Est-ce que vous avez peur d’échouer ?

Archive 2018

Je crois que c’est une peur très partagée et aujourd’hui je me suis rappelé d’une chose importante : c’est quasiment impossible de faire des choses géniales si on reste paralysé(e) par la peur d’échouer.

En général c’est lié à l’ego. On associe notre valeur intrinsèque à la qualité de ce qu’on produit.

C’est ainsi qu’un échec prend très vite- consciemment ou pas- des proportions démesurées du type :

J’ai merdé = je suis une merde.

Aujourd’hui, 3 clientes m’ont fait part de leur déception sur la façon dont j’ai clôturé un programme et sur le suivi qui a été fait.

C’était intéressant : dans les faits, le programme a été entièrement délivré tel que décrit. Pour autant, elles s’attendaient à plus.

Pour moi, ça a été l’occasion de me rappeler : je veux être excellente et produire des choses excellentes. Mais c’est processus. Toujours.

On démarre débutant puis on s’améliore.

Mon programme Crépus & Longs est exceptionnel parce que j’ai bossé dessus pendant treeeees longtemps.

Mes packs sont super aujourd’hui parce que je me suis autorisée à les lancer quand ils étaient treeeees imparfaits. Ça m’a permis d’avoir du feed-back et d’améliorer les choses au fur et à mesure.

Et ce cas n’est pas différent : je prends le feed-back et je travaille à l’amélioration.

Mais ce n’est possible que parce que je détache ma valeur intrinsèque, mon estime de moi, de ce que je crée.

Je m’aime et je m’estime. Point. Peu importe ce que je fais et peu importent les résultats. (Et c’est un travail constant de rester dans cet état d’esprit)

Grâce à cela je peux passer un court instant à me sentir triste d’avoir merdé et tout de suite passer en mode *action* et agir pour améliorer mon produit 🙂 Tout cela pour dire : s’aimer ce n’est pas anodin, ce n’est pas juste un truc dans la tête.

Ça a aussi un impact très concret sur les actions qu’on mène, ce qu’on peut créer, et surtout la rapidité avec laquelle on avance dans ses projets !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *