Articles

Les 101 résultats possibles avec 4 nattes

La variété des coiffures : les 101 résultats possibles avec 4 nattes. Ou comment « changer de tête » sans rien faire de différent.

Vous le savez surement, je ne suis pas une GROSSE adepte de changement de tête et de coiffure.

Ce n’est pas tant que je n’ai pas le résultat (ce n’est pas comme si je n’aimais qu’une seule coiffure au monde), c’est surtout que je n’ai pas la patience, ni l’envie de passer plus de 5 minutes à me coiffer le matin.

Allez, disons que je peux aller jusqu’à 10 minutes (rare, néanmoins)

En somme je fais toujours grosso modo la même chose : je fais des nattes (2 ou 4) le soir, et je les défais le matin. Fin de l’histoire.

Pour autant, je n’ai pas toujours exactement la même coiffure et ça c’est la grande chance que l’on a avec la texture crépue.

Si je faisais la même chose sur cheveux lisses, j’aurais toujours exactement la même coiffure, au poil près.

Mais j’ai de la chance, j’ai les cheveux crépus.

Et donc ma coiffure varie, l’apparence de ma bouclette varie.

Parce que vous voyez, avec les cheveux crépus, les détails comptent. Les petits gestes comptent. Les petites variations dans la texture de départ, dans l’état de départ de la chevelure, vont faire une grande différence.

Et voilà comment, alors que toutes les coiffures ci-dessus sont nées de 4 nattes le soir pour dormir, elles sont toutes extrêmement différentes (Sur aucune de ces photos mes cheveux n’ont été étirés au sèche-cheveux, au lisseur ou tout autres outil ou technique d’étirement autre que l’usage de nattes et de doigté habile)

On me demande régulièrement des idées coiffures, on parle toujours du besoin de changer de tête et de comment ça peut être fait sans abîmer ses cheveux.

Mais au lieu d’aller dans de grand « chantier » à coups de gels, de brosse, de sèche-cheveux, de lisseurs, de pinces et barrettes et bandeaux, de fil à tisser et de faux cheveux, il y a de la magie dans CETTE maîtrise. Celle du doigté.

C’est LE sujet central de mon programme Crépus & Glam, dont je parlerais plus en détail demain.

En attendant, pour commencer à appliquer la méthode ALaFolie pour vos cheveux dès aujourd’hui et transformer votre chevelure en 12 semaines (malléabilité, douceur, longueur – prise de volume pour les cheveux fins, renforcement drastique de la fibre pour toutes les textures) vous DEVEZ démarrer avec les Routines ALaFolie !

Avec ces 15 fiches (+ le guide en PDF pour apprendre à sélectionner des produits qui vous conviennent), vous allez savoir précisément quoi faire, quand et comment, pour les 12 semaines à venir.

Pour cheveux fins, cheveux abîmés, cheveux défrisés, cheveux en vacances, retour au naturel, ou simplement la routine booster de pousse pour les cheveux « normaux ».

Vous saurez exactement quoi faire pas à pas.

Cliquez ici https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/routine-alafolie/

Comment aimer le rétrécissement de ses cheveux crépus?

Archives 2018

*Passer du court au long et toutes les longueurs intermédiaires : ou comment aimer le rétrécissement de ses cheveux crépus* Toutes ces photos ont été prises dans un intervalle d’un an, l’année 2015.

Je vous montre ce montage parce qu’une amie passionnée de cheveux naturels depuis presque aussi longtemps que moi l’a vue dans mon historique instagram et me l’a décrite comme « la photo ou tu montres des coiffures de toutes les époques, où on voit ton évolution sur plusieurs années ».

Du coup j’ai mis énormément de temps à comprendre de quelle photo elle me parlait (puisque toutes ces photos datent de la même année).

Et alors ça m’a rappelé : montrer la versatilité des cheveux crépus et la magie du « shrinkage » à TOUT LE MONDE (même aux plus aguerries et passionnées), c’est important.

C’est très important parce que le rétrécissement du cheveu crépu, le « shrinkage » comme on dit, c’est bien LE truc le plus frustrant pour la majorité des femmes noires qui décident de repasser au naturel.

Ça fait chier tout le monde, disons-le simplement.

Et moi la première : dans plusieurs de mes vidéos d’avant 2013, on peut m’entendre me plaindre rageusement du shrinkage.

Et je sais que je ne suis pas la seule : je discutais il y a quelques jours avec la soeur d’une amie qui a redéfrisé plusieurs fois ses cheveux parce qu’elle ne supportait pas le shrinkage. (Elle veut voir sa longueur, donc elle défrise)(va falloir qu’on parle lissage au fer, elle et moi un jour).

2015, c’est la première année ou j’ai changé mon regard sur le shrinkage.

C’est la première année où j’ai décidé d’en faire un atout et plus une faiblesse.

Et en faisant toutes ces coiffures (montrées en photo), toutes ces « coupes » (à ce stade on peut quasiment parler de nouvelle coupe, non ?) j’ai commencé à accepter mon shrinkage. Et plus que l’accepter, c’est l’année où j’ai commencé à l’aimer, vraiment beaucoup. A la folie, même 😉

Un bon moyen de commencer à aimer le shrinkage, c’est de ne plus y penser en termes de : « Oh non je ne peux jamais exposer ma longueur réelle » mais plutôt en termes de « Je peux changer RADICALEMENT de tête sans JAMAIS me couper les cheveux ».

Attendez, mais ça c’est une chance de DINGUE, non ?? Je vous le dis : nous femmes noires avons une chance folle 😃

Alors je reposte cette photo qui date de fin 2015 pour vous rappeler ceci : nos cheveux sont incroyables et fabuleux.

Aimez-les a la folie, ils le valent complètement ❤️

Bonne soirée

PS: Tu peux t’inscrire à ma newsletter en téléchargeant un de mes guides gratuits ci dessous:
Guide « OBJECTIF MALLEABILITE »  https://coaching.cheveuxnaturelsalafolie.fr/recevoir-le-guide-objectif-malleabilite-maximale/
Guide d’achat de produits : https://buff.ly/2UMWhqT
Guide beauté :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/ma-checklist-beaute/
Guide twist-out parfait :  https://cheveuxnaturelsalafolie.lpages.co/le-twist-out-ultime/

2012 et mes choix capillaires : Le prix à payer pour avoir les cheveux longs…

Retour sur mes résolutions capillaires de 2012 et ma réflexion sur l’équilibre à trouver entre faire pousser ses cheveux et se sentir belle et à l’aise avec eux au quotidien.

Lire la suite