Récit d’un twist-out raté 2

Hello girlz !

Me revoilà pour vous narrer la fin de cette drôle d’histoire. J’ai mis quelques jours de plus que prévu, mais beaucoup de bouleversements dans ma vie le justifient, en l’occurrence un nouveau travail, et un délai très court pour occuper mes nouvelles fonctions, donc j’ai dû régler pas mal de petites choses pour que tout se passe sans encombres.

congrat's new job

Anyway,  revenons donc à ma tronche catastrophique à quelques minutes de devoir partir rejoindre mes copines pour passer un moment sympathique sur les champs (-Élysées, pour les non avertis).

Plusieurs options s’offraient à moi… en fait non, deux !

La première, diviser au maximum les mèches du twist-out pour en faire un maxi-afro, mais qui rétrécirait énormément dans les heures qui suivraient (mes cheveux n’étaient pas 100% secs). J’ai donc opté pour la deuxième solution à laquelle j’ai pensé, plus sûre, et plus rapide à faire : un chignon.

A priori je ne suis pas du tout une fan de chignon, ça met trop mon visage et mon cou en avant, et ce sont pas des parties de mon corps avec lesquelles je suis très très à l’aise.  Mais depuis quelques semaines, je me réconcilie avec cette coiffure, qui peut se décliner sous de multiples formes ; et surtout, j’ai maintenant un allier de choix : mon duo de  gels !

protein styling gel/ edge tamer

A gauche : protéin styling gel / A droite : edge tamer

Le protein Styling Gel et le Edge Tamer, tous les deux de Keracare.

Le premier m’aide à mettre en forme mon chignon, c’est-à-dire coucher globalement mes cheveux en arrière, grâce également à ma brosse en poil de sanglier. Et avec le deuxième je peux apporter un effet fini, plus nette, en couchant assez efficacement les « petits chichi » du contour de la tête.

En définitive, grâce à mes petits outils, dix minutes plus tard, ma tête désastreuse c’était transformée en ça :

chignon cheveux crépus

Vous voyez comme les bords sont biens couchés ? évidement, ça ne reste pas aussi bien couché  toute la journée, mais rien que ça c’est déjà du pure bonheur pour moi qui ai les cheveux assez coriaces et difficiles à coucher. Pour vous donner une idée, voilà une petite comparaison de mes chignons avec, et sans mon duo magique :

                                                                                                       Vous pouvez cliquer pour agrandir.

Je crois que ça se passe de commentaire.. -_-‘ Ceci dit tout est bien qui fini bien puisque j’ai mes gels-chéris-d’amour-adorés, j’en ai encore pour des dizaines de chignons, et quand je n’en aurai plus, je sais où en racheter. Le comble serait que Keracare retire ces produits de la commercialisation pour x raisons. Et là ce serait la confirmation que la poisse me poursuit ! (Parce que oui, je suis super poisseuse, mais ça c’est une autre histoire)

Aller,  ciao les girls !

3 commentaires à propos de “Récit d’un twist-out raté 2

  1. Salut MissCamaelle,
    Très réussi le chignon. J’ai une question sur le gel que tu utilises pour tes tempes. Est-il plus doux sur eux que le gel proteiné de kerakare ? Je demande car je pensais qu’un seul type de gel suffirait pour faire un chignon et là je me rends compte que je devrais m’en procurer deux.

    1. Salut ! Non si ton unique te suffit, c’est très bien, tu peux n’utiliser que celui-là. Moi j’en utilise deux parce que mes cheveux sur le contour sont assez épais, pas vraiment durs, mais en tout cas pas fin du tout, et un gel classique (comme le gel protéiné) ne les couche tout simplement pas (du tout). Donc si je veux un résultat net, je suis obligé d’utiliser le 2e gel, qui est plus « collant » et plaque bien ces petits cheveux.

      Tout ça pour dire, si ton gel te donne satisfaction, continue de l’utiliser seul, c’est très bien ! 🙂

  2. Je t’envie ma belle je n’ai jamais pu faire un chignon avec mes cheveux!Mes cheveux sont très rebelle et je n’arrie pas à les discipliner …j’aimerai tellement pouvoir en faire!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *