Pourquoi il ne faut PAS se démêler les cheveux crépus tous les jours

(…quand on pratique les programmes du système ALF !)

Je dis tous le temps à mes coachés, aux ateliers, sur Facebook, à mon entourage (, à tout le monde !) qu’il ne faut JAMAIS se démêler les cheveux entre deux soins hebdomadaires (même avec les doigts). Pour comprendre pourquoi, on va commencer par parler de la notion d’ordre pour les cheveux crépus parce que c’est une notion-clé.

Démêlage au peigne à dent large et à sec (°_°’)

Si on part d’une définition générale, on peut dire que l’ordre c’est la régularité et la symétrie. Et comme pour tout, on peut aussi considérer les cheveux comme étant plus ou moins ordonnés. On peut considérer que des cheveux parfaitement lisses, raides, qui tombent en cascade sont des cheveux qui sont bien ordonnés, que des cheveux crépus parfaitement démêlés dans un afro soleil léger et aériens sont également des cheveux bien ordonnés. On peut dire qu’une chevelure où chaque cheveu appartient à une mèche ondulée (comme dans un twist-out ou braid-out) et régulière et où on n’a aucun cheveux « libre » comme étant des cheveux bien ordonnés. Ce sont trois ordres différents mais ce sont quand même des ordres. Instinctivement, nous (l’Homme avec un grand H) attribuons un certain nombre de qualité à l’ordre : l’ordre, c’est la régularité, la symétrie, l’ordre c’est beau, l’ordre c’est pratique, l’ordre c’est humain. Et c’est vrai que généralement, l’ordre présente souvent des avantages : avec de l’ordre, les cheveux sont censés être plus facile à manipuler et donner des résultats plus beaux, plus esthétiques. Mais qu’en est-il en pratique pour les cheveux crépus ?

On a déjà vu que des cheveux crépus parfaitement démêlés (avec le peigne) en une texture type mousse afro sont un type de chevelure ordonnée. Mais dans le système ALF, on considère que ce n’est pas le seul ordre possible.

Lorsqu’on fait un certain nombre de tressage sur ses cheveux, des nattes par exemple (nattes = tressage libre à 3 brins) (avec certaines précautions) et qu’ensuite on défait ces tressages, on obtient une chevelure dans une texture très particulière, dans laquelle les cheveux sont rassemblés dans des mèches qui possèdent un motif de pli particulier (des mèches bouclées, ondulées, frisées aux pointes) : c’est la texture de mise en pli de tressage. Et pour désigner le fait que les cheveux soient regroupés dans des mèches, on parlera de « mèche-à-mèche ».

On constate bien qu’une chevelure crépue dans un mèche à mèche de mise en pli de tressage est également ordonnée, bien que cet ordre soit d’une nature différente de l’ordre de l’afro mousseux. Appelons respectivement ces ordres l’ordre des mises en pli de tressage et l’ordre du peigne. Eh bien l’ordre des mises en pli de tressage est l’ordre de base que favorise le système ALF. C’est l’ordre que l’on construit à la fin des soins hebdomadaires lorsque l’on fait des nattes (ou des vanilles) à l’étape d’application des laits et des beurres. L’ordre du peigne n’est employé qu’exceptionnellement, par exemple lorsqu’on veut porter spécifiquement un bel afro bien aérien.

Pourquoi privilégier l’ordre des mises en pli et mettre de côté l’ordre du peigne ? Parce que :

  1. L’ordre du peigne possède beaucoup (trop) d’inconvénient et d’obstacle qui rendent la manipulation des cheveux crépus très pénible, douloureuse, difficile, impossible.
  2. L’ordre des mises en pli de tressage offre beaucoup plus de possibilité aux cheveux crépus.

L’ordre du peigne a beaucoup d’inconvénient : il est fragile et il « meure » très vite (des cheveux crépus démêlés et gardés libres vont se ré-emmêler quasiment instantanément, en 2h-3h). De plus, il est difficile et pénible à construire et il provoque beaucoup de casse. En fait, la voie pour obtenir l’ordre du peigne défait presque toutes les raisons pour lesquelles on cherchait initialement à l’obtenir (facilité à s’occuper de ses cheveux, esthétique, etc.). A partir d’un certain niveau de longueur, l’ordre du peigne est toujours pénible et douloureux à obtenir, quelque soit la fréquence à laquelle on démêle ses cheveux avec un peigne, car chez les cheveux crépus cet ordre est intrinsèquement fragile et éphémère et ils finissent toujours par s’emmêler. L’ordre du peigne provoque également beaucoup de casse, ce qui a un impact très négatif sur le niveau de rétention de longueur : l’ordre du peigne est une des principales causes de stagnation de la longueur chez les personnes aux cheveux crépus.

D’un autre côté, le système ALF repose sur l’ordre des mises en pli et en particulier sur l’ordre des mises en pli de tressage. Cet ordre se construit principalement au moment du soin : on fait un certain nombre de tressage en appliquant une certaine technique. On obtient à la fin de ce soin un mèche-à-mèche d’une certaine résolution (la résolution d’un mèche-à-mèche est le nombre de mèche de ce dernier, généralement entre 36 et 96 mèches). Et entre deux soins, on se contente de maintenir et d’entretenir cet ordre. L’ordre des mises en pli de tressage est très résistant, avec la routine du soir du programme de base du système ALF (ou du programme des packs Longueur), il suffit de deux à quatre nattes (quand on a suffisamment de longueur) pour rafraîchir son mèche-à-mèche et pour le protéger des contacts et de l’agitation d’une nuit de sommeil. En cas de besoin, on peut compter sur la routine de l’hydratation d’entre deux soins pour une réparation plus musclée du mèche-à-mèche. L’ordre des mises en pli de tressage permet également une grande variété de coiffure esthétique, moderne et les techniques de coiffure qui lui sont associés sont douces et rapides à mettre en oeuvre. Et les routines capillaires qui s’appuient sur l’ordre des mises en pli de tressage ont souvent un impacte positif voire très positif sur le niveau de rétention de longueur : en suivant un programme qui s’appuie sur cet ordre, on est à peu près sur de faire pousser ses cheveux. Au final, l’ordre des mises en pli de tressage offre beaucoup de possibilité et c’est sur ce potentiel immense que capitalise le système ALF en créant notamment des programmes et des jeux de routine qui mettent cet ordre à leurs centres et qui permettent à leurs pratiquantes d’atteindre leurs objectifs capillaires et de vivre leurs cheveux naturels sereinement au quotidien.

Mèche-à-mèche brut typique obtenu à la fin d’un soin. À gauche on a 14 nattes, à droite on a un mèche-à-mèche d’une résolution de 42 mèches (14 nattes x 3 mèches par natte)

Vous l’avez donc compris, une grande majorité des programmes et des routines que je propose repose sur cet ordre, l’ordre des mises en pli de tressage.

A ce stade de votre lecture, vous devez à présent surement commencer à comprendre pourquoi il ne faut absolument pas démêler vos cheveux entre deux soins. Les méthodes de manipulation des cheveux de l’ordre du peigne et celles de l’ordre des mises en pli sont complètement différentes les unes des autres. Pour obtenir l’ordre du peigne, on passe le peigne dans des mèches de cheveux et on obtient une texture aérienne alors que pour obtenir l’ordre des mises en pli de tressage, on fait des nattes, on les défait (pour faire simple) et on obtient un mèche-à-mèche avec un certain pli. Et bien figurez-vous que rien n’est pire pour l’ordre de la mise en pli que de lui appliquer des méthodes de l’ordre du peigne. Même un simple démêlage au doigt peut tuer ou endommager sérieusement l’ordre de la mise en pli, un ordre qui en d’autres circonstances est très robustes. Et ça se comprend très bien : lors d’un démêlage (au peigne, à la brosse ou même au doigt, aussi superficiel soit-il), vous cassez complètement la structure des mises en pli et vous « tuez » les mèches. A la fin, et pendant un bref instant, vous aurez atteint un certain ordre, l’ordre du peigne, mais on l’a vu l’ordre du peigne est fragile et éphémère et en à peine 2h-3h, c’est le chaos et la souffrance qui s’installera à nouveau dans vos cheveux ! Ça n’en vaut vraiment pas la peine et ça défait tout l’intérêt des différentes routines de vos programmes (routines du soir, routine d’hydratation de milieu de semaine, 5e étape de la routine de soin, etc.) !

Alors comment on fait si on veut rafraîchir son ordre de mise en pli ? Vous avez plusieurs possibilités :

  1. Eviter les phénomènes qui agressent le mèche-à-mèche. Ça consiste principalement à ne pas démêler (au peigne, à la brosse, au doigt) parce qu’en dehors de ça, un mèche-à-mèche de mise en pli de tressage construit avec une bonne technique est très résistant. Il résiste notamment très bien aux petites agressions du quotidien (appuyer ses cheveux contre une surface, juste avoir ses cheveux libres exposés au mouvement et à la gravité, recevoir un petit peu d’eau, etc.).
  2. Rafraîchir son mèche-à-mèche avec les nattes de la routine du soir. Les nattes ont la capacité de re-solidariser les mèches du mèche-à-mèche. Mais pour cela pas besoin de refaire exactement les même nattes que celles qui ont donné naissance lors du soin au mèche-à-mèche avec ses mêmes mèches : ce n’est pas comme cela que les nattes hors soin agissent. Les nattes ici vont servir à appliquer une tension d’une qualité particulière aux cheveux, tension qui va re-solidariser les mèches encore « vivantes ». Deux à quatre nattes suffisent déjà à réparer efficacement les mèches du mèche-à-mèche. Mais si la situation est délicate et que votre mèche-à-mèche commence a être sérieusement brouillé, c’est-à-dire que vous avez du mal à distinguer les mèches avec vos doigts, vous pouvez faire plus de nattes (7 à 8 nattes par exemple). Plus de nattes veut dire plus de tension, plus de tension donne une meilleur réparation. Mais il vaut mieux garder les grands nombres de natte et les grandes réparations pour les routines d’hydratation d’entre-deux soins (sauf si vous avez une coiffure plus raffinée à sortir…).
  3. Réparer son mèche-à-mèche avec la routine d’hydratation d’entre-deux soins. Les laits et les beurres appliqués aux cheveux lors de cette routine augmentent beaucoup l’efficacité de la réparation avec les nattes. C’est à ce moment qu’il est le plus intéressant de faire un plus grand nombre de natte (7-8 nattes par exemple)
  4. Au quotidien, utiliser les manipulations au doigt qui réalignent les cheveux dans leurs mèches et qui les replacent dans leur propre « canal ».

Avec ces quatre méthodes, vous avez tout ce qu’il faut pour prendre soin de votre ordre de mise en pli de tressage. Et si la situation commence à être vraiment désespéré, c’est que le moment de faire un nouveau soin est arrivé. Mais ne vous inquiétez pas trop : l’ordre des mises en pli de tressage est très résistant et il peut durer entre une et deux semaines en fonction des précautions que vous prenez.

Maintenant vous savez ce qu’il vous reste à faire : défaites-vous de vos réflexes et de vos pulsions de maniaque de l’ordre et du peigne et faîte confiance à la méthode : elle marche !

Pour celles qui sont à la recherche d’un programme à suivre qui s’appuie sur l’ordre des mises en pli de tressage dont j’ai parlé dans cette article, je vous invite à découvrir les packs Longueur. Avec les packs Longueur, vous aurez un programme de soin sur 12 semaines, un jeu de routine capillaire très bien expliqué sur des fiches, d’autres fiches décrivant clairement comment manipuler ses cheveux et réaliser les routines du pack, et une sélection de produit capillaire parfaitement adapté au programme de soin, aux besoins des routines de leurs packs et qui fonctionne très bien ensemble.

Pour plus d’information :

Et pour plus information concernant les autres programmes du système ALF, inscrivez-vous à la mailing list de CheveuxNaturelsALaFolie en inscrivant votre prénom et votre adresse mail dans les champs ci-dessous.

Un commentaire à propos de “Pourquoi il ne faut PAS se démêler les cheveux crépus tous les jours

  1. Coucou! J’ai vu dans la barre d’informations que tu utilisais un lait shea moisture et un beurre de karité. Mais desquels parles-tu? J’aimerais bien connaître leurs noms, ils font de supers boucles! J’utilise l’humecto de Keracare à l’huile de Jojoba, mais mes cheveux sont « huileux » et impossibles à toucher, et après la mise en pli est « bof ». Pourtant je n’en utilise que très peu! Tu pourrais me donner les noms de tes produits s’il te plaît?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *