Etre à l’aise avec un corps imparfait

🌾🍀 Être à l’aise avec un corps imparfait 🌻⚘

En général, avant les vacances , la « résolution » la plus fréquente est de perdre du poids.

Sur instagram, je ne compte plus le nombre de post et de stories que j’ai vus à propos de kilos en trop, de gras, de devoirs de « reprendre en main » etc etc.

Ça fait quelques années que j’ai décidé de ne plus participer à ça et d’aimer mon corps quoi qu’il arrive.

(La remarque m’a déjà été faite qu’en tant que mince c’est « facile à dire » pour moi.

En réalité, je n’ai jamais discuté avec quelqu’un qui déteste autant son corps que j’ai détesté le mien. Je reviens de LOIN dans l’amour et l’acceptation de ma personne et de mon corps)

Se plaindre de son corps, c’est tellement normal. Et de ses vergetures en particulier.

Je dois vous avouer que je ne comprends pas. Je ne comprends pas pourquoi la publicité et les médias insistent pour qu’on déteste nos vergetures et qu’on les trouve moches !

J’ai des vergetures depuis que j’ai 13 ans, et je ne les ai jamais trouvé moches (d’autres choses oui, mais jamais les vergetures spécifiquement)

Ça m’a semblé être une partie intégrante du corps d’une femme (et du coup « cool, je commence à ressembler à une femme »). Toutes les femmes de ma famille en ont. À la plage, la très grande majorité des femmes en ont. Alors où est le problème ?

En plus quand on sait ce que c’est – quand on sait que les vergetures se créent sous l’effet d’une peau qui s’étire trop, trop vite, ou à l’inverse qui s’amincit trop, trop vite, ça en devient d’autant plus un beau marqueur de vie.

La grossesse, la magie de créer la vie dans son corps.

La prise de poids rapide : le tourment, l’angoisse, la douleur, l’anxiété ou la joie.

La perte de poids rapide : la déprime, la dépression, l’angoisse, l’anxiété. Ou la joie, le bonheur.

What’s not to love ?

Les vergetures, c’est les hauts et les bas.

C’est la lutte et la victoire.

C’est le triomphe de la vie !

Les vergetures racontent toujours une histoire et c’est toujours une belle histoire, en fin de compte.

Mes vergetures racontent un « haut » très haut et un « bas » très bas.

Un été heureux juste avant de rentrer en 3e : beaucoup de joie et de bonheur et un corps qui prend -enfin !- des formes. Puis la rentrée scolaire et ma mère qui s’installe avec son nouveau compagnon qui me dégoute au plus haut point. J’arrête de manger, sans vraiment m’en rendre compte. Je perds 10kg en moins de temps qu’il n’en faut pour le dire. (Moins de 2 mois dans mes souvenirs)

Vergetures vergetures vergetures.

1 an plus tard, la voiture chargée, on part. Soulagement intense !

Reprise de poids rapide.

Vergetures, vergetures, vergetures.

Elles sont belles mes vergetures !

Elles me racontent que le corps sait.

Que le corps encaisse.

Qu’il faut l’aimer et le chérir parce qu’il est en première ligne, toujours. Quand nous on se cache très très loin au fond de notre conscience pour ne pas avoir à faire face, le corps lui il est là, il encaisse.

Tout cela pour dire : j’aime mon corps, j’aime mes vergetures et je vous souhaite d’aimer aussi les vôtres :-)Je suis sûre qu’elles racontent de belles histoires : racontez-les nous !

(Les histoires d’accouchement bien gores sont aussi de belles histoires 😂)

Passez de bonnes vacances ❤

Maelle

Ps : J’ai créé un guide (gratuit) pour vous accompagner dans votre transformation physique ! Que ce soit pour le corps, les cheveux, la peau, le style vestimentaire, c’est très facile de vouloir changer et de se réveiller 3 ans plus tard en découvrant qu’on est exactement la même (ou pire, qu’on se trouve encore plus moche, qu’on se sent encore plus mal dans sa peau).

J’ai changé énormément de choses dans ma vie ces 3-5 dernières années et changer mon apparence physique a non seulement été un gros morceau, mais aussi un gros élément motivant/déclencheur pour tout le reste.

(Quand on se sent bien dans sa peau, on peut soulever des montagnes).

👉🏾https://cheveuxnaturelsalafolie.fr/cadeaux-lp-2/

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *