2012 et mes choix capillaires : Le prix à payer pour avoir les cheveux longs…

Retour sur mes résolutions capillaires de 2012 et ma réflexion sur l’équilibre à trouver entre faire pousser ses cheveux et se sentir belle et à l’aise avec eux au quotidien.

J’ai commencé l’année 2012 en prenant des résolutions capillaires drastiques axées sur la pousse. Je veux je veux je veux des cheveux qui m’arrivent à la taille (en les étirant) et un twist-out qui tombe largement sur mes épaules. Bon, ça, ça n’a pas changé. En revanche j’ai pris beaucoup de recul sur mes cheveux et mon mode de vie. Il faut être réaliste : pour retenir toutes mes longueurs (c’est-à-dire éliminer complètement la casse) et avoir les cheveux qui poussent de 12 cm par an, il me faudrait une routine capillaire de fou, qui prend tout en compte! Et franchement, ça ne me correspond pas du tout.

Dernièrement, j’ai réfléchis pour une vidéo (qui reste en travaux parce que je n’ai pas encore trouvé la bonne façon d’aborder les choses) à une échelle des éléments de soins des cheveux crépus et à la façon de les ajouter progressivement à sa routine. L’idée étant de ne pas se démotiver en voulant commencer à tout faire d’un coup. Donc grosso modo on commence par se vaporiser les cheveux pendant 15 jours, et on fini quelques mois plus tard en maître Jedi du cheveu. Bon,  j’ai donc établit 6 paliers (Allant du complet novice capillaire qui s’arrache les cheveux sans même s’en rendre compte (niveau 1) au maitre Jedi du cheveu qui maîtrise tout de la racine aux pointes -niveau 6). Et bien sur cette échelle de 1 à 6, je me situe à 3.

Vous voyez ce que ça veut dire ? Bien que je veuille avoir les cheveux longs, par rapport à mon quotidien, ma flemme, mon niveau de motivation, je ne fais que la moitié de tout ce qui pourrait être fait pour avoir des cheveux en parfaite santé. Et franchement, ça me convient – pour l’instant en tout cas. Je n’arrive pas à imaginer comment j’intégrerais dans ma vie toutes ces autres petites choses (comme par exemple sceller systématiquement l’hydratation, être en coiffure protectrice tout le temps, ne jamais faire de petites vanilles et si j’en fais, ne jamais les lâcher, etc. etc.)

Finalement je réalise que le plus important pour moi – je l’avais d’ailleurs déjà mentionné dans une vidéo – est de pouvoir disposer de mes cheveux. Me coiffer le matin comme bon me semble, me sentir jolie, jouer gratuitement dans mes cheveux quand je regarde la télé juste parce que j’aime les toucher (c’est très très mal, on se retrouve avec des petits bouts de cheveux dans les mains qui auraient été bien utiles accrochés à ma chevelure à me donner de la longueur). Autre chose par exemple : Faire des mini-vanilles et vouloir les garder longues (bien étirées) le plus longtemps possible. Ben pour des cheveux comme les miens qui réagissent à l’eau au quart de tour, ça nécessite tout simplement de ne pas les mouiller. Donc grosso modo 3 semaines sans hydratation (OOOOhhhhhh myy GOD ! Je sais…). Bon, je tempère en faisant un immense soin juste avant, ce qui fait qu’ils restent bien hydratés au moins 10-15jours, mais quand même…

Vous voyez, il y a tous ces moments où ils faut choisir entre de beaux cheveux (c’est-à-dire une belle coiffure) et des cheveux en bonne santé. Sachant que la beauté m’importe pas mal au quotidien… (oui voilà je l’ai dit !)(cf. la vidéo ci-dessous)

Et bien ma foi, j’essaye de trouver un juste milieu entre les deux. Pour l’instant, le gagne en moyenne 5-7 cm par an (c’est peu) mais c’est le prix à payer pour ne pas être prisonnière de mes cheveux alors ça me va.

Et vous, où est-ce que vous en êtes à ce propos ? Vous faites tout ce qu’il faut ? Vous enfreignez les règles et vous vous sentez coupables ? Vous vous en foutez ? Parlons-en !

33 commentaires à propos de “2012 et mes choix capillaires : Le prix à payer pour avoir les cheveux longs…

  1. Coucou MC, ( armelle) alors en faite pour le moment c’est à dire ( au début de mon aventure capillaire (3 mois de transition et a un mois du big chop), je m’investis énormément pour mes cheveux. C’est à dire, le w.e bain d’huile, shampoo(savon d’alep, shikakai ou curls ), AS,Masque puis hudratation. Et la semaine vapo, chantilly de karité et parfois je scelle avec de l’huile de carapate. Hummm voila.Et en interne leveure de bière ( c’est super ce truc) Mais je me dis souvent flutttt, mes cheveux ont bien poussé, mais je dois les vaporiser et la le skrinkage assuré. Mais j’ai tellement peur que le froid les abime que je me dis bon armelle, tampis même skrinké tu es jolie et j’hydrate mais c’est vrai que souvent, surtt quand j’ai un twist out(trop mignon sur cheveux court), je me tate bcp devant le miroir le matin. Voilà 🙂

    1. Salut Armelle,

      T’en es au tout début c’est normal de s’y mettre à fond ! 🙂 Moi j’ai pas ton courage, je ne vaporise pas le matin parce que franchement, les noeuds, je peux pas, ça atteint les limites de ma patience.

      1. Bonjour Miss Camaelle,

        Petite question sur les pointes et fourches… Il me semble que dans une de tes vidéos, tu disais que tu ne les coupais pas systématiquement comme il est recommandé de le faire (tous les 2-3 mois)
        Alors, moi j’en ai plus qu’assez, je suis toujours en train de couper mes cheveux car j’ai un grave souci de pointes et de fourches et en ce moment, c’est fourches sur fourches et…..je n’ai pas envie de les couper car manifestement, ce n’est pas la solution !!!
        Que pourrais-tu me conseiller ?
        Si finalement couper ses fourches est purement esthétique et que soigner ses cheveux, les hydrater, les nourrir peut éviter leur propagation voire l’enrayer, cela me suffit amplement…

        1. Oui effectivement je ne les coupe pas systématiquement. Ma théorie c’est que sur des cheveux crépus, les fourches ne se voient pas (contrairement aux cheveux bouclés ou raides, ou les fourches donnent vraiment un côté « froissé » aux pointes. MAIS, les pointes restent un « problème » puisqu’elles peuvent remonter le long de la fibre et qu’elles rendent les pointes plus fragiles. Donc on a deux choix : soit on n’a pas la patience de traiter délicatement ses pointes (fourchues) pour qu’elles ne s’arrachent, qu’on n’a pas la patience de leur faire de bons bain d’huiles, de les démêler en douceur, de les hydrater un max, alors il faut mieux les couper, parce qu’on aura juste les cheveux monstrueusement secs et cassant.

          Mais en l’occurence, tu me sembles prête à les nourrir correctement, faire des soins régulièrement, etc. Donc franchement, si ça t’embête trop, ne les coupe plus que 1 ou deux fois par an (ou alors vraiment si il y a des noeuds). C’est ce que je fais et ça se passe très bien.

          1. Merci de m’avoir répondu.
            Il est vrai que j’avais délaissé les bains d’huiles avant-shampoing depuis un petit moment maintenant (pas bien, vilaine…je sais !). Mais comme tu dis, là je suis déterminée à prendre soin de mes cheveux.
            Je me suis lancée un défi et ce ne sont pas quelques fourches, aussi nombreuses soient-elles, qui vont me décourager !

            PS : Ravie d’avoir découvert ce blog et facebook. Je te suis déjà depuis un petit moment sur youtube et j’étais toujours à l’affût de nouvelles vidéos qui se faisaient rares (ce qui est rare est précieux…mais quand même ! lol)
            Vraiment good job, j’aime beaucoup ce que tu fais !

  2. Salut! Ben moi j’ai commencé à prendre soin de mes cheveux en septembre 2011 en faisant 1 soin profond par mois ou toutes les deux semaines. Durant toute l’année 2012 je faisais des vanilles (ma coiffure favorite) et je les laissais pendre, je faisais très attention lors du démêlage, j’hydratais une fois que je les sentais secs et j’ai fini par couper 2 à 3 centimètres de pointes abîmées en juin dernier. J’ai tout de même pu compter 18 cm de pousse 1 an plus tard en septembre 2012!!!
    Maintenant depuis octobre 2012 je favorise les coiffures pro pour voir ce que je pourrai réellement retenir si je fais tout bien comme il faut.

    1. Wouuaaaaaaaw tes cheveux poussent super vite t’as une chance folle !!! *jalouse je suis*
      Si tu peux retenir encore plus de longueur en faisant des coiffure protectrice ce serait absolument génial ! Je te le souhaite ! 🙂

      1. Salut, ça veut dire « coiffure protectrice » : le principe en gros c’est de « gérer » ses cheveux de sorte à limiter la casse (ça peut vouloir dire être en chignon tous les jours, ou alors éviter les manipulations (pas de peigne, démêlage seulement une fois par semaine ou moins, faire des coiffures longues durée, etc). Pour plus de détails, regarde cet article : http://misscamaelle.wordpress.com/2012/05/19/comment-choisir-sa-coiffure-protectrice/

  3. Je suis assez d’accord avec toi. Je veux que mes cheveux poussent mais pas au détriment de belles coiffures. Donc je compose en essayant de garder mes cheveux hydratés le plus possible.

  4. C’est toute la question de savoir si on veut être réduite à une touffe de cheveux ou pas… Perso, je fais le nécessaire pour que mes cheveux soient coiffables sans peine et aient un « joli aspect » mais j’ai d’autres centres d’intérêt et ma vie ne tourne pas entièrement autour de ma touffe de cheveux ! Faire un soin de 5 heures toutes les semaines c’est proprement incompatible avec mon rythme de vie, même si j’adore mes cheveux au naturel et que je les redécouvre un peu tous les jours ! C’est, pour moi, la limite entre le soin du cheveux et L’oBsessioN capillaire 🙂
    Bonne année miss !

    1. Coucou, alors moi je ne dirais pas que faire un soin de 5 heures chaque WE c’est de l’obsession capillaire. Moi je pense que mon soin du WE me prend plus de 5 heures puisque je commence avec un bain d’huile avec lequel je dors la veille de mon shampoo. Mais pour moi c’est un plaisir et c’est devenue systhématique, comme se laver, se brosser les dents lool 🙂 Mais c’est vraiment parce que faire mes soins, préparer mes bains d’huiles mais masques j’adore. Epuis même si mon soin dure quasiment toute la journée, on a le tps de faire pas mal de chose entre temps, ménage, repas, pose TV, mes obligatons d’étudiante puis pleins d’autres choses quoi. Mais après c’est claire ce traintrain là ne convient pas à tout le monde .D’ailleurs je pense que le mieux c’est de trouver une fàçon de s’occuper de ses cheveux qui convienne à son rythme de vie,au niveau d’investissement qu’on est prêt à y mettre et voila 🙂 bisou bisou

    2. Lool dites donc ta limite sur l’obsession capillaire est placé très tôt ! Je me souviens à l’époque ou j’étais défrisée et que mes cheveux étaient très moches et que je m’en occupais très peu moi-même, j’allais régulièrement chez le coiffeur avec ma maman et ma soeur pour faire des soins. On faisait la queue toute la journée et on y passait souvent toute la journée du samedi! Et pourtant j’étais looooooin de l’obsession capillaire à l’époque ^^

      Ceci dit, chacun place sa limite finalement là ou la vie qu’on mène la place pour nous.

  5. Bonjour,

    je suis d’accord avec toi pour moi également la priorité est de se sentir belle avec ses cheveux au détriment parfois de quelques centimètres de longueur. Par contre j’ai les cheveux qui ont peu de volume (comme ta sœur) et mon objectif de cette année est vraiment de gagner en épaisseur pour les beaux jours. Du coup je fais tout ce qu’il faut depuis le mois de décembre niveau hydratation et style protecteur pour gagner en volume. J’ai rajouter dans ma routine les poudres indiennes espérons que cela marche.

    A+

  6. J’ai commencé une coiffure basé sur les soins et coiffure spécifique. Ma routine est protéiné et je suis en challenge coiffure pro, donc la manipulation est vraiment réduite ( seulement le jour de mes soins-shampooing).
    Cela ne me dérange pas car je n’ai pas trop le temps de me coiffer le matin et je veux vraiment amélirer la santé de mes cheveux. 😉

  7. C’est vrai que c’est pas évident de combiner beauté et santé, ça dépend des objectifs. Moi en ce moment c’est priorité santé, vu les dégâts que j’ai causé à mes cheveux pendant looongtemps. J’essaie de les manipuler le moins possible, mais j’essaie tout de même de faire des coiffures protectrices assez jolies mais sans prise de tête, histoire de pas ressembler à rien non plus!

  8. Bonjour,

    Depuis 15 jours je suis à fond sur tes vidéos et tes trucs et astuces et c’est vraiment formidable. J’ai fait mon dernier défrisage en mars 2012. J ai pas fait de Big Chop je voulais me couper les cheveux au fur et à mesure pour ne pas que ma mère fasse une crise cardiaque!!! J’ai des cheveux fins cassants super fragiles. Là ils sont quasiment naturels mais toujours super fragiles. De toute ma vie ils ont jamais été très longs. Ils me touchaient à peine l’épaule quand j’en prenais soin. Tu aurais des coiffures à conseiller à celle qui n’ont pas beaucoup de cheveux sur la tete? Merci d’avance

  9. Alors,moi lorsque je revenais au naturel ce n’etait pas dans le but d’atteindre une longueur de ouf en un temps records,mais de me prouver que je peux m’occuper toute seule de mes cheuveux crepus naturls,dans un contexte ou pleins de personnes de mon entourage pensaient que j’allais galerer et que j’allais de nouveau redefriser.lorsque j’ai commence a regarder des videos youtube de filles qui prenaient soin de leur cheveux avec leur length check ,objectifs longueur et autres je me suis mise a faire comme elle et je me suis dis que si je reussissais a obtnir en en 3 ans la longueur que j’avais avant de commencer a me defriser les cheveux ce serait deja pas mal sachant que j’avais au bas mot un apl,et j’ai lamentablement echoue.a presque 4ans d’ac j’en suis encore bien loi.je voudrais juste sarriver a la conclusion qu’une aventure capillaire doit se vivre tout naturellement,comme un jeu, elle doit etre un divertissement avant tout dans le sens ou nous devons profiter de chaque etape de notre pousse(c unede tes phrases que j’aime bien et je te l’ai pique lolk

  10. Je disais tantot qu’il faut profiter de chaque etape de sa pousse pour faire les coiffures qui leur correspondent et faire de nouvelles experiences en terme de soins et ne pas se fixer d’objectifs trop strictes et parfois pas du tout realistes,car on coure le risque apres d’etre decu.

  11. je viens de decouvrir ton blog, bien que je connaissais ta chaine youtube ! je trouve tes articles tres intéressants ! pour la retention de longueur dont tu parles, je suis dans le même cas ! apres 5 ans et demi sans defrisage, je suis à une longueur BSL (soutien gorge) alors que ma soeur au même moment etait déjà mid back length ! Ca me soule un peu, mais rien qu’en imaginant toutes ces années en coiffure protectrice (grosses tresses), sans brushing sans fantaisie, bon je suis pas prête à payer le prix ! Je prefere de loin me sentir féminine dans mes coiffures , faire des soins rapides et integrables a mon emploi du temps !! la longueur à la taille viendra bien un jour loool

  12. Coucou,
    Je ne suis pas vraiment adepte d’internet mais je tenais vraiment à te féliciter. Depuis avril 2012 en cherchant des conseils je suis tombée par hazard sur ton témoignage du « big shop ». Ca fait maintenant un an que je fais des efforts pour réapprendre à aimer mes cheveux que j’ai à tour de role couper/défriserchaudfroid/couper 🙁 ils ont survécu je ne sais pas comment, car jusqu’à ton témoignage je ne les aimais pas. 8 cm en un an après les avoir rasé… j’aime les toucher, les sentir entre mes doigts, jouer avec mes boucles, les sentir vibrer quand je les masse… j’attends avec impatience que l’année se passe pour obtenir 8 cm de plus. Sinon je fais un minimum de soins car je trouve ça fastidieux et financièrement pas très abordable, je suis encouragée par ma fille qui n’a absolument pas de problème avec ses cheveux qui lui tombe sur les hanches du haut de ses 11 ans. Au fait je suis métis mais malgré tout mes cheveux sont pour moi difficile à gérer. J’ai mis en pratique tous tes conseils et quand je vois ta chevelure ça me stimule…

    1. C’est génial ça ! Je suis contente de t’avoir encouragé. C’est vrai que les soins ça prend un peu de temps mais tu devrais essayer d’en au moins une fois par mois. Tu verras ca rend les cheveux bcp plus souples et facile à gerer.

  13. Bonjour alors j’ai arrêtée le défrisage depuis 7 moi en faisant une transition et mes cheveux m’arrive aux épaules, je voudrais réalisé de belle coiffure mais je ne sais pas coiffé et je voulais retrouver mon naturel rien que pour ça donc j’aurais aimais savoir ou apprendre les bases pour que je puisse profiter au maximum de mes cheveux crépus et réussir à les rendre plus souple et aussi jolie que les tiens en tout cas tes conseils me sont bien utile et me pousse à poursuivre mes effort pour avoir une longueur que je souhaiterai merci pour tout

  14. Hello!!!
    Merci pour ton blog…
    Je suis une routine assez précise depuis 2 ans… cependant, je manipule mes cheveux tous les jours pour faire un chignon, et je les humidifie avant. Lors de cette humidification et manipulation, j’ai toujours une dizaine de bouts de cheveux cassés dans les mains.. Est-ce normal selon toi? Y-a-t-il une casse inévitable?
    Je ne peux pas moins les manipuler si je garde la même coiffure toute la semaine mes cheveux ne ressemblent à rien je suis obligée de me coiffer tous les jours!
    Merci beaucoup!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *