Passer au naturel : les étapes clés.

J’aborde dans cet article les différentes façons de revenir au naturel, les avantages et inconvénients de chacune, et quelques trucs et astuces pour une transition longue réussie.

Ça y est, le mouvement est lancé, le naturel est de retour, comme le disait déjà cette vidéo (que j’adore!) il y a 2 ans !

Il ne vous reste plus qu’à prendre le train en marche et à tenter, vous aussi, l’aventure des cheveux crépus resplendissants, éclatants, bouleversants, avec lesquels vous réaffirmerez votre personnalité à travers vos coiffures sculptées sur-mesure! Pour avoir moi-même vécu et adoré l’aventure, je vous y encourage de tout mon cœur, et de toute ma capacité de rédaction et de création. Eh bien oui, forcément, je ne PEUX décemment pas me contenter de vous balancer une grande tape dans l’épaule, un grand sourire et lever le pouce. Je vais essayer de vous accompagner sur cette route, pas si longue, vers le naturel.
Et une fois que vous y serez, on va continuer vers la maîtrise de ses cheveux, les variations de styles, bref, le FUN, quoi !

Mais chaque chose en son temps, pour l’instant, débarrassons-nous de ces longueurs défrisées.

Tout d’abord, il faut savoir qu’il n’existe aucun moyen de dé-défriser ses cheveux. Le défrisage est un procédé chimique irréversible, une fois que votre textures a été lissée (ou assouplie) par le défrisage, il n’y a pas de retour en arrière possible. Ce serait comme essayer de ressusciter un mort, si je peux me permettre la comparaison foireuse.
L’unique moyen de récupérer une chevelure 100% naturelle sera d’attendre que poussent de nouveau cheveux, et bien sûr, de ne plus re-défriser ces cheveux (communément appelés « repousses »).

Vis-vis de ses repoussent non défrisées, vous avez deux attitudes possible : Couper tout de suite tous vos cheveux défrisés (on parle alors de Big Chop), et donc vous occuper tout de suite de vos cheveux naturels, très courts, ou alors attendre d’avoir une certaine longueur de « repousses » avant de couper, si vous ne souhaitez pas porter une coupe trop courte. Dans ce dernier cas on parle de transition.
Les deux façon de faire sont très différentes, et, personnellement j’ai une préférence pour la première, qui vous permet d’apprendre à connaître vos  cheveux petit-à-petit, à différents stades de longueur, évitant ainsi de se retrouver d’un coup submergé par une énorme quantité de cheveux crépus qui pourra passer pour une masse indomptable et incoiffable. Cependant, les deux méthodes se valent et ont leurs avantages et inconvénients. Passons-les donc en revue.

LE BIG-CHOP RAPIDE
(moins de 6 mois après le dernier défrisage)

cheveux crépus ultra courts

Avantages :
– Pas de gestion des deux textures : bouclettée/défrisée.
– Découverte progressive de ses cheveux, on ne se sent pas submergée.
– Tester de coiffures sur cheveux courts les rend plus simple à maîtriser.
– Simplicité de l’entretien d’une coupe courte

Inconvénients :
– Avoir à porter les cheveux courts (féminité à assumer)
– Peu de possibilités de changements de tête (hors rajouts)

TRANSITION LONGUE

Avantages :
– On s’habitue à sa texture crépus avant d’avoir à changer complètement de tête.
– On garde sa longueur, le temps de se faire à l’idée d’avoir les cheveux plus courts
– Au moment du big chop, on a tout de suite accès aux coiffures les plus attrayantes à réaliser sur cheveux crépus naturels.

Inconvénients :
– La gestion des deux textures, souvent délicate et difficile
– Au moment de la coupe des longueurs, on se retrouver tout de suite avec une gros volume de cheveux à gérer.

Voilà, vous savez tout ! Vous n’avez maintenant plus qu’à faire votre choix.
Si vous choisissez de big chopper moins de 6 mois après votre dernier défrisage, félicitation ! Rendez-vous dans un prochain article pour s’en occuper au quotidien.

SI vous voulez une transition longue, il va maintenant falloir gérer la cohabitation avec votre texture crépue. Si vous avez l’habitude de beaucoup espacer vos défrisage (4 à 6 mois par exemple) faites simplement comme d’habitude. Si en revanche vous étiez une adepte du re-défrisage rapide (6-10 semaines), voilà quelques astuces :

– Après chaque shampoing, nattez vous les cheveux, ne les laissez pas sécher librement car vos repousses en profiteront pour se tasser, et s’emmêler. La clé pour vous en sortir sera de ne jamais laisser vos cheveux sécher en position bouclettée (et donc rétrécis)! (ce sera d’ailleurs une règle absolue quand ils seront 100% naturels également).

– Vos repousse seront beaucoup plus malléables quand elles seront mouillées, donc ne cherchez jamais à les démêler à sec.

– Pour uniformiser votre texture pour les coiffures sur cheveux libres, privilégiez les mises en pli : pli-de-natte (communément appelé braid-out), pli-de-vanille (communément appelé twist-out), ou même des boucles réalisées avec des « caca-kabrit » (bantu-knot, en anglais).

« caca-kabrit » = bantu-knot

bantu-knot-out

Il ne tient qu’à vous de laisser libre court à votre imagination, avec un mot d’ordre : volume ! C’est grâce au volume de vos coiffures que vous pourrez gommer l’aspect ultra lisse de vos longueurs défrisées par rapport aux repousses naturelles.

Enfin, sachez que votre aventure capillaire vous apportera bien plus que de beaux cheveux : c’est souvent l’occasion de découvert d’autres aspects de sa féminité, d’apprendre à aimer prendre soin de soi.. Et découvrir sa vraie texture de cheveux, apprendre à s’en occuper, ma foi ça n’a pas de prix ! (Pour tout le reste il y a…)

En vous souhaitant une très belle aventure, et de magnifiques crinières…

Ciao

Un commentaire à propos de “Passer au naturel : les étapes clés.

  1. Bonjour, ma question n’a rien avoir avec le sujet de l’article mais j’ai des tresses effectuées avec de la laine et j’aimerai savoir si tu as une astuce pour éviter les frisottis (qui se retrouvent à l’extérieur de la mèche) après son shampooing?
    Merci et bon courage pour ton blog, il est génial!!!!

  2. Ouh la je suis désolée pour la réponse tardive! j’ai jamais fait de mèche avec de la laine, mais si c’est comme les mèches « normales », je crois qu’y’a pas bcp de moyen de les éviter, seulement les limiter en ne frottant que le cuir cheveux au moment du shampoing, par exemple

  3. Bonjour 🙂 ,
    Cela fait 3 ans que j’ai arrêté de faire des dé frisages (j’ai 18 ans) parce que je voulais revenir au naturel. Sauf que je ne savais pas qu’il fallait couper les parties défrisées au fer et à mesure. Donc durant ces 2 ans, j’ai fais des coiffures protectrices et gardé mes cheveux à l’air libre pendant 1 semaine entre chaque coiffure. Résultats : Mes cheveux avaient beaucoup cassés et s’étaient même affiné! Il y a un an, j’ai décidé de vraiment bien m’occuper de mes cheveux après avoir vu de nombreuses vidéos de nappy sur YouTube dont vous. J’ai suivis vos conseils et depuis mes cheveux ont bien poussés et ont regagner de l’épaisseur. Sauf que je ne les jamais coupé. Est-ce que mes cheveux sont quand même revenus au naturel ? Ou est-ce que je dois tous couper ?

  4. salut! moi je voulais faire une transition mais au niveau de la nuque ca ne marche pas les cheveux sont entierement tombes (bcp de chute) que dois je faire pour activer la pousse des cheveux please

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *