonne* routine, qui permet d’avoir les cheveux toujours dans un bon état le matin ! Un bon état c’est quoi ?

✅ Étirés de la racine jusqu’aux pointes (donc pas d’amas de cheveux à la racine que l’on va galérer à brosser..)

✅ Souples => On va pouvoir diviser très facilement des cheveux souples et obtenir rapidement (et sans peigne) soit un afro, soit un braid-out

✅ Secs (pas mouillés) et bien hydratés. Ces 2 mots ne sont ni opposés ni synonymes

❗ Les cheveux le matin ne doivent pas être mouillés du tout et doivent être bien hydratés.

Pour avoir cette combinaison gagnante tous les matins, il faut une bonne routine !

Les routines ALaFolie sont là exactement pour ça : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

♦️ Achetez la routine qui vous convient ici : https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Routine Booster de Pousse

Routine Booster de Pousse pour cheveux abîmés

Routine Booster de Pousse pour cheveux fins

Routine Booster de Pousse pour cheveux défrisés

Routine Booster pour Retour au naturel (transition longue)

En achetant une routine, vous recevrez chez vous :

💙 1 fiche « programme de soin » qui vous présente un calendrier de soin sur 12 semaines

💚 1 fiche concept qui vous explique comment fonctionnent vos cheveux et vos soins.

💛 1 fiche « comment ça marche » pour vous guider dans l’utilisation de vos fiches

💜 3 fiches « routine quotidienne » qui vous expliquent quoi faire au quotidien

💕 4 fiches « soins » qui vous expliquent le déroulement et le fonctionnement de chaque soin à faire dans le programme.

💛 5 fiches « méthode » qui vous présentent chaque étape du soin en détail et comment les réaliser de façon optimale.

💜 1 livret « protéines et guide d’achat produits » (14 pages) qui vous expliquent comment sélectionner vos protéines et vos autres produits les appliquer à cette routine (contient également une liste d’ingrédient à repérer dans les produits que vous avez déjà pour savoir s’ils contiennent des protéines)(ce dernier est reçu par email au format PDF).

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *